Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Apr

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Chasse aux cols, #Languedoc, #Hérault, #Col de la Défriche, #Col de la Baraque de Bral, #Col de Sainte Colombe, #Col Rouge, #Col de l'Homme Mort, #Col de Fonbine, #Col de la Moutonne, #Col de l'Engayresque, #Col du Perthus, #Lodève

Après la grosse fatigue accumulée sur 5 premières journées de pédalage de suite, j'ai pris le parti de faire une coupure et de ne pas pédaler jeudi.
Ce vendredi, garé à Lodève, je m'apprête donc à faire ma 6ème boucle en 7 jours. La grande question est: la coupure de 24h m'aura-t-elle suffi à récupérer pour pédaler dans de bonnes conditions?

105km en 4h45, D+ 2128m, coef 2

Météo: soleil et vent. Parfois chaud, parfois frais.

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Il fait assez frais au départ juste après 9h. Super. Je suis parti sur cette boucle qui ne devrait théoriquement pas prendre trop de temps, dans le but d'éviter les grosses chaleurs de la seconde moitié de l'aprem.

Le temps de trouver la bonne route sur laquelle embrancher, et c'est parti pour la première côte, qui m'emmène rapidement au col de la Défriche (altitude 363m). La seule chose qui compte pour moi à ce moment là, c'est les sensations. Bonnes ou mauvaises ? A ce stade, je dirais que je 'sens' encore la fatigue, clairement. Mais sans aucun doute, je roule mieux qu'avant hier.

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Une descente un peu casse-gueule plus loin (pour cause de graviers), et je tourne à gauche pour l'une des grosses bosses de la journée.

Le col de la Baraque de Bral (altitude 611m) est sensé être roulant - par contre, il est long. Et je me rends donc compte rapidement que si les jambes ne sont pas 'douloureuses' comme elles l'étaient avant la coupure de 24h, puisque j'ai réussi à éliminer une partie des toxines qui créent cette douleur musculaire à l'effort, c'est le moteur qui semble un peu bridé. Pas complètement étonnant vu comme j'ai été chercher loin dans mes retranchements, notamment à la toute fin de ma sortie avant-hier, du côté du col de la Gardiole !

 

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Une fois le col franchi, la montée se poursuit. Et bientôt, c'est mon affreux compagnon, le vent de face, qui fait son retour. Il ne m'avait pas manqué beaucoup, celui-là. J'observe les 7 éoliennes au sommet, sur un grand 'banc' formé par la montagne. Elles tournent moyennement vite, mais plus je monte, moins je suis abrité du vent... et comme je me dirige vers ces éoliennes, elles me confirment que le vent joue contre moi !

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Ce vent semble tourner et souffler par bourrasques aujourd'hui. Va falloir composer avec.

Une fois que la route a passé les éoliennes, il y a enfin une petite redescente qui me permet de laisser retomber le cardio et le souffle. Pfiou c'est crevant le vélo.

Encore un bout de remontée, et une courte descente. C'est en descente que je franchis le col Rouge (altitude 785m) ; pas vu de panneau même après être descendu du vélo pour farfouiller un peu.

Pas loin du col Rouge

Pas loin du col Rouge

Magnifique descente, ensuite. Que c'est beau. Mais le revêtement est très granuleux, et a quelques ornières aussi... faut faire gaffe. Mais nondidjou, cette descente sur Lunas, super aérienne et dégagée, valait le coup !

En plus, ça continue de descendre après, et j'ai même un peu de vent dans le dos. A Saint Martin d'Orb, je tourne à droite vers le nord et pim - vent de face à nouveau.

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes
14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Je vais ensuite remonter la vallée de l'Orb jusqu'au col de Sainte Colombe (altitude 355m), situé juste avant Truscas. Là encore, gros vent très irrégulier, par bourrasques, de face. C'est tuant. Mais bon, je sais que je devrais l'avoir dans le dos sur la seconde moitié du parcours, alors je me fais violence.

Après Truscas, court aller-retour pour aller chercher le Pas de la Lauze (altitude 352m), puis je tourne à gauche en revenant sur mes pas pour grimper de nouveau.

Pas de la Lauze

Pas de la Lauze

Arrivé à les Planes, prendre à droite. A Saint Barthélémy, un virage à 180° à gauche en montée m'amène sur... une route cimentée, tellement pitoyable au niveau du revêtement que je préfère pousser pour passer la bosse. Heureusement, après le virage à droite, la route est de nouveau bitumée. Ouf !

La route va bien remonter un coup mais c'est pas grand chose, pour atteindre le Col (altitude 465m). Un col aussi anonyme que la minuscule route sur laquelle il se situe !

Direction "Le Col"

Direction "Le Col"

La route sur laquelle je me situe maintenant va monter en deux à-coups. D'abord, en balcons, très agréable, et sans vent. Une courte descente, la route passe devant un monastère orthodoxe. Puis à partir de là, ça repart en montée, et costaud en plus. Route typique de la région, bitume granuleux à souhait et pourcentages irréguliers. Pas de vent à signaler, et c'est tant mieux... mais du coup, j'ai trop chaud. Ah la la... jamais content 'çui là.

Monastère Orthodoxe

Monastère Orthodoxe

C'est ici que j'en baverais le plus aujourd'hui. La pente est réellement irrégulière, avec des passages à 11-12% qui font bien mal aux pattes. Par contre, le coin est vraiment beau, et calme... un p'tit coin d'paradis...

... si ce n'était l'enfer que je ressens à pédaler dans cette fournaise :)

Tiens, en parlant d'enfer, pas étonnant que le col au sommet s'appelle le col de l'Homme Mort (altitude 670m). L'homme n'est peut être pas encore mort, mais déjà bien entamé, ça oui.

Approche et franchissement du col de l'Homme MortApproche et franchissement du col de l'Homme Mort
Approche et franchissement du col de l'Homme Mort

Approche et franchissement du col de l'Homme Mort

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Au niveau du col, je tourne à droite, direction Fonbine. Petite route anonyme, une fois de plus. Ca monte un moment, mais ça va surtout beaucoup redescendre. C'est d'ailleurs sans un coup de pédale que je rejoins le col de Fonbine (altitude 662m). Une belle échancrure dans la montagne, parsemée de fleurs jaunes et blanches... très chouette passage.

Tout pareil, très chouette, la descente sur les Bains d'Avène, une petite route un peu cabossée, mais qui propose des lacets de plus en plus resserrés au fur et à mesure qu'on descend. Ca doit être sympa à monter également !

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Pause eau à Avène. Pause sandwich au niveau du barrage du lac d'Avène. Il y a tellement de vent, que je commence à prendre froid... alors je vais me planquer derrière un gros buisson en buis le long de la route. Parfait pour finir le sandwich tranquillement.

Puis je repars dans la montée, qui me parait un peu longuette, jusqu'au col de la Moutonne (altitude 623m), qui est enfin suivi d'une redescente pour me refaire la cerise... je commence à trainer la patte.

Barrage du lac d'AvèneBarrage du lac d'Avène

Barrage du lac d'Avène

Descente sur Ceilhes et Rocozels. Ensuite le vent me prend en stop et me pousse à fond sur ces beaux faux-plats montants... ENFIN !

Super passage à fond les ballons, 30km/h, j'ai l'impression de voler ! Malheureusement, toute bonne chose a une fin, et suite à un virage de la vallée de 90° à gauche, ça monte de nouveau.

Prochaine étape: le village de Ronqueredonde. Le vent tourne sans arrêt jusque là, et je n'en bénéficie plus. Heureusement, il aura l'aimabilité de me reprendre, et de me pousser dans le dos sur les quelques kilomètres de montée restants pour atteindre le col de l'Engayresque (altitude 828m). L'approche finale est très belle, toute en verdure, et l'échancrure dans la montagne est visible longtemps à l'avance, sur la droite, ce qui est toujours sympa.

Le panneau du col, 'fait maison', est minuscule. Cliquer sur la photo des panneaux pour le distinguer !

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes
14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

A partir de là, c'est fini. Car il ne me reste qu'une belle descente sur Lodève. De nombreux kilomètres, sur route très 'secouante', mais avec vue sur les collines à 180°... là encore, ça doit être très sympa à monter aussi !

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes
14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes
14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes

Retour à Lodève en franchissant le col du Perthus (altitude 700m) en descente.

Un dernier petit détour dans le centre ville pour aller admirer la vieille et imposante cathédrale Saint Fulcran.

14 avril 2017 - Séjour Languedoc: Le pays des éoliennes
Commenter cet article

Gérard (du 95) 17/04/2017 22:32

c'est amusant comme des images peuvent tromper... en visionnant le film et te voyant ne tenir le guidon que d'une main, je me disais quels beaux revêtements, le veinard^^ Et voilà que tu nous dis tout le contraire, mes illusions s'envolent ;) En tout cas belles prises de vue, et pas mal du tout cette sortie avec ce vent. Comme dit Brigitte, c'est quand même bien étrange cette absence de cyclos dans une si belle région.

cestdurlevelo 18/04/2017 08:42

Non, globalement les revêtements de la région ne sont pas bons. Mais on ne peut en vouloir à personne, à part à moi même: je suis allé taper sur certaines des plus petites routes de ces départements, volontairement ! Pour chercher la quiétude, les points de vue, les routes isolées, les cols... il faut se projeter sur des mini routes, parfois larges de 2m (je n'en rajoute pas !). Donc forcément, ces routes sont délaissées, et donc en mauvais état. Et... sans vendre la mèche, forcément, ça allait me mener à me retrouver sur des pistes non bitumées c'est parcours bucoliques ;) à venir plus tard....

Brigitte 17/04/2017 21:34

Toujours aussi classe ce secteur ;;; mais dis-donc, pas beaucoup de cyclistes dans ce coin !!!!! Ni trop de voitures ?

cestdurlevelo 18/04/2017 08:35

Salut Brigitte,
Non, c'est vrai je n'en ai pas parlé: TRES PEU de cyclistes sur toute la région. Ca m'a fait halluciner. Et les qques cyclos que j'ai vus, c'était en 'plaine', sur les coins les plus proches des villes, ou du moins à portée de tir des petites villes du coin, mais pas dans les collines et montagnes paumées... là où justement il fait bon pédaler ! C'est à n'y rien comprendre. Pour les voitures... non, que dalle de trafic. C'était assez flippant parfois de me dire qu'en cas d'accident ou quoi, il fallait parfois attendre 40, 50min avant qu'un véhicule ne passe. Et je n'en rajoute pas !

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse