Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Mar

18 mars 2017 - Parcours Ain-Isère sous la grisaille

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Ain, #Isère, #Yenne, #Savoie, #Culoz, #Col Lachard, #Vinay, #Voiron, #lac d'Aiguebelette, #Novalaise, #Ceyzérieu

204km en 7h45, D+ 2520m, coef 1.23

Météo: grisaille, routes mouillées seulement les deux dernières heures

18 mars 2017 - Parcours Ain-Isère sous la grisaille

Voilà bien longtemps que je ne m'étais pas élancé sur un de ces parcours Ain-Isère, entre mon domicile. Ces parcours ont vraiment quelque chose de 'plus' que la classique boucle qui commence, et se termine, au même endroit.

Hier soir, Amandine & Cyrian sont partis chez mes beaux-parents en Isère. Moi, je me lève tranquillement à 6h40 ce samedi matin, prêt à les rejoindre, en vélo bien sur. Demain, nous reviendrons tous en voiture à la maison, avec le vélo dans le coffre.

Logistiquement, c'est bien huilé. Météorologiquement parlant, j'aurais pu faire mieux... il fait grand soleil et doux depuis plus d'une semaine, et dimanche-lundi sont annoncés magnifiques. Seule journée à la mauvaise météo, samedi. Bon tant pis, je fais abstraction.

 

18 mars 2017 - Parcours Ain-Isère sous la grisaille

A peine 5 minutes de vélo et voici le premier incident du jour: une bosse sur la route en sortant de Collonges direction le pont Carnot, et hop, un bidon d'eau saute et tombe sur la route. Je mettrais 10 minutes à le chercher dans les fossés des deux côtés de la route. Ahem. Bon, il n'y a qu'un tout petit crachin de rien du tout, mais il y a aussi du vent. Et pas de dos, comme c'était annoncé pour toute la journée.

Remontée du pont Carnot à Chevrier, je m'enfonce dans les gorges de Fort l'Ecluse: seconde montée sur Arcine.

Chevrier-Arcine
Chevrier-Arcine

Chevrier-Arcine

A Arcine, je retombe directement sur Clarafond, où je retrouve les faux-plats très rectilignes dans les bois, qui m'emmènent à Chène en Semine. Peu après, je tourne à gauche pour enquiller sur Usinens par chemins détournés, retrouvant ici une route découverte récemment en voiture.

En descendant sur Usinens, la GoPro m'échappe des mains et tombe sur le bitume à pleine vitesse... aie aie aie. Je la retrouve dans la boue, mais elle fonctionne encore. Ouf.

Avant Usinens

Avant Usinens

Descente et remontée sur Challonges, j'y vais doucement et j'ai trop chaud. Faudra penser à enlever la veste thermique plus loin, je n'en ai pas besoin. Mais comme j'ai le sac à dos, aucun souci.

Descente à Pyrimont, où je suis passé le week end dernier, et remontée sur Chanay. Je passe doucement et les sensations ne sont pas bonnes. Est-ce du au 'trop chaud' liées aux 3 couches longues que je porte en haut ?

Chanay

Chanay

A Chanay, 'ouf' de soulagement: à partir d'ici, ça roule facile jusqu'à Culoz... longue descente et faux-plats over-roulants, avec quelques bosses passées (relativement) en relance. Anglefort, Chatel, Culoz. Ici, ça ca remonter un petit coup, avant de repartir sur des enchainements de faux plats à travers les vignobles, aux alentours de Ceyzérieu (où je fais une pause pour enlever la veste thermique, et remplir un bidon d'eau).

Vongnes - lac de Barterand
Vongnes - lac de Barterand

Vongnes - lac de Barterand

Puis je repars à rythme très raisonnable, monte au niveau du lac de Barterand, retombe sur l'axe de Belley, où je prends à gauche.

Traversant la dérivation du Rhône, je monte sur Massignieu de Rives en laissant le lac du lit au Roi sur ma gauche. La montée était plus difficile dans mes souvenirs, en fait ça passe bien !

Massignieu de Rives - YenneMassignieu de Rives - Yenne

Massignieu de Rives - Yenne

Ensuite, c'est la route de Nattages à Yenne, qui me rappelle à chaque passage mon tout premier BRM 400km, en 2013... je me rappelle encore de cette impression d'irrémédiablement m'éloigner de la voiture, garée à Grenoble, pour partir m'enfoncer sur ma toute première nuit à vélo...

J'enquille à gauche, traverse Yenne, et file tout droit pour remonter le long vallon du Flon, qui mène à Novalaise. Là encore, un coin que j'aime particulièrement, et que je ne passe en montée que pour la seconde fois. J'essaie de tenir un semblant de rythme, mais j'ai conscience d'être sur du long cours, et donc qu'il ne faut pas trop me griller quand même...

18 mars 2017 - Parcours Ain-Isère sous la grisaille

Cette remontée est assez longue, et j'y laisse quelques plumes. La pause après la descente sur Novalaise n'est pas de trop. Sandwich + cookie à la boulangerie, attablé dehors, et c'est r'parti. Seulement 97km de parcourus, mais comme je suis sur des terres connues, j'ai dejà l'impression d'être proche de l'arrivée... et pourtant, je n'en suis qu'à la moitié, même pas.

Longeant le lac d'Aiguebelette, je repense aux premiers BRM 200, qui nous faisaient passer par ici... l'époque révolue où j'avais plus de temps 'pour moi', et où les sorties avec les copains étaient de simples journées de pédalage, sans 'oeil sur le compteur', sans 'on m'attend à telle heure', etc...

Lac d'AiguebeletteLac d'Aiguebelette

Lac d'Aiguebelette

S'ensuit la montée d'Attignat Oncin, sur laquelle j'avais explosé le moteur lors de mon tout premier BRM 200 justement. Je me rappelle encore de la pause et de la banane qu'on m'avait tendue en me disant 'il faut que tu manges un peu'. Cette côte en deux à-coups est sérieuse, mais calme, et magnifique.

Dommage, là encore, que la météo soit à la grisaille. Mais depuis le début de la journée, je n'ai guère pris qu'une ou deux mini averses de crachin, même pas assez pour mouiller la route. Donc c'est tout à fait supportable.

Attignat-Oncin

Attignat-Oncin

Une fois le sommet franchi, descente sur les Echelles. Laissant les gorges de Chaille sur ma droite, j'emprunte, en suivant la trace de mon GPS, une petite route campagnarde menant directement à la Villette, en évitant la longue ligne droite de St Laurent du Pont... route sinon pas très agréable à vélo. Belle (courte) découverte !

Ensuite, route classique, de St Laurent du Pont à St Joseph de Rivière... le seul endroit aujourd'hui où je serais un peu gêné par le trafic auto. Tournant à gauche, je grimpe vers le col de la Placette... sauf qu'à quelques encablures du sommet, je tourne pour la toute première fois à droite, pour grimper jusqu'à St Julien de Ratz. Je n'y étais plus passé depuis que j'étais lycéen, c'est dire ! Souvenirs de VTT et de course d'orientation là-haut... avant de retomber sur Voiron.

En Chartreuse...En Chartreuse...
En Chartreuse...

En Chartreuse...

Puis c'est l'itinéraire classique, St Cassien, Réaumont, Rives. Je fais le crocher à tout hasard par la maison des parents. Je ne les ai pas prévenus que j'étais en Isère ce week end, mais comme je passe à 300m de la maison... ça serait dommage de ne pas passer faire un coucou. Au moment où j'arrive ils sont en train de partir en voiture. On ne discutera que 3min, eux sont pressés, et moi je ne veux pas me refroidir (il pleut depuis 20min). Mais c'était bien sympa !

St Etienne de St Geoirs

St Etienne de St Geoirs

Berk, les routes sont mouillées maintenant. Dommage. Mais la pluie se calmera assez rapidement. Beaucroissant-Izeaux. Je repense à me crevaison ici il y a deux semaines lors du BRM 200km. Sillans, St Etienne de St Geoirs. J'ai eu enfin un peu de vent dans le dos, super agréable pour rouler à gros rythme quelques bornes, sans me fatiguer.

Découverte d'un nouveau bout d'itinéraire dans les Chambarans: la route qui relie directement St Etienne de St Geoirs à la Forteresse, pour aller y chercher mon col favori des Chambarans le col Lachard.

Ca consiste en une longue remontée en faux-plat jusqu'à la Forteresse. Là, la pente prend quelques degrés, mais ça reste très abordable... ce col est facile par ce versant, de toutes façons. J'aime beaucoup l'arrivée très 'aérienne', le long lacet, le replat... et la vue en arrivant en haut dans la belle 'échancrure' que forme le col dans la colline. C'est fait !

Pas de panneau au sommet... il a disparu ! Au voleur.

Col Lachard, QuincieuCol Lachard, Quincieu
Col Lachard, QuincieuCol Lachard, Quincieu

Col Lachard, Quincieu

Je peux mettre le k-way par confort plus qu'autre chose - puisque je suis quasi arrivé une fois arrivé en bas.

Longue descente sur Vinay via Serre Nerpol. Petit détour par la plaine avant d'arriver à l'Albenc. Avec un 26.4km/h de moyenne très correct pour cette saison, il n'est que 15h40 à mon arrivée. Impeccable, j'ai largement le temps de me doucher, reposer, et profiter de la famille.

18 mars 2017 - Parcours Ain-Isère sous la grisaille
18 mars 2017 - Parcours Ain-Isère sous la grisaille

Conclusions:

  • A mon retour de week end, la petite cerise sur le gateau... c'est la blague de Yann qui m'envoie un message comme quoi je devrais regarder la trace de son parcours de dimanche sur strava. Cet enfoiré est passé chez moi... il est même descendu dans le lotissement, sur le chemin non bitumé, pour me faire un coucou virtuel. Mort de rire. Ciao l'ami.

 

  • Bonnes douleurs persistantes aux genoux après cette balade. Souvent, c'est lié à l'humidité, que je crains un peu sur certaines articulations. A traiter d'ici dimanche !

 

  • Dimanche, j'ai prévu de faire le BRM 300km de Grenoble. Seulement, en nettoyant le vélo, le cable du dérailleur AR à sauté... je crois que mon levier de vitesse a rendu l'âme. Si je n'ai pas réussi à le faire remettre sur pied d'ici là, pas de BRM possible.
Commenter cet article

Alex 23/03/2017 15:31

En effet, la météo n'a pas été super ce week-end, j'avais prévu un joli parcours, mais j'ai du me rabattre sur la Dombes. Pas facile de se motiver à rouler longtemps dans ces conditions.
Pour les voleurs de panneaux, c'est la saison (Ventoux, Bel Air), en espérant que ce ne soit que la DDT.

Moi aussi pas de BRM300, je me sens un peu juste actuellement, même s'il semble facile.
Il va falloir quand même que je trouve un moment pour un 200 ^ ^

cestdurlevelo 23/03/2017 19:56

Perso j'appellerais jamais un 300 'facile'. Surtout ce genre de profil où le vent joue un rôle ENORME. Mais on verra bien !

Brigitte 22/03/2017 23:51

A propos du col Lachard, il y a un truc qui m'amuse toujours. Quand tu arrives de la Forteresse, si juste avant d'arriver au sommet tu regardes vers le bas (donc ce que tu viens de gravir) , la route semble faire une boucle et ... s'enfoncer dans le flanc de la colline. Ca fait vraiment un drôle d'effet, surtout quand c'est bien vert :-)

cestdurlevelo 23/03/2017 07:10

Ah, il faudra que je regarde ça de près la prochaine fois :)
Moi c'est mon col préféré du quatuor Parménie/Chatain/Lachard/Toutes Aures. Il est perdu, et aussi très différent d'un versant à l'autre.

Gérard (du 95) 22/03/2017 21:20

J'ai regardé par deux fois... 200 pitons en moins de 8 h. pfff, Extraterrestre :)
Tu vas encore nous sortir une année d'enfer, si tu es déjà en forme à ce point.
Dommage pour la météo mais je crois qu'en ce moment on est tous logé à la même enseigne, sauf l'extrême sud.
Pour le câble de dérailleur, Brigitte peut t'expliquer comment sen passer ;)

cestdurlevelo 22/03/2017 21:51

Ouf c'est bon, le cable de dérailleur est solutionné, remplacé, je récup la bête demain matin. Le 300 ça devrait le faire :)

Quant au rythme sur cette balade, OK j'ai essayé de tenir un rythme régulier, mais bon... 2500m de D+ sur 200 pitons c'est pas énorme.... ça roulait bien, globalement.

lariegeoise 22/03/2017 21:03

Bravo et quel courage pour une telle sortie. Il fallait en vouloir. Que des emmerdes t'ont suivi! Il y a des jours? Nous, le 150kms de samedi n'ont pas été beaucoup plus clément mais on n'a pas eu vraiment de pluie. Le printemps n'est pas tout à fait arrivé. Bon courage pour la suite

cestdurlevelo 22/03/2017 21:17

Cette balade n'était pas très exigeante. Mais en essayant de tenir un peu un 'rythme' pour progresser et me préparer pour les échéances futures, bien sur, je me suis fatigué. Mais j'ai passé un super moment la météo décevante... y'a pas une belle photo dans l'article :(

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse