Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Jul

8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Jura, #Tour de France, #Col de la Faucille, #Bellegarde sur Valserine, #Lajoux, #Mijoux

134km en 5h45, D+ 2565m, coef 1.91

Météo: soleil, chaleur, humidité ambiante

Une petite boucle deja faite plusieurs fois ces années passées, mais... jamais je n'ai vu tant de monde dans le Jura !

Le grand cirque du Tour de France fait étape dans le Jura. Pour beaucoup ça reste une belle traidtion, sportive, qui se dégiste entre amis ou en famille. Pour de plus en plus, c'est aussi un grand cirque, avec ces nombreux aspects négatifs, les déchets en bord de route, le bruit, le peuple. Moi, j'avoue que c'est un cirque qui me plait encore beaucoup. Mes quelques souvenirs d'enfance, à les voir passer à l'occasion de vacances familiales du côté de Serre Chevalier ou de Pontarlier, expliquent probablement le plaisir que j'ai à suivre cet évènement au bord de la route.

Sauf que.

Sauf que depuis 2001, où je les avais vus passer au sommet du Galibier avec la famille américaine, je ne les ai plus vus ! Je n'ai vu depuis que le Critérium, une fois en 2007 à Villard de Lans, et en 2011, à Chirens puis Voiron (Isère).

Aujourd'hui, j'ai donc décidé d'aller voir le peloton des pros à l'occasion de l'étape 8, Dôle - Station des Rousses. Un parcours 100% Jura, qui n'a pas été comptabilisé par les organisateurs comme une des rares 'arrivées au sommet' de cette édition, mais à tort selon moi, la montée de St Claude aux Molunes suffisant selon moi à faire des écarts, même si effectivement il y a des faux plats sur les 10 derniers km.

L'idée est de partir de la maison en vélo, faire une demi-boucle jurassienne, de m'arrêter 1-2h pour profiter de l'évènement, et de rentrer à vélo. La boucle logique, pour ça, je la fait en général une fois chaque année, c'est Collonges, Bellegarde, Champfromier, Giron, La Peisse, les Molunes, Lajoux, Mijoux, col de la Faucille, Gex, retour par le pays de Gex en longeant les monts Jura.

L'aller

Je pars par un gros 36° et cagnard écrasant, qui me flingue complètement dans la côte de Métral, après les gorges de l'Ecluse. Ensuite c'est Lancrans, Montanges par le pont des Pierres, Champfromier.

Ici commence une montée que j'affectionne beaucoup, jusqu'à Giron, par la petite route qui serpente en forêt, sous le cirque des Avalanches. A Giron, je suis la direction de la Peisse. Ca continue de grimper, voici la route forestière qui se transforme en piste de ski nordique l'hiver. Un de mes coins préférés dans le Jura.

Après la Peisse, je poursuis jusqu'aux Moussières, où je prends à gauche direction la Cernaise. Et moi qui pensait que le peloton des pros allait passer ici ! Non non, ils prennent un bout de route dont j'ignorais l'existence, 900m plus bas. Je retrouve une épingle bondée de monde, alors que la caravane du tour a commencé son défilé haut en bruit et en couleurs !

8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque

Je me trouve une place assise au centre de l'épingle, ça me parait pas mal pour voir passer les pros. Un peu plus d'1h d'attente et voici le français Calmejane, qui s'envole pour la victoire, suivi de très près à ce stade par R.Gesink. Peu après B.Feillu et deux autres types. Et une grosse minute et demie plus loin, le peloton des favoris, avec Aru en maillot à pois et Froome en maillot jaune. Bardet semble bien placé.

Puis les groupes vont se succéder. W.Barguil intercalé, pas super positionné (j'apprendrais plus tard qu'il a tenté un coup.. donc normal d'exploser après). T.Pinot est loin, très loin... à peine devant le groupe des 'gros' sprinteurs. Argh.

Voila, super ambiance, plein de monde et tout.

Il ne me reste plus qu'à rentrer. Pour ne pas trop me retrouver coincé dans les voitures, je me dépêche un peu. Je vais passer aux Molunes, puis redécouvrir un bout de route qui file à Lajoux de manière 'directe'... je n'étais plus passé ici depuis un bail ! Beaucoup de cyclos et de voitures.... ah, mais la course n'est pas finie ! Je me retrouve de nouveau coincé, voilà A.Démare et des équipiers de la FDJ. Puis encore quelques voitures et un ou deux attardés, et voilà, on peut reprendre possession de la chaussée.

8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque

Le retour

8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque

Lajoux-Mijoux, je fais attention à ces deux VTTistes qui accélèrent n'importe comment pour doubler du monde en descente... la touchette n'était pas loin.

A Mijoux j'enquille à droite, dans le but de descendre la Valserine, ce qui me permet d'éviter le barnum à la Faucille, où tout le monde va vouloir passer.

J'ajoute la bosse des Menthières, mais au ralenti, il fait méga chaud et je suis explosé. Je me traine jusqu'au sommet, mais j'aurais au moins découvert un nouveau passage au pied de la bosse, par la ferme de Rosset. Avec de biens jolis points de vue sur les montagnes environnantes.

Descente sur Lancrans, attention au bitume fondu. Je rajoute enfin la bosse de Métral, prise dans le sens inverse il y a quelques heures. Je suis vraiment dans le dur, mais la franchir, malgré ses pourcentages ardus par ce versant, me permettra d'éviter la trop circulante route de Bellegarde.

Pas faché d'arriver au sommet ! Puis à la maison.

Il faisait juste trop chaud pour rouler aujourd'hui...

8 juillet 2017 - Jura tour de France-esque
Commenter cet article

franco 10/07/2017 06:24

c'est bon ça!!
tu t'est payé une place de choix pour voir le peloton ..
bon daccord il a fallut que tu mouille le maillot aussi ,une bonne manière de mêler le plaisir et le plaisir ,bien joué....

cestdurlevelo 10/07/2017 08:43

J'adore l'expression 'une bonne manière de mêler le plaisir et le plaisir' !!! Ahah MDR vraiment. Ouais, c'était syper sympa ! De mémoire j'avais plus vu le tour depuis 2001, alors je me suis rattrapé, et dimanche je suis retourné les voir au tout départ de l'étape, après la première bosse. Ils passaient à 30min de la maison. En mode famille c'était chouette aussi, Cyrian était juste à fond ! Mais sinon en effet, ce samedi, la veille, je me suis fait super plaisir. C'était le top d'avoir "un but" à cette sortie. Même si physiquement j'étais méga cuit car trop chaud, VTT la veille au soir, et que la pause d'environ 2h ou plus, pour voir les pros, n'a pas du aider...

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse