Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Apr

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Jura, #Suisse, #La Barillette, #Col de la Faucille

92.5km en 4h01, D+2242m, coef 2.4

Météo: ciel chargé au départ puis qui va en s'éclaircissant. Descentes fraiches. 6° au sommet.

Reformation du trio... petite sortie grimpante par une météo printanière capricieuse : je retrouve Thomas et Yann pour grimper les bosses du coin, la Barillette puis la Faucille... tout ça en forme de préparatifs pour le BRM 400 qui a lieu la semaine prochaine... nous avons prévu de le faire tous les trois.

Au départ... grisaille... typique dans le pays de Gex, me direz-vous.

Au départ... grisaille... typique dans le pays de Gex, me direz-vous.

Je récupère Tom au passage à Crozet, puis on file sur Gex, où nous retrouvons le troisième larron... Yann, qui est arrivé depuis 20 minutes et a du mal à se réchauffer... alors il a passé un moment au chaud à La Poste.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Nous voilà au-dessus de la Rippe déjà. Ici débute la montée de la Barillette... 5ème fois que je suis ici cette saison. J'adooooooore.

Dès le début, Yann met un gros coup d'accélérateur... au début on croit qu'il plaisante, vu la vitesse à laquelle il part...mais non... le gars a décidé d'attaquer la montée à fond les ballons. Barf... on ne le reverra qu'en haut !

18 avril 2015 - Un trio en préparation...
18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Je fais un bout avec Thomas... voici la cabane à bois, on tourne à gauche. Puis oh surprise... la barrière est OUVERTE !!! Voui voui, ladies and gentlemen, la Barillette 2015 est officiellement ouverte !

Un peu plus haut, Thomas me dit dans le dos 'oh t'as décidé de me faire exploser dès le début ?!' meuh non, pas du tout... mais comme lui a fait du sport hier, il n'a pas des jambes fraiches... moi si, j'ai rien fait depuis la Barillette de dimanche dernier !

18 avril 2015 - Un trio en préparation...
Le maillot de l'Ardéchoise est de sortie.... niveau gout, c'est douteux. Niveau qualité, c'est pas mal du tout, il est pile à ma taille...

Le maillot de l'Ardéchoise est de sortie.... niveau gout, c'est douteux. Niveau qualité, c'est pas mal du tout, il est pile à ma taille...

Tant pis, du coup je pars devant... je ne me fais pas trop de souci pour Tom, il va gérer son truc à fond et terminer juste derrière... c'est qu'il a du répondant le garçon !

Evidemment, je ne vois Yann devant à aucun moment... il a mis l'écart !

J'ai l'impression d'arriver à monter en moulinant... le cardio est calé entre 90-92% de ma FMAX... je tiendrais toute la montée sans jamais retomber en-dessous des 90%. C'est dire si je me suis sorti les tripes !

Quelle surprise, l'itinéraire 'normal' pour grimper au sommet est ouvert aussi. Donc voilà, on peut remonter à la Barillette par le parcours habituel... finies les montées 'à l'envers' sur des sections à contresens... après la Barillette hivernale, voici la Barillette printanière. Et le soleil se lève en plus... la lumière et les odeurs de la forêt sont succulentes.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Sur la photo d'au-dessus, c'est le carrefour où l'on récupère l'itinéraire 'hivernal', justement... donc voilà, on continue à droite... ici, je refais tomber les dents et continue sur un rythme soutenu... le cardio continue de prendre cher... 94% d'affichés alors que je tourne à gauche sur le lacet qui précède la LONGUE partie asses rectiligne, et pentue, qui mène au carrefour de l'arbre.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Je vous l'ai dit, il n'y a pas que sur Paris Roubaix qu'il y a un célébrissime carrefour de l'arbre. A la différence de Paris Roubaix par contre... ce n'est pas ici que se fait la différence.. puisque justement il précède une partie plus roulante.

Je suis seul au monde... je ne vois ni Yann devant, ni Tom derrière... mais je sais que chacun est en train de s'arracher les guibolles. Quel pied.

Sur le sommet, encore 1.5km pentus... je m'arrache et termine l'ascension en 59 minutes. C'est 30 secondes de moins que la semaine passée... 'seulement'. J'en déduis que le parcours printanier est plus long que le parcours hivernal, car je me suis vraiment arraché aujourd'hui, et les sensations étaient plutôt bonnes.

Yann est arrivé depuis 5 minutes dejà. L'enfoiré.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Tiens, voici un autre cyclo au sommet... il s'approche et s'exclame "c'est dur le vélo" !!! Tiens tiens. Introducing Fred, un cyclo de Versoix qui m'a deja laissé plusieurs commentaires sur le blog, nous n'avions encore jamais fait connaissance. Il monte un superbe Scott et semble affuté comme pas deux. Superbe rencontre, voilà un mec vraiment sympa - Fred si tu lis ça.... enchanté, vraiment :)

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Allez hop, on se couvre (il ne fait que 6 malheureux degrés en haut !) et nous élançons à 4 dans la descente. Tom attaque fort, comme toujours... Yann & moi nous arrêtons plus bas alors que Fred a crevé. Zut, pas de bol... en plus comme il est chaussé en boyaux et non en pneus, on ne peut pas le dépanner. Tentative de réparation avec une petite bombe de 'mousse' réparatrice... sans effet. Zut de zut.. Fred devra appeler quelqu'un pour venir le chercher.

Comme il fait froid, on ne s'éternise quand même pas. Ciao l'ami, on repart à deux. Descente prudente malgré tout... on est contents de retrouver la plaine en bas, où il fait plus beau, et plus chaud. Le trio reformé, chacun mange un p'tit bout puis on repart en sens inverse du départ, direction Gex. Non sans que Thomas m'ait montré sa nouvelle selle Brooks Cambium... un achat qui me fait envie pour les sorties au long cours... une selle plus lourde, mais plus confort.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Passage tout doux du petit raidard de St Gix, puis nous basculons sur Vesancy puis Gex. A droite toutes, c'est ici que commence l'ascension du col de la Faucille.

Thomas avait hésité à nous y accompagner, il souhaite encore faire du trail demain... il s'arrête simplement jamais. Mais on a réussi à le convaincre, alors le trio passe à l'abordage de la Faucille.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Dès le début, Yann décroche. Il a du vraiment monter la Barillette à fond.. et puis lui a déjà grimpé la montée de Prémanon et celle de Mijoux à la Faucille, avant de nous retrouver en bas. Alors il a des raisons d'être fatigué.

Me voilà bien embêté, Thomas a décidé de grimper fort... alors qu'on s'était promis de grimper tout doux ! Et voilà mon cardio qui s'affole deja... 89% pendant un long moment... dès le pied de la grimpée.

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Puis voici le lacet de la fontaine Napoléon... mon cardio est à 93% de la FMAX... c'est dur. Et voilà un avion qui nous double dans le lacet ; Yann bluffait depuis le début, il fait le mig-22 là ! Alors hop, un regard sur Thomas et je 'saute' dans la roue de Yann... il doit rester 4km de montée, ça va être chaud. Rien que sauter dans la roue de Yann m'a "couté" un passage à 97% de ma FMAX... c'est comme un sprint, quoi !

Tout ça se stabilise à 95%... mais pendant un long moment. Mentalement, faut pas flancher car là j'ai qu'une envie, c'est de décrocher et de laisser mon palpitant reprendre son rythme tranquillou. Mais non, je reste au contact autant que possible.

Voilà à quoi ressemble la roue arrière de la fusée Yann. Je me débats comme un beau diable pour y rester accroché, vous pouvez me croire.

Voilà à quoi ressemble la roue arrière de la fusée Yann. Je me débats comme un beau diable pour y rester accroché, vous pouvez me croire.

Yann se met à décompter à haute voix '1km', puis '500m'... mais qu'il est abruti, il ne connait pas cette montée ou quoi ??? Il reste encore 1km au moment où il annonce '200m'.

Et 'zéro'. Bah quoi, zéro ? Ah OK... il voulait mettre une accélération à 1km du sommet, alors il s'envole... il a de la 'reprise', le Yann. Moi je continue comme je peux jusqu'au sommet... mais j'ai VRAIMENT tout donné aujourd'hui.

Thomas nous rejoint peu après. Photo de groupe et déconnade au sommet... on voit le Mont Blanc, c'est dire comme le ciel s'est dégagé !

18 avril 2015 - Un trio en préparation...

Yann continue son parcours pour rentrer chez lui. Thomas et moi faisons demi-tour et la descente jusqu'à Gex ensemble... coincés derrière un 4*4 d'une gonzesse qui ne semble vraiment pas savoir conduire en montagne. Bref.

Puis à Gex c'est la fin des opérations ; Thomas rentre via son chemin et moi le miens. On se dit à samedi 25... pour une partie de pédalage 'overnight' !

Bretigny, Prégnin, St Genis. J'ai les jambes en carton.

Après inspection sur strava, j'apprends que j'ai grimpé la Barillette à 283W de moyenne sur 49 minutes?... ça parlera à Vincent, probablement.

Commenter cet article

l'ange blanc (gil) 25/04/2015 10:02

Slt Bat, sortie costaud pour "costauds" avec le carrefour de l'arbre mais sans ses pavés... tu as raison pour le maillot de l'Ardéchoise : il est "affreux" avec toutes ces couleurs bariolées et ça c'est depuis quelques années déjà. Vous faites un bon trio pour ces sorties et je vois que le soleil est de la partie vous aussi, avec tout le monde en court, ça sent bon pour la longue distance, peut être ce WE avec un Brevet non ? En espérant te lire sur mon blog...

cestdurlevelo 25/04/2015 17:25

Salut Gil,
Ahah oui, moche, il l'est. C'est dommage: si jaune et mauve sont les couleurs de l'ardéchoise, je suis sur qu'avec un peu d'inventivité ils peuvent qqchose de chouette... enfin bon. C'est reconnaissable, ça c'est sur. Parmis 1000 !
Voui, c'est un beau trio.. malheureusement tu vois, je me suis ravisé, et après deux saisons consécutives avec un 400, cette saison y'en aura pas pour moi... météo trop limite :( Seul Yann la fera sur nous trois... à vrai dire... il est en route !!! Ils sont partis il y a 2h30 au moment où j'écris ces lignes... il espère finir en 18h.
A+

Eric 22/04/2015 22:22

bonne sortie sportive, vous formez un trio prometteur pour votre prochain 400, accroches toi bien à la roue de Yann et bonne chance

cestdurlevelo 23/04/2015 08:51

Merci Eric.
Malheureusement avec la météo prévue, je viens de prévenir l'organisateur que je ne participerais finalement pas :(

FG 20/04/2015 12:54

Une sortie bien sportive dites moi... Il faudra qu'on parle du cardio et de son utilisation tout les deux car j'envisage d'acheter une ceinture pour coupler à mon 810 mais je ne sais pas par quel bout commencer... Enfin...
Baptiste, tu es une véritable star car on te reconnait même en haut du col ;-)
Cet été, je fais une petite semaine dans les Alpes et il faudra que je te demande deux trois conseil pour monter au mieux ;-)
Bonne route pour cette semaine.

Eric 23/04/2015 22:00

sage décision, tu en fera d'autres

cestdurlevelo 21/04/2015 08:54

Ahah pas une star non ;) La star en l'occurence c'est le Fred en question... matos de fou fin comme un pro, cuissots de malade.... jte racontes pas comme il doit monter vite le garçon!!!! :)
Voui on peut discuter du cardio par email si tu veux, no souci !
A+

Didier 20/04/2015 09:36

Hello,

Dis-voir, tu vas finir par être Parrain de la Barillette sans t'en rendre compte, à ce rythme-là... :)

Le temps indiqué (59'), c'est pris depuis où ? La "cabane à bois" (à 10.7 km du sommet) ou la bif' à la sortie de la Rippe avant l'abbaye (ce qui rajoute 2 km de plus). C'est juste pour voir si vous êtes juste des furieux, ou carrément des fous furieux :)

Ils ont remis les panneaux de la Lul's Company ou pas encore ? C'est que j'ai une photo règlementaire du panneau au sommet à faire, moi...

Bonne chance pour ton BRM400 ! J'espère que la météo sera plus clémente que ce qui est prévu pour le we prochain :(

Didier 21/04/2015 11:33

Sauf que je cherche rarement à "faire un temps" sur une montée, ou ailleurs :)
Ca m'est arrivé dans le cadre du Girard/Vittel/Swiss-Trophy ou du Cyclotour certes (et encore pour ce dernier c'est fini, trop de monde donc trop dangereux), mais sinon... non. J'aime pas du tout m'arracher la gueule et finir minable.
En ça, je ne suis pas du tout un compétiteur. Je n'ai pas l'esprit d'un compétiteur d'ailleurs. Dans un autre domaine, en prépa, ça m'a carrément gonflé, mais c'était le jeu...

Je me contente de "me surveiller" sur certaines montées-étalon qui me permettent plus de savoir où j'en suis avec moi-même, ces étalons étant par exemple le Grand-Colombier, le Ventoux et le Mont du Chat.

Typiquement, quand j'arrive à monter le Grand-Colombier en moins d'1h25 (par Culoz), c'est que je suis bien. Si je n'arrive pas à passer en-dessous d'1h30, c'est que j'ai un problème (mais en principe, quand ça arrive, je le sais dès Culoz). Par contre je ne vais pas chercher à m'arracher pour dire de le monter en 1h15, même si dans l'absolu je sais que j'en serais capable. Pas envie de me tuer les jambes pour la suite du parcours.

Me comparer aux autres, ça peut être fun un temps, mais perso je n'en ressens pas le besoin.
Je compte simplement sur une ascension le nombre de personnes que je double vs. celles qui me doublent, et ça me donne déjà une grande indication, parfois éloquente. Au Ventoux typiquement, quand je double x centaines de personnes mais que seules 1 ou 2 me doublent en 22 bornes...

Maintenant, tant que tu ne prends Strava que comme ça doit être pris, à la légère et pour le fun, soit il n'y a aucun problème avec ça bien sûr.

Le problème, c'est que Strava peut devenir très addictif, et tu en as qui ne se mettent à jurer que par ça, et qui n'ont que Strava à la bouche, qui vont tracer leurs sorties en fonction de leurs segments, et sont incapables de relativiser voire font un drame parce qu'on leur a volé leur KOM. Et des comme ça malheureusement, il y en a de plus en plus. Signe de notre société qui cherche à toujours mettre tout le monde en compétition dans tous les domaines. Ca me dépasse et je désapprouve, mais que veux-tu ? c'est comme ça... Moi, je ne mange pas de ce pain-là :)

J'avais lu il y a quelques mois un article très intéressant à ce sujet d'ailleurs, et qui mettait en relation Strava avec la compétition dans les mondes professionnel ou scolaire. Faudrait que je remette la main dessus...

cestdurlevelo 21/04/2015 08:53

Eheh tu ne peux pas dire que Strava n'est pas ta conception du vélo si justement tu cherches à faire un 'temps' sur une montée - c'est très exactement le but ! Après, ne pas faire la 'chasse au chrono', c'est une chose, n'empêche que. Surtout qu'en l'occurence, tu parles de 'comparer' ton temps ! Moi je n'y vois que du bien, c'est juste pour rigoler, pas d'esprit de competition... d'ailleurs mon pote Yann m'a mis +5min au sommet.... so what?!
Si je ne fais pas le 400 de ce week end pour cause de météo, je ne ferais pas de 400 tout court. Et pis c'est tout. Le parcours via le Jura, je connais 100% des routes et j'y ai souvent roulé... ça ne me dis pas trop.
A+

Didier 21/04/2015 08:41

OK. Vous êtes des fous furieux donc :) J'ai jamais réussi à monter en 59' depuis le stand de tir.
Bon certes, je ne me suis jamais amusé à faire cette montée "tout dans le rouge" comme tu l'as fait. Faudrait que j'essaie une fois, tiens pourquoi pas vendredi si ce foutu virus de crève qui me tient depuis jeudi m'a lâché la grappe d'ici là... Mais je suis sûr qu'après il faudra me ramasser à la petite cuillère :)
Quant aux segments Strava, comment dire... c'est pas du tout ma conception du vélo.

Pour le BRM400, il ne te restera plus qu'à t'aligner sur le parcours qui monte jusqu'à Mijoux alors. En plus en le faisant tout de jour ou presque avec un départ à 4h, ça doit être très sympa.
Mieux vaut en effet s'abstenir de rouler 400 bornes, avec la fatigue induite par une telle distance, sous la flotte et de nuit, avec des descentes de cols en prime. Brrr, descendre Macuègne ou Peyruergue de nuit sous la flotte, pouark ! C'est un coup à avoir un accident ou attraper une pneumonie :(

cestdurlevelo 20/04/2015 10:13

Pour les 59', c'est pris à partir du stand de tir. Il y a un segment strava aussi mais j'ai pas regardé où il commence. Le segment 'Barillette hivernale' c'est moi qui l'ai créé donc je sais où il débute mais le segment 'normal' celui que la plupart des cyclos empruntent (tout à l'endroit, hors fermeture de la route), je sais pô.
Non, ils n'ont pas encore remis les panneaux. Par contre le kilométrage est toujours bien indiqué sur le bord de la route, c'est chouette ; même si je n'ai pas vu la moitié des marquages, il y en a qui sont peut être sous de la terre en bordure de route ??...
Pour le BRM400 les choses changent... en mal. Comme tu dis. Deja, la météo annoncée est pourrie, dans ces conditions je ne prends pas le départ. Ensuite, Tom vient de m'indiquer qu'il ne viendra finalement pas :( :( :(

Fredmanu 18/04/2015 22:41

Plaisir partagé vraiment!!
Un sympathique automobiliste s'est arrêté et a eu la gentillesse de me descendre jusqu' à la Rippe où mon fils est venu me chercher. Après changement de roue j'ai pu rouler le reste de l'après midi.
Pour info, j'ai calculé le % moyen de la montée par Cheserex en empruntant la partie hivernal et le contresens jusqu'au carrefour de l'arbre, avec12km et 984m de dénivelé ça nous fait 8.2%, pas mal.

cestdurlevelo 19/04/2015 08:52

Salut Fred, content de t'avoir rencontré - et de lire ici que tu as été rappatrié sans souci... il faisait froid, j'ose à peine imaginer... rester coincé là haut à marcher... brrrr
Ahah oui, 12km à 8.2% de moyenne ça envoie du paté !
A une autre fois...

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse