Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Aug

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Isère, #Chartreuse

97km en 4h20, D+ 2226m, coef 2,28

Météo: soleil et chaleur

Sous le soleil de l'après-midi, à la Charmette, les grumiers descendent de la montagne...

La Charmette, c'est un col fameux du massif montagneux de la Chartreuse, en Isère. Situé sur ce massif très vert, qui prend beaucoup de précipitations, il est déjà fameux pour être le point de départ de nombreuses randonnées pédestres et VTT. Ensuite, il est fameux pour sa difficulté; compter environ 10km de montée, mais avec des pourcentages terribles... je l'avais grimpé depuis le col de Clémencières, en contrebas, le 16 aout 2011.

Mais ce col de la Charmette, il est aussi fameux pour une raison peu connue: il est fermé sur son versant 'intérieur', c'est à dire au départ de Saint Laurent du Pont. Je l'avais donc grimpé en aller-retour depuis Saint Egrève en 2011. Seulement, la route existe, sur l'autre versant. Elle n'est simplement plus entretenue, seuls les gardes forestiers et autres travailleurs du bois et de la montagne, l'utilisent encore. Théoriquement, cette portion de route est INTERDITE, on s'y aventure à ses risques et périls... je n'encourage donc pas les lecteurs de ce blog à s'y aventurer.

Depuis environ 3 ans, j'avais cette envie de découvrir les atours perdus de cette montagne via cette route forestière. Avec peu de préparation en ce mercredi après-midi, je me décide à partir rouler en Chartreuse... on verra si je monte là-bas, ou si je vais plutôt aller à la Ruchère, autre montée sacrément pentue, réputée aussi difficile que belle, dans le coin.

Départ depuis chez les parents à Rives en tout début d'après-midi. Ces routes, je les connais par cœur; je vais d'abord traverser Réaumont, tourner à gauche juste après pour grimper la 'montée du château de Réaumont', ainsi nommée du moins dans la famille, pour déboucher plus haut sur St Blaise de Buis, où je suis la direction de Charavines et du lac de Paladru.

Plus loin, je prends à droite et poursuis via Chirens, Saint Nicolas de Macherin, et enfin Saint Etienne de Crossey.

Arrivée à Crossey

Arrivée à Crossey

Pas eu le temps de demander à Vincent s'il était dispo pour rouler aujourd'hui; dommage car je suis pile dans son terrain de prédilection. Il faut dire que cette fin de vacances se définit par très peu de projets, et donc des idées qui se mettent au point au tout dernier moment.

A l'entrée de Crossey, je m'amuse de ces deux cyclos devant moi qui tournent 3 fois autour du rond-point... sans trop savoir pourquoi ils le font ! Mais à mon franchissement du rond-point ils arrêtent... rigolo.

Je prends à gauche direction Miribel les Echelles / Saint Aupre. J'ai en tête de monter au col des 1000 Martyrs, mais j'ai décidé dans la demi-heure passée, en roulant, d'essayer de découvrir le seul itinéraire que je ne connais pas encore pour m'y rendre, via le Grand Vivier, une montée déserte dont Vincent m'a parlé depuis longtemps et que j'avais repérée sur la carte il y a un bail déjà. Il faut donc utiliser mes souvenirs... heureusement, ce n'est pas sorcier de trouver cette route pourtant paumée.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Prendre à gauche direction Saint Aupre le Haut au premier rond-point après Saint Etienne de Crossey - à la Rossetière. Ca monte illico très fort... ce qui ne me surprend absolument pas, je connais le gaillard (Vincent c'est un grimpeur, un vrai !).

Au tout début on est dans les bois... plus haut, le panorama se dégage, et on longe les champs. Je connais à vrai dire déjà ce bout de route, étant déjà aller voir un rallye automobile un peu pus haut sur cette route étant étudiant.

Je monte en moulinant, surtout qu'il fait chaud. A proximité du hameau les Vials, il y a un replat. Mais ça ne fait que commencer...

Désormais, la direction "le Grand Vivier" est très clairement indiquée. C'est sur la route principale en fait... une route principale, mais qui grimpe fort !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Après le virage à gauche en épingle, je passe tout à gauche sur le 34x30. Je ne serais pas surpris que certaines portions de route avant l'épingle, et plus haut aussi, fassent plus de 12%.

Il fait chaud, le soleil tape. Pourtant, quelques nuages commencent à s'accumuler sur certains sommets au-dessus de ma tête. Mais pas des "nuages à pluie", pas de souci donc.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Arrivée au hameau du Grand Vivier; je ne tourne pas à droite via la rue de la Croix, ne sachant pas trop où aller; en fait, il s'agissait d'une sorte de raccourci bien pentu pour mener à la suite de cette ascension. Moi, j'ai fait le détour par le long virage, évitant sans vraiment l'avoir prémédité le passage si pentu.

J'évolue maintenant au-dessus du Grand Vivier. Encore un ou deux coups de cul pas trop longs et donc pas méchants (bien que casse-pattes si vous attaquez ce genre d'ascension à fond les manettes), et je suis au sommet. La vue est magnifique !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Au sommet, la route s'enfonce dans une forêt sombre, devient très étroite, et fonce droit dans la pente. Punaise, que ça descend fort !!!

Un château entre Saint Sixte et Merlas... incendié par des allemands pendant la seconde guerre mondiale, parait-il... j'en sais pas plus !

Un château entre Saint Sixte et Merlas... incendié par des allemands pendant la seconde guerre mondiale, parait-il... j'en sais pas plus !

Je quitte ces lieux particuliers, sans y avoir fait de pause; mais le château est bien visible depuis la route. Lire ici pour en savoir plus.

Descente prudente, donc. Et bientôt, me voilà de nouveau sur une route connue; celle qui monte au col des 1000 martyrs depuis la Valdaine.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Je peux retomber quelques dents et adopter un bon p'tit rythme tout en moulinant... je suis content d'arriver au col des 1000 martyrs (altitude 874m) non seulement à un très bon rythme, mais en plus, encore bien frais !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Et zou, c'est parti dans la descente, côté Miribel les Echelles. C'est la route par laquelle j'ai le plus grimpé ce col, je la connais donc bien. Je fais une pause au lavoir à l'entrée de Miribel, ou plutôt, à la borne-fontaine vers le cours de tennis, pour remplir les bidons.

Et je repars de plus belle direction Saint Laurent du Pont, via la Villette.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Arrivé à la Villette, je confirme mentalement ma décision (c'est que je travaille, du ciboulot !) de tenter de grimper au col de la Charmette par ici. C'est partiiii !

Je pars donc sur la "route du Désert", la D5208, direction Saint Pierre de Chartreuse. Mais très rapidement, je tourne à droite. C'est ici que commence ce monstre de montée, avec un gros point d'interrogation; vais-je pouvoir aller jusqu'en haut ?!

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Dès la base de cette montée, ça monte très fort. Je ne suis pas surpris, j'ai beaucoup lu de récits sur l'ascension de ce col par ce versant (notamment JPB, ici !). Et de fait, admirez un peu les pourcentages affichés sur ce profil, fait par Joris d'Alpes4Ever !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Donc en gros, ça monte fort fort fort à 11%. Les jambes ne piquent pas encore, car je suis en mode ballade. J'ai tellement attendu pour faire cette ascension que je souhaite en profiter à fond ! Je suis donc en mode cyclotouriste, cyclo-photo, cyclo-pause, cyclo-jmeprendspaslatête...

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Deux petites épingles plus loin, et voilà un grumier qui descend de sa montagne. Je vous avais prévenu en titre ! Les grumiers, ces camions extra longs / extra surchargés de billes de bois (= troncs ébranchés), il faut s'en méfier. Le gars derrière le volant a des tonnes et des tonnes de bois, empilés sur son camion qui descend au pas cette route à 11%. Mon beau-père m'ayant suffisamment narré ses expériences similaires derrière le volant, je préfère m'arrêter et me pousser bien en dehors de la route pour le laisser passer sans risque. Le conducteur me fait un grand signe sympa de la main, passe, et je peux reprendre mon chemin.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Je poursuis mon chemin lentement, passé définitivement (ou presque) sur le 34x30 de nouveau. Et voilà-t-y-pas un autre grumier qui arrive, par en-bas maintenant. Il est sans charge, mais je ne vais pas le déranger pour autant en restant planté à 6-7kmh au milieu de la chaussée. Je la traverse et me mets bien sur le côté dans une zone d'herbe, pour le laisser passer.

Puis reprise des opérations; clipser les chaussures sur les cales, non sans mal vu la pente, puis reprendre un rythme tranquillou.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Je laisse une vieille cahute défoncée dans les bois sur ma gauche, tout en me demandant ce qu'ils pouvaient bien penser à construire une maison là ! Car franchement... la route est construite en altitude, à flanc de montagne, et la pente sur ma gauche est vertigineuse !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Puis une troisième fois, le vrouuuuuum d'un gros camion m'annonce l'arrivée imminente d'un troisième grumier. Celui-ci descend aussi, chargé comme une mule de billes extrêmement longues. Rebelote, je m'arrête et me pousse hors de son chemin. Le conducteur est concentré, faut dire que c'est étroit ici. J'ai droit à un chouette appel de phare pour me remercier, avant de pouvoir reprendre ma route, une fois que ce monstre vrombissant est passé sur ma gauche.

Ce sera le dernier que je verrais, mais c'est suffisant pour m'avoir convaincu que ces grumiers descendent comme ça, magiquement de la Charmette, la 'montagne à grumiers' !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Puis sans crier gare, voici le premier tunnel qui apparaît devant moi. Il n'est pas très long, et tout droit. Pas besoin d'éclairages. Mais besoin de jambes, ça continue de grimper fort avant et après ! Je me fait la réflexion que les 3 énormes grumiers qui m'ont passé sont tous passés là-dedans.... ces conducteurs sont de vrais artistes, je vous le dit !

Le tunnel du Sourd, premier tunnel sur 4

Le tunnel du Sourd, premier tunnel sur 4

Puis peu après, me voilà au bout de la route. Ici se trouve le monastère de la Chartreuse de Curière. Il y a quelques travaux, "ils" semblent agrandir le monastère. Il y a quelques voitures, voici ici les dernières âmes que je croiserais, en dehors d'un marcheur solitaire, avant d'arriver tout là-haut au sommet.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Peu après le monastère, la route est barrée par une petite barrière de bois. Mais aucune trace des signes 'route interdite', menace d'amendes et tout le tralala dont d'autre blogueurs avant moi ont parlé.

Cela n'y change rien évidemment; je vais au-delà à mes risques et périls. Prudence, donc.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Evidemment, la chaussée devient rapidement caillouteuse, boueuse, humide, sale. Je suis venu avec le mulet, certes, mais je roule quand même en pneus de 23. J'ai bien sur pris un pneu et chambre à air de rechanges dans le sac à dos, on sait jamais... car en s'aventurant ici, je prends le risque évident de percer.

Encore un bout de route et environ 50m de dénivelé plus haut, et me voilà à l'entrée du tunnel des Agneaux. Le plus long des 4. Il est rectiligne, on voit donc le bout, et la lumière, à l'autre extrémité. Mais il fait sombre (il n'est bien sur pas éclairé) donc j'ai pris par sécurité une lampe LED à main, du type que l'on rembobine avant pour la recharger.

Je fais la pause avant le tunnel, mange une madeleine, recharge la lampe à la main, puis c'est parti dans les ténèbres...

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
On voit au loin l'aiguille que l'on contourne par la gauche en montant à St Pierre...
On voit au loin l'aiguille que l'on contourne par la gauche en montant à St Pierre...

Je me risque à passer ce tunnel en selle. Ça passe, mais c'est TRES limite, mieux aurait valu avoir la patience de pousser le vélo en marchant.

A la sortie du tunnel, c'est le grand spectacle. Voici ici le plan incliné, en calcaire j'imagine, qui sera visible de plus haut. C'est une des vues saisissantes de la Chartreuse, une 4è dimension un peu.

On se sent tout petit !!! Vite, une photo, puis je file.

Devant, derrière, à gauche.... c'est MA-GIQUE !
Devant, derrière, à gauche.... c'est MA-GIQUE !
Devant, derrière, à gauche.... c'est MA-GIQUE !

Devant, derrière, à gauche.... c'est MA-GIQUE !

Altitude 918m, voilà le tunnel de la Galère. Celui-ci aussi est très court, pas besoin d'éclairage.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Peu après, la chaussée devient vraiment trop limite. Des engins des professionnels de la forêt doivent arriver ici, au vu des traces au sol. Pourtant, les pentes sont escarpées ! Le bitume disparaît sur peut-être 60m avant de reprendre timidement, seule une bande de 1,5m de large est restée en place. Le reste, c'est du gravier.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
Là, hum.... ça devient très limite...

Là, hum.... ça devient très limite...

Le top, depuis le second tunnel, c'est surtout que la route est quasiment plate ! On peut donc profiter de la vue à gauche sans souffrir de l'effort, comme c'était le cas tout à l'heure...

J'ai bien du porter le vélo quelques mètres pour éviter boue et flaques d'eau, mais globalement, ça passe sinon.

Un peu plus loin, la route est littéralement accrochée à la montagne, à la falaise. Faut pas traîner ici... mais je me paye quand même le luxe de prendre quelques clichés en passant.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Plus loin, voilà le dernier tunnel: le quatrième. Il s'agit du tunnel de Tenaison. Celui-ci a la particularité d'être ouvragé. Quelle classe. C'est absolument magnifique, me dis-je en y pénétrant... tout en donnant un gros coup de guidon pour éviter les petits morceaux de verre que des fêtards ont du laisser traîner derrière eux après une soirée montagnarde perdue ici.

Voilà, les 4 tunnels sont derrière moi désormais, et rapidement, la route va tourner progressivement à droite, reprendre du pourcentage (voir le profil alti ci-dessus) et poursuivre son cheminement à travers la forêt.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Petit replat un peu plus haut, sur une longue ligne droite sur chaussée inondable. Puis la pente reprend ses droits, implacable...

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Les deux derniers kilomètres sont terribles, avec de nouveau des pourcentages affolants; 11 ou 12% par moments... J'ai un rythme d'escargot, mais je prends des photos et me fait plaisir. C'est bien ce qui compte !

Puis enfin, voilà le sommet. La barrière fermée au trafic qui viendrait du col de la Charmette même. Puis l'oratoire, et le panneau du col. Eux, je les connais déjà, puisque je suis déjà venu ici, au col de la Charmette (altitude 1261m).

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Voila, un petit coup à boire plus loin, et je remonte en selle sur le Specialized pour descendre. Mais prudence ! Ici aussi il y a une pente terrible.

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Je m'accorde quelques pauses pour prendre des photos. Puis, arrivé à hauteur de Pomarey, je me retrouve coincé, et dois freiner... derrière... devinez ?!

UN GRUMIER !

Ce n'est donc pas une légende.

Le conducteur m'a vu rapidement et me laisse le doubler en toute sécurité. Il ne me reste plus qu'à me laisser glisser sur la D105 jusqu'au plancher des vaches à Saint Egrève, non sans avoir fait la pause à la fontaine de Proveysieux, et admiré au-dessus de moi l'aiguille de Quaix et le Mont Néron. SUPERBES.

De retour en bas, je n'ai aucun mal à retrouver le chemin de la piste cyclable qui longe l'Isère. C'est la piste que nous empruntons souvent sur les BRM... mais ce coup-ci, aujourd'hui, je vais la redescendre en solo.

Il y a beaucoup de cyclos, notamment des gens qui rentrent du boulot ! He oui, c'est mercredi aujourd'hui !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

D'ailleurs un 'bip bip' en signe d'alerte, un duo dingo me double; un vélo couché suivi, dans sa roue, d'un vélo droit bien abrité derrière lui, roulent à plus de 40kmh. Ils m'invitent à les suivre alors je me tape un gros sprint pour accrocher le wagon et jouer avec eux. Ça ne durera guère que 10 petites minutes, mais c'était fun ! Et l'ambiance était cordiale. Merci à eux !

Je termine la piste cyclable jusqu'à Tullins seul, puisque eux ont décidé de lever le pied. Je roule à +30kmh en m'assurant de rouler relâché. Les jambes sont bonnes, mais je ne veux pas trop taper dedans car j'ai prévu de rouler encore demain...

A St Quentin sur Isère, je sors de la piste cyclable et remonte sur Tullins, dont je traverse le centre ville, après avoir tourné au feu à droite. Très rapidement, ça monte TRES fort, je laisse le 'vieux' Tullins sur ma droite, et prends la première à droite, c'est la route isolée menant à Beaucroissant. Celle-ci aussi, elle pique !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Je monte tout doux, les jambes commencent à ne plus trop répondre. C'est peut être l'affaire d'un gros quart d'heure, avant d'arriver sur les hauts de Beaucroissant.

Je m'en vais vérifier que la route à +25% (selon moi) est encore ouverte et bitumée. C'est le cas; elle n'est pas en très bon état, mais ça passe. Moi je la descends. Il faudra que je revienne ici en montée à l'occaze.

Mesdames et Messieurs, je vous présente: la route la plus pentue que j'ai jamais gravie à vélo !

27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers
27 aout 2014 - La Charmette, montagne à grumiers

Et voilà comment une sortie de même pas 100 bornes s'est transformée, presque par accident, en l'une des plus chouettes de ma saison 2014 !

Commenter cet article

LAULHE 04/06/2015 10:38

Wahouuu ! j'ai beaucoup entendu parler de ce col mais je n'ai jamais lu un compte-rendu aussi détaillé. Super. Un régal. Je mets direct votre blog dans les liens du mien.
Vous m'avez donné encore plus envie d'aller braver le col de la Charmette.
Merci

cestdurlevelo 04/06/2015 14:27

Salut,
Content que ça t'ait plu. C'est vrai qu'il fait partie de ces coins de nature perdus à propos desquels il est plus difficile de trouver des infos précises... et encore moins des photos plus ou moins récentes !
J'ajoute ton lien dans les miens également :)
Si tu vas là haut, prends garde à toi..... c'est théoriquement interdit :)

Laurent 08/09/2014 20:50

J'ai craqué et je l'ai fait dimanche matin.
Meilleures conditions climatiques que la montée par l'autre versant en mai 2012 où il y avait encore de la neige au dessus de 1100m.
Je n'ai pas eu de grumiers mais des nonnes qui faisaient leur balade du dimanche matin.
Finalement pour une route fermée depuis plus de 20ans, elle est en bon état. Celle entre la Croix Perrin et la Molière est plus dégradée.

cestdurlevelo 08/09/2014 21:52

Salut Laurent, content que ça se soit bien passé pour toi aussi.... c'est magnifique, hein !??? C'est vrai que ça se conserve pas si mal vu la durée de non entretien de cette route! Notamment.... les tunnels !

Benoit 03/09/2014 18:20

Salut,

Pour ma part je crois que vous nous avez fait un des plus beaux compte rendu de l'année !
J'ai vraiment apprécié sa lecture.
Un gros merci.

cestdurlevelo 03/09/2014 19:37

Merci Benoît ! Avec de tels paysages et un coin si sauvage, facile de faire un chouette compte rendu ;)

Brigitte 02/09/2014 17:46

Super sympa ton reportage ! si je connais bien la Charmette côté Quaix (malgré un échec avec Franco du à des travaux), je n'ai jamais fait à vélo l'autre côté qui a l'air terrible ;-) ... J'y suis passée à skis, depuis la Chartreuse de Currière ; c'était splendide.
Pour ton "truc pentu" à Beaucroissant ... il est plus raide que St Julien ???? (novembre 2011 ... tu te souviens ? )

cestdurlevelo 02/09/2014 21:10

Salut Brigitte,
Oui, c'est surtout à partir de la Chartreuse de Curière que ça devient vraiment magnifique.
Après, c'est tellement beau que j'en oublie presque la difficulté de cette ascension. il faut aussi dire que je l'ai vraiment faite à la cool, donc elle ne m'a pas parue aussi difficile que sur le papier finalement !
Mon truc pentu à Beaucroissant est 'différent' de celui de St Julien, dont je me rappelle encore très bien (de TRES BONS souvenirs... "tout le monde" était là !... enfin, façon de parler....). La différence, c'est que St Julien, c'est plus long, et plus longtemps très pentu. Là, cette rue, elle doit faire les 2/3 ou la moitié de celle de St Julien. Mais au coeur de la pente, oui il y a clairement des % plus exigeants. Selon moi. Vas vérifier?!!

bosses21 01/09/2014 09:50

Salut Baptiste !
Bon comme je suis trèèèèss jaloux, je vais faire sobre : bravo.
.....
Rhhaaaaa, j'me lâche ! P'TAIN, C'EST GÉNIALLISSIME BAPTISTE ! Cette Charmette, j'en rêve, je la ferais un jour, je le jure, en attendant, je vais me consoler avec ton super reportage et tes photos splendides !

cestdurlevelo 02/09/2014 07:40

Ben disons que niveau sportif et niveau paysages, notre sortie suisse-alpine était quand même devant. Mais en termes de côté "aventure", et aussi 'souvenirs' pour moi, c'est vrai que cette petite Charmette m'a davantage plu :)

Didier 01/09/2014 21:51

Dans le com' précédent, je répondais à :
"Si j'avais pas été rouler dans les Alpes suisses il y a deux mois, je crois même que c'était ma meilleure sortie!!!". Le blog n'aime visiblement pas les commentaires encadrés par des < et des >...

Didier 01/09/2014 21:49

>

Ah bon, j'ai failli être jaloux, là :oP

Mais je te comprends: la Chartreuse c'est vraiment superbe, et la Charmette encore plus particulièrement. C'est pas pour rien que j'ai pris un sacré plaisir à revenir me frotter au Cucheron et à Porte pas plus tard que samedi dernier. Aurions-nous pu encore une fois nous croiser ?

cestdurlevelo 01/09/2014 19:25

Ca oui, c'est 'particulier' la Charmette :)
Ah j'ai pas encore lu ton article, je vais jeter un coup d'oeil à l'occaze :)

ZAMMIT 01/09/2014 18:51

génial ton reportage ! et ce col de la Charmette, un régal avec ses petites routes pire que le col du Sabot car tu as même fait du chemin!
Quelle vue magnifique, tu as dû en avoir plein les yeux!
Faudra qu'on se cale une sortie ensemble un WE en Septembre si tu peux.
j'ai rencontré un cencoliste dans les monts du lyonnais !
http://meslistescentcols.over-blog.com/2014/08/7-cols-dans-les-monts-du-lyonnais-69.html
à bientôt Baptiste !

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse