Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 May

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Mont Aigoual, #Cévennes, #Chasse aux cols, #Col de Trépaloup

90km en 4h25, D+ 2010m, coef 2.22

Météo: fraicheur, soleil et ciel bleu. Vent très faible en comparaison aux jours passés...

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Un départ tardif, comme ces derniers jours. De toutes façons, je ne fais plus de très longues sorties, mes jambes ne me le permettent pas actuellement. Et ça me permet d'éviter les fraîcheurs du matin.

Aujourd'hui, je vais aller chercher le Mont Aigoual, le réputé sommet des Cévennes ! Alors vu la météo caillante actuelle, et le vent potentiel là-haut, je vois les choses en grand, et n'hésite pas à partir (et à garder tout le long) avec les jambières, le maillot long, et même la veste thermique qui fera pour les descentes.

Départ de Le Vigan après 10h. 2km de plat pour se chauffer, puis c'est parti direct dans la montée. D'ici, le Mont Aigoual est indiqué à 37km = 37km de montée !

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Le coup de pédale est toujours aussi lourd que les jours précédents. Mais je sais que la seule difficulté aujourd'hui, c'est de me hisser en altitude. Car une fois là-haut, je n'aurais plus de grosse montée, ça ne sera que de courtes bosses. Mais auparavant, il faut quand même bouffer 20km de montée, c'est usant.

Résultat, je suis déjà bien entamé en arrivant au col de la Cravate (altitude 960m), où la route fait un beau crochet et quitte son environnement rocheux pour plonger dans la forêt. La pente est également moins forte.

Le suivant, c'est le col de la Sablière (altitude 1025m), juste après avoir laissé un gite d'étape / restaurant à gauche de la route, puis au niveau du col de la Broue (altitude 1102m) ça a replaté pour de bon. Au loin sur la droite, ce que je croyais être le Mont Aigoual se révèlera être l'antenne relais se situant à côté du Cap de Côte, où je passerais plus tard dans la journée...

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Je quitte l'itinéraire principal en direction du Mont Aigoual pour aller chercher d'abord le col de Giralenque (altitude 1270m) et le col de Montals (altitude 1305m). Le premier se situe juste après les cascades d'Orgon, le second est plus haut paumé dans la forêt. Mais ce qu'il a fallu passer avant... c'est une longue route serpentant à fleur de falaise, dont le pourcentage m'a complètement détruit. Oh, attendez, c'est pas le Ventoux hein. Mais y'a de quoi vous bousiller si vous arrivez là dejà dans le rouge, comme c'était mon cas.

Mais admirez seulement un peu !

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

C'était un aller-retour compliqué, certes, mais je me retrouve un moment plus tard de nouveau au col de la Broue, d'où je repars sur l'itinéraire principal, direction le Mont Aigoual.

Le col suivant à franchir, c'est le col du Minier (altitude 1264m), franchi après une courte descente et des replats. J'y arrive tout en 'gestion', physiquement, ça fout l'camp.

Pause sandwich assis sur la pierre délimitant, à l'origine, la ligne de démarcation des eaux. Il y a un panneau tout neuf indiquant cette démarcation désormais (mais allez vous asseoir sur un panneau...). Miam-bouche, et ça repart en descente. J'ai pas hésité ; j'ai gardé les jambières et carrément mis la veste thermique. On n'est jamais trop couvert.

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Des faux-plats changeants s'ensuivent... c'est sans fin. Je passe mon temps à mettre ou enlever une couche. Une bifurcation plus loin, encore un long faux-plat montant à lutter contre ce fichu vent qui ne m'aura laissé tranquille que 24h, et me voici au col de Faubel (altitude 1285m).

Je rejoins rapidement l'extrêmité ouest de mon parcours du jour, et file plein est vers le col de la Serreyrède (altitude 1299m). Clairement, le pas de la porte du Mont Aigoual. Surtout que la pente va se calmer pendant quelques kilomètres... bonne pioche surtout que dans la portion dans la forêt, le vent se calme aussi.

Le col de Prat Peyrot (altitude 1415m), au coeur de la station de sport d'hiver du Mont Aigoual, marque lui aussi un 'lieu' particulier, puisqu'à partir de là, ça repart en pourcentage, et rapidement, la route s'élève au-dessus de la ligne de forêt... c'est donc découvert pour arriver au sommet. Une arrivée ventée, mais le panorama à 360°, dégagé et magnifique, m'aide à oublier l'effort. je me crispe au cintre et grimace de toutes mes forces... j'ai l'impression de grimper une côte de la difficulté du Galibier pour la toute première fois... sensations (et fatigue) assurées.

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

C'est donc par la D118 que j'arrive au sommet. Pas mécontent d'être ici, à plus de 1500m d'altitude ! Quel effort ça a été. Et dire que c'est à peine plus haut que la Barillette !

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual
28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Je m'habille vite fait, il fait très froid malgré le soleil... il faut dire que je me suis pris une sacrée suée pour me hisser là-haut. Puis c'est la redescente... d'abord la petite boucle autour du sommet, qui me fait franchir le col de Trépaloup (altitude 1503m), puis ensuite re-passage par la station de ski en contrebas, re-le col situé sur le 'paillasson' de l'Aigoual, puis je bascule sur l'Espérou.

Petite côte méchante, pentue, même si courte de 150m, après l'Espérou, puis je vais suivre la route forestière de la Lusette. Celle ci est irrégulière en pente, mais se termine avec un bon raidard avant de passer le col de la Lusette (altitude 1351m).

La LusetteLa Lusette

La Lusette

Ce col, pris par le versant où je vais le descendre, doit représenter un moooooonstre de montée. La route est cabossée, et il y a tout plein de sections à +10%. Un truc hallucinant, sur une route panoramique de tuerie. Si vous avez le coffre pour vous bouffer ça, faut y'aller, ça doit être quelque chose !

A noter que j'ai aussi franchi le Cap de Côte (altitude 1189m) en descente.

28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual28 avril 2016 (Cévennes) - Le Mont Aigoual

Puis à partir de Mandagout (où je fais une pause pour remplir les bidons d'eau aux WC publics, comme la dernière fois), j'effectue le même trajet que l'autre jour. A savoir que je passe le col de Mouzoulès avant de retomber sur le Vigan.

Commenter cet article

Gérard (du 95) 03/05/2016 23:28

IMPRESSIONNANT ! Quoi ? Tout.... les paysages, les précipices... faut pas avoir le vertige quand on le voit à droite et sans rambarde... les photos, le film, mais surtout le bonhomme !
Je veux bien croire que tu finis rincé avec un tel programme, surtout avec le vent, et le froid, pour compagnons de route... Un stage qui va laisser des souvenirs.

cestdurlevelo 04/05/2016 08:16

Merci Gérard ! C'était une belle semaine, malgré les conditions difficiles... et des jambes aux abonnés absents ! Une superbe région, les Cévennes... j'ai dejà envie d'y retourner !

Alex 03/05/2016 21:43

Mon terrain de jeu préféré : d'ailleurs j'ai arrêté de compter le nombre de passage au Serreyrède et à l'Aigoual !!
Maintenant tu connais le lieu de prise de photo de mon avatar sur Strava ;)
Tu comprends pourquoi je t'avais dit de monter par la Lusette (qualité de la route...), mais d'un autre côté, vu ton état, tu as peut être bien fait; ayant fait les 2, je préfère en montant, c'est moins fatigant.
De plus, la montée de l'Aigoual est régulière et sur une route de bonne qualité (par rapport à ce que tu as pu faire les jours précédents)
Pour les petits murs après l'Espérou et à la fin de la Lusette, ils sont hypers cassants.
Au Minier, tu as du voir une "RF", elle mène au seul col qui manque dans le coin, l'an prochain normalement.
Par contre, pas question de faire les cinglés de l'Aigoual : il y a beaucoup trop de faces et elles sont toutes longues

Bravo pour ton séjour cévénol
place à la récup

cestdurlevelo 03/05/2016 22:01

Oui, j'avais bien compris que la Lusette serait plus difficile dans le sens inverse... et c'est ce que j'aurais largement préféré faire... mais je n'en avais simplement plus les jambes, au 6è jour d'efforts de suite.
En tout cas cet Aigoual est vraiment sympa !

l'ange blanc 03/05/2016 20:38

Beau final et quel chance de voir la station au sommet, c'est assez rare car la plupart du temps soit au mieux il pleut ou neige soit il y a un brouillard à couper au couteau. Il y a 3 ans quand nous y sommes montés en juin c'est au brouillard auquel nous avons eu droit et on y voyait pas à 1 mètre. Bravo pour ta semaine malgré les difficulutés ou plutôt en plus avec les difficultés.

cestdurlevelo 03/05/2016 20:51

Merci l'AB! Une semaine dont je garderais des souvenirs magiques côté cyclotouriste, et très très difficiles niveau sportif. Mais en tout cas j'ai eu ce que j'étais venu chercher... des routes calmes, des panoramas de ouf, et du D+ à gogo !
Et comme tu dis... comme cerise sur le gateau, j'ai eu beau temps sur cette dernière sortie...
A+

Brigitte 03/05/2016 20:14

C'est vraiment super beau ! J'ai rigolé en écoutant le début de la musique du film, je me disais , si son vélo fait ce bruit-là, normal qu'il aie du mal à l'emmener :-D :-D oups, je sors ...

cestdurlevelo 03/05/2016 20:26

Ah c'est bien, déjà tu ne te caches pas derrière un pseudonyme comme la dernière fois où tu avais laissé un commentaire ;)
C'est chouette hein ! Mais j'en aurais profité deux fois plus si j'avais pas lutté comme ça. Je crois que ça se voit dans la vidéo et sur les photos.... j'en ai vraiment bavé ! Et pourtant, il n'y a aucun pourcentages difficiles !

lariegeoise 03/05/2016 19:56

toujours de beaux paysages. Bravo pour tous tes efforts et dans tout cela tu as perdu quelques kilos? Bon, le froid est toujours là.

cestdurlevelo 03/05/2016 20:10

C'est beau; hein ? De sacrés paysages malgré le froid mordant et le vent relatif au sommet. Non, pas perdu de kilos, point du tout !

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse