Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Oct

17 octobre 2015 - Le coup de la panne

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Lac léman, #Suisse, #Genève, #Dodecaudax

202km en 6h52, D+ 1037m

Météo: grisaille et éclaircies, froid

J'étais parti pour faire une grosse boucle à dénivelé sérieux dans le Jura pour mon dodecaudax (parcours mensuel de 200km) d'octobre, mais en me levant ce matin, les 4° affichés au mercure couplés aux chutes de neige légères dont j'ai entendu parler à la Faucille m'en dissuadent. Je me rabats donc sur un tour du Léman en solo.

C'est l'occasion de me frotter à un petit défi qui me 'parle' - essayer de boucler ce parcours à 30km/h de moyenne. Pas facile sur un parcours qui fera entre 190 et 200km.

A cette occasion, j'utilise la fonction de mon GPS qui me donne le tempo. Je fixe le rythme 'objectif' à rouler de 30km/h et toute la journée, le GPS m'indique en temps et en distance, si je me trouve devant ou derrière ce rythme. Cela permet de se situer, et de gérer l'effort aussi.
Pour moi c'est surtout une fonction 'fun'...

Pour la première fois de l'année, je roule en long en bas. Et en haut, je ne lésine pas non plus sur les moyens, en enfilant le maillot de corps à manches longues, le maillot à ML et la veste thermique. Gants, buff sur la tête, surchaussures. Me voilà paré.

Départ classique par Brétigny, Tutegny, Divonne les Bains. Dès le début, je pars à rythme soutenu. Le cardio mettra 30-40min à trouver son rythme de croisière... au début il s'envole dans les 90% de la FMAX dès le moindre faux plat montant, après il arrive un peu à s'adapter aux mouvements de terrain sans trop s'emballer.

Bientôt, voici Nyon et le bord du lac. Allez, y'a de la route à couvrir alors je remets les mains en bas du cintre pour poser le rythme. J'essaie de ne pas procéder par à-coups... pas facile comme exercice.

17 octobre 2015 - Le coup de la panne

Rolle et Morges derrière moi, j'approche de Lausanne. Petit détour par St Sulpice, un coin un peu bosselé. Je perds du temps à droite à gauche à l'occasion de ralentissements de voiture qui obstruent le chemin, de feux rouges et autres ronds-points encombrés. Mais pas la peine de s'énerver, il suffit de relancer derrière et de se remettre au fourneau.

A la sortie de Lausanne, le GPS m'indique que j'ai 4min d'avance sur le rythme fixé de 30km/h. Ce qui veut dire que si je m'arrête 4min et reprends ensuite mon chemin, je serais très exactement à 30km/h de moyenne totale jusqu'à présent.

Morges, Lausanne, la riviera du Léman
Morges, Lausanne, la riviera du LémanMorges, Lausanne, la riviera du Léman

Morges, Lausanne, la riviera du Léman

17 octobre 2015 - Le coup de la panne

S'ensuit le long passage sous les vignobles de Lavaux, le long de la riviera du Léman. Ca roule toujours très bien ici, à moins d'affronter un vent de face... rien à signaler aujourd'hui niveau vent, alors je conserve un bon rythme à 35km/h, et continue de prendre de l'avance sur mon objectif de 30km/h de moyenne roulée.

A l'entrée de Vevey, le GPS indique 11min d'avance sur les 30km/h de moyenne depuis le départ.

Voici Montreux... je suis accompagné par une grosse bande de motards qui roulent à rythme raisonnable dans les rues de la capitale suisse du jazz... et passe tous les feux tricolores au vert, coooooool.

Voici le bout du lac, le château Chillon et Villeneuve. Petit détour au bout du lac par Noville... encore une belle section bien roulante. Et voilà les 100 premiers km de bouclés à plus de 32km/h de moyenne... c'est tout bon ça.

Pause au pont du Rhône... 2 petites minutes pour remplir un bidon d'eau à la fontaine "de l'escargot". Mon compteur GPS continue de tourner, et je découvre à ce moment que la fonction de mon GPS qui indique à où j'en suis par rapport à la moyenne visée de 30km/h, prend les pauses en compte. A savoir que mon avance de 13min20 en arrivant à la fontaine s'est réduite à 11min20 lorsque je repars.

17 octobre 2015 - Le coup de la panne
17 octobre 2015 - Le coup de la panne17 octobre 2015 - Le coup de la panne

Les jambes sont dures pour repartir, et je suis surpris par un peu de vent de face... heureusement, simplement sur quelques kilomètres. Port Valais et Saint Gingolph me verront grimacer... je suis dans le dur là.

Mais je commence à retrouver le rythme en franchissant les patelins français qui suivent... Locum, Meillerie... autant j'étais à 32km/h de moyenne jusqu'au bout du lac, autant je parviens tout juste à maintenir les 30km/h roulés entre le pont du Rhône et la pause tant attendue à la boulangerie d'Evian les Bains.

10min d'avance sur les 30km/h à l'écran du GPS...

17 octobre 2015 - Le coup de la panne
Le traditionnel sandwich - tartelette aux noix... ça fait du bien par là où ça passe !

Le traditionnel sandwich - tartelette aux noix... ça fait du bien par là où ça passe !

15min de pauses tout compris, le GPS indique donc 5min de retard sur les 30km/h. Et ce que je ne sais pas encore à ce moment là, c'est que je ne repasserais plus dans le 'vert' de toute la journée. Et si encore ce n'était "que ça"...

De retour en selle, forcément les jambes piquent... j'ai d'ailleurs évité de peu la crampe derrière la cuisse droite en enfourchant le Specialized. Mais le tournant du jour, c'est à Thonon qu'il a lieu. En l'espace de 10min, je me rends compte que le cardio s'affole, et que le rythme chute. Le rythme s'écrase même complètement... bloqué à 20km/h sur un faux-plat guère montant pour me rendre dans le centre de Thonon, je réalise que j'ai du manger trop peu sucré, et surtout, trop tard... voilà la fatidique FRINGALE ! Ca fait un bail que je n'en ai pas eu, tiens.

Sur les 20min qui arrivent, je passe par deux phases successives. Dans un premier temps, je m'acharne, j'essaie de garder les mains en bas du guidon malgré les dorsales qui commencent à tirer... dans le but de conserver un semblant de rythme, et de laisser passer l'orage...

... puis la seconde phase arrive. Elle est irrémédiable... j'ai les cuisses qui brûlent, le cardio n'en fait qu'à sa tête, et le moral en a pris un coup. Peu à peu, une évidence s'impose à moi... l'objectif de 30km/h de moyenne roulée, ça sera raté aujourd'hui. Tant pis.

Le soleil fait sa première apparition aujourd'hui, cool. Sauf que... j'ai trop chaud ! Et je n'ai pas de sac à dos pour virer la veste thermique. Bref, je fais un peu 'cocotte minute', et j'étouffe. D'ailleurs les cyclos que je croise ou que je double sont tous habillés plus légèrement que moi... j'ai vu les choses en trop grand aujourd'hui, d'un point de vue de l'équipement, dommage.

Sciez est franchi, je tourne à droite vers Excenevex, pour profiter d'une route moins fréquentée par les voitures. Je grimace encore beaucoup en passant à Yvoire... je suis dans le dur. Niveau rythme... c'est plus ça du tout. J'en suis à +8min par rapport aux 30km/h de moyenne. Mais bien sur, ayant fait des pauses, je suis pour le moment encore tout juste dans les clous pour les 30km/h roulés.

Messery, Chens sur Léman, et la descente d'Hermance qui m'attend pour me faire de nouveau entrer en Suisse. Anières, Collonge Bellerive, Vésenaz, et enfin la belle descente sous le soleil pour atterrir sur les quais de Genève. Je fais la pause devant le jet d'eau pour la photo... et reprendre mon souffle. Je suis cuit de chez cuit ! Les jambes cramées, le cardio ne veut plus rien entendre... que c'est dur.

17 octobre 2015 - Le coup de la panne

Je lève le pied sur la fin du parcours, sans me prendre la tête.. tant pis, l'objectif de 30km/h de moyenne, ça sera pour une autre fois. Ca reste une belle balade, surtout maintenant qu'il fait soleil. Remontée vers les Nations, puis à Prégny, et Chambésy. La veste thermique complètement ouverte, le maillot ML ouvert en partie... je commence enfin à retomber en température. Et de fait, les jambes retrouvent non pas un second souffle (loin de là), mais une meilleure capacité à tourner en vélocité (relative)... ça avance mieux comme ça, surtout lorsque les muscles semblent vidés de toute leur force

17 octobre 2015 - Le coup de la panne

Entrée en France par le tunnel de Ferney Voltaire, remontée par Prévessin-Moens. Petit détour par Meyrin pour allonger le parcours de 3-4km et franchir la barre des 200. Puis St Genis m'accueille les bras ouverts. Vite, à la douche, au gouter, et à la récup.

Conclusion: 29.4km/h de moyenne roulée sur la journée. La barre des 30 n'est pas 'si' loin, mais aujourd'hui, c'était déjà mort à 80km de la ligne d'arrivée, pas de regrets à avoir donc.

Commenter cet article

jc 28/10/2015 17:38

Joli tour et belle moyenne Baptiste, 30 à l'heure sur 200 bornes en solo c'est énorme non ? je ne me rends pas compte.
A++
JC

cestdurlevelo 29/10/2015 07:20

Ben tout dépend du parcours JC... et en l'occurence, le Léman c'est très roulant. Y'a bien quelques bosses, des faux plats à l'aller et une petite remontée en plusieurs parties à la toute fin pour remonter de Genève au pays de Gex, mais honnêtement... toi tu le passerais tranquille le 30km/h !!! ;)

Eric 28/10/2015 12:58

200 bornes à 30km/h tu deviens fou, heureusement que tu as eu un coup de fringale ahah!

cestdurlevelo 28/10/2015 15:11

Je m'en serais bien passé, moi, de cette fringale. Mais bon. C'est une bonne piqure de rappel qu'il faut plus manger en hiver... le froid bouffe de la calorie avec le corps qui lutte pour se maintenir à température.
Quant à la vitesse, il ne faut pas oublier que le tour du Léman est TRES roulant bien sur !

l'ange blanc 20/10/2015 14:38

bon on va pas chipoter pour si peu, nous on t'accorde tes 30 de moyenne et puis il faut peut être revenir aux fondammentaux avec moins d'électronique embarquée et se fier aux sensations...

cestdurlevelo 20/10/2015 15:48

Je n'ai peut être pas été très clair: en fait je ne 'réglais' pas mon rythme sur l'avance/retard que j'avais sur ce rythme 30km/h mesuré par le GPS hein. En fait je jetais un coup d'oeil à cette page du compteur toutes les heures environ, that's all.
Mais c'est rigolo à faire !
Quant à ne pas chipoter, c'est gentil ! Mais moi j'en fait une affaire perso :) que veux tu, je me motive comme je peux !

FG 20/10/2015 09:57

Honnêtement, en lisant ton CR, je relève un truc important: le 30km/h moyenne n'est qu'à +0,6km/h donc pas si loin que ça. Comme tu le dis aussi.
Maintenant, tu t'es battu malgré les lombaires qui tirent, les cuisses qui chauffent, etc... en revanche, c'est aussi comme ça qu'on progresse ;-)
Alors la prochaine fois, c'est sac à dos pour s'alléger, le cerveau sur Off et ce sera singer in ze noise :-) :-)

cestdurlevelo 20/10/2015 10:33

Ahah, j'avais deja le cerveau sur off, crois moi. Mais c'est très sympa comme type d'effort. Rythme toujours soutenu, mais sans à-coups ni trop monter dans les tours quand même.
Quant au sac à dos, sur ce type de sortie, j'aime éviter de le prendre. C'est globalement très plat = pas de descente = pas d'écarts trop importants de température... en théorie. Mais c'est vrai qu'à cette saison, ça peut cailler le matin et faire bon l'aprem.
J'y reviendrais à cet objectif, à n'en pas douter.

gilles 19/10/2015 20:46

Belle moyenne quand même , tu sait à cette période c'est plutôt pas mal , je pense que le pti déj à son importance !!!!!! mettre du bois pendant 200 pitons il faut quelques réserve !!!! bravo gros rouleur !!!!

cestdurlevelo 20/10/2015 08:36

C'est rigolo Gilles, je pensais justement à toi et à ton conseil, que j'avais suivi à la lettre pour l'AVM, ce qui m'avait réussi à merveille... à savoir, manger une salade de pates au ptit dej. Bon, là pour un 200 je sais pas si une salade de pates est vraiment nécessaire, mais oui, j'aurais peut être du manger plus, et plus proche du départ aussi (car je m'étais levé à 6h avec le fiston, pris le ptit dej vers 7h, mais suis parti à vélo après 9h...).

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse