Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 May

27 mai 2013 - La Barillette 'by night'

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #La Barillette, #La Boule, #La Rippe, #Divonnes les Bains, #Swisscom, #La Dôle

75,5kms en 3h15, D+ 1501m, coef 1,98

Météo: soleil, douceur. Froid en altitude !

Il y a des longues sorties qui ne valent pas un article de blog. Mais il y a aussi des courtes sorties qui en valent un !

Introducing.... la sortie préparée par messages interposés le midi à la pause déjeuner à l'arrache, pour aller grimper la grosse grimpette du coin, la Barillette. C'est à ce jour la troisième fois que je vais aller voir tout là haut à 1523m d'altitude, au niveau des antennes relais Swisscom, une montée dont j'avais dejà parlé ici.

Après la sortie "entre les gouttes" d'hier, il ne me reste plus que ce soir avant que le mauvais temps reprenne ses droits. Enfin, ses droits... façon de parler car franchement, non, il n'a PLUS le droit. Quand c'est l'heure c'est l'heure, quand c'est plus l'heure...

On part avec les lumières car on sait qu'on rentrera de nuit, puisqu'on part sur 75 bornes environ. Mais j'avais été pessimiste et pensait qu'on arriverait au sommet dans le noir... que nenni ! On fera bien mieux que ça.

Si ça, ça ne vous donne pas envie de monter à la seule force de vos mollets, vous pouvez arrêter le vélo !

Si ça, ça ne vous donne pas envie de monter à la seule force de vos mollets, vous pouvez arrêter le vélo !

RDV pris à Crozet chez Thomas à 18h45... j'arrive un peu en retard, c'est la course après le boulot ! A 18h55 on est en route sur la route vers Naz Dessous/Gex. On passe la petite bosse de Naz Dessus et retombons sur Gex.

27 mai 2013 - La Barillette 'by night'

Une fois cette petite agglomération passée, nous sommes à Vesancy. On peut éviter Divonne les Bains en passant par le chemin de la Vie de l'Etraz. Une bonne descente, une petite remontée, passage vers le camping (dejà bien plein... ça doit cailler sous les tentes la nuit !), puis nous voilà bientôt en Suisse, au-dessus de la Rippe.

Le temps de traverser le champ et déjà, ça grimpe costaud.

On respire un grand coup... et après on appuie fort sur les pédales !

On respire un grand coup... et après on appuie fort sur les pédales !

Tout là haut, au niveau de l'antenne Swisscom... va falloir lutter pour se hisser là-haut !

Tout là haut, au niveau de l'antenne Swisscom... va falloir lutter pour se hisser là-haut !

Pendant la première longue rampe, on discute tranquille. Je mouline doucement, la respiration prend en intensité tout doux. Puis survient le virage à gauche en épingle, où commence immédiatement le dur de la montée. C'est probablement du 10% ici. Puis ça enchaîne encore plus pentu sur ce qui suit. Résultat, comme attendu, Thomas part au devant. Je continue à mon rythme après m'être accroché deux minutes, la montée est longue, il ne faudrait pas exploser trop vite.

Il ne fait pas déjà nuit - effet de mauvais flash !

Il ne fait pas déjà nuit - effet de mauvais flash !

Thomas oscille à 30, puis 50 mètres devant. La différence est claire, mais je suis content de ne pas le perdre de vue. Au bout d'un moment il fait un court demi tour pour reprendre son chemin à ma hauteur.

27 mai 2013 - La Barillette 'by night'

La montée est longue, éprouvante. Mais je me sens mieux que les deux premières fois où je suis passé ici. Clairement, avoir quelqu'un pour discuter, poser un rythme, suivre ou en compagnie de qui accélérer à l'occasion (Thomas fait des exercices de puissance en fractionné), ça AIDE !

Je suis impressionné... les paysages ont changé de A à Z depuis ma dernière montée sur cette route... finis les murs de 1,5 à 2m de neige... maintenant il n'y a plus que quelques paquets de neige... et encore ils sont rares ! La verdure a pris le dessus.

27 mai 2013 - La Barillette 'by night'
Quel PIED d'arriver ici !

Quel PIED d'arriver ici !

Nous voici maintenant au-delà du 'replat' (comprendre la pente est moins sévère) à 1,5km de l'arrivée. Ici, Thomas remet une dernière accélération pour donner ce qui lui reste dans les pattes. Je le suit puis finit par le lâcher - forcément, moi j'ai géré toute la montée à ma main. Résultat des courses, ça me laisse le temps d'arriver en haut pour prendre la photo finish d'un Thomas décidément motivé à se faire mal sur une montée ultra méchante !

27 mai 2013 - La Barillette 'by night'
27 mai 2013 - La Barillette 'by night'
27 mai 2013 - La Barillette 'by night'

Là-haut, il ne fait que 4 petits degrés. Mais avec l'effort, je n'ai vraiment pas froid ! J'enfile un maillot manches longues et ajoute le kway, les gants longs et le bonnet. Puis les surchaussures. Le soleil se couche derrière la Dôle - c'est vraiment une sensation extra d'être là-haut perdus (il n'y a qu'un photographe isolé en notre compagnie sur le petit parking au sommet), d'être montés là haut à la seule force de nos guibolles exténuées... après le boulot en plus !

Le soleil tombe derrière la montagne au loin, il va bientôt commencer à faire sombre. On s'élance donc dans la descente. Une descente que Thomas a l'air décidé d'avaler aussi vite que j'avalerai mon plat de pâtes une fois rentré à la maison ! Pas l'habitude de descendre comme ça moi, mais quel pied ! Ca tourne sans arrêt et on file. Tout comme ce blaireau énorme qui détale juste devant nous, rapide comme l'éclair. Mais je me sens en bonne sécurité, il fait encore assez jour, et la route a été très bien nettoyée, un vrai billard... surtout en comparaison à mon dernier passage ici... où j'avais crevé justement !

Arrivée à la Rippe je mets le gilet jaune de sécurité, enclenche la loupiotte avant. Thomas nous fait rentrer par des coins que je ne connais pas encore tous. Notamment pour éviter la bosse de Divonne pour remonter sur Gex, sur une route exigeante et pas intéressante du tout.

On remet quelques petites accélérations dans les dernières bosses, dans le noir complet depuis maintenant plus de 35min. Puis je laisse Tom chez lui à Crozet et termine seul jusqu'à St Genis, à fond, mains en bas du guidon.

Une sacrée sortie d'après boulot !

Commenter cet article

Bosses21 31/05/2013 09:49

Salut Baptiste, une jolie petite sortie crazy ! Pas besoin d'aller faire le Grand Colombier, sa petite soeur (la Barillette) doit bien faire l'affaire ! C'est vrai que les installations radio (même si c'est parfois un peu moche), de par leur situation (hauteur vertigineuse, sommet en partie dégagé etc...) et la nécessité d'avoir un accès (souvent goudronné) pour la maintenance permettent de réaliser de belles montées. En attendant, bon WE.

cestdurlevelo 31/05/2013 11:51

Salut Joris,
Oui pour les antennes c'est un peu comme les stations de ski / état des routes l'hiver ! "Ils" sont bien obligés d'y permettre un passage pour les touristes, etc. Bref. Nous, on en profite rien.
Mais ce que j'aime le plus sur cette montée à la Barillette, c'est vraiment le calme ! Quel pied... Après avoir empilé +25 montées à la Faucille en 1 an, je vais peut être essayer de faire pareil à la Barillette, qui sait?! ;)

l'ange blanc (gil) 30/05/2013 22:38

Slt Baptiste,
tu parles d'une petite sortie... avec un tel dénivelé j'aimerai être capable de faire ce genre d'exercice en sortant du boulot. Bravo pour ce bel entraînement.

cestdurlevelo 31/05/2013 08:33

Bah, il faut simplement s'organiser !!
1- Prévoir à l'avance, sortir tôt du boulot,
2- Organiser les éclairages,
3- Se magner à la sortie du boulot... j'ai enchainé 15min à pied jusqu'à la voiture, puis 30min de voiture jusqu'à la maison, j'ai sauté dans mes affaires de vélo, englouti deux gateaux, et suis parti rejoindre Tom chez lui :)

alex 30/05/2013 20:32

C'est bien le type de sortie qu'il m'arrivait de faire avant de monter à la capitale, j'adore :)
Le panorama, a l'air superbe, ça donne envie d'y aller

cestdurlevelo 30/05/2013 21:18

Ouais, c'est vraiment une montée incroyable celle-là... elle 'sort du commun'. Très exigeante, superbe, isolée... il y a tous les aspects qu'il faut ! Et puis rentrer dans la nuit noire avec les éclairages, j'adore !

Philippe 07 29/05/2013 22:12

C'est super de pouvoir rouler après le taf mais la c'est quand même une sacré sortie avec 1500m puis avec ça de la veille pas trop mal aux cannes? Pas trop fort au boulot afin d’appuyer fort sur les pédales!A++

cestdurlevelo 29/05/2013 22:26

Hello,
Les jambes m'ont parues 'vides' en tout début de sortie avant de taper dans la Barillette à proprement parler, mais finalement ça a été. Je n'avais pas de courbatures de la veille. Par contre aujourd'hui j'ai des courbatures de cette grimpette en altitude !!

franco 29/05/2013 19:20

une autre façon de souvrir l'appêtit,en guise de cacahettes et d'apéro,une petite Barillette SVP,juste un petit encas en attendant les plats plus consistant,
quel gourmand!!!!!

cestdurlevelo 29/05/2013 20:13

je crois qu'en sortant du boulot on est tous pareil: sur les dents, envie de se tuer les poumons et les jambes un bon coup vite fait bien fait :)
En plus, avec cette météo de saison pourrie, on a tous la rage... alors quand y'a l'occaze faut pas la rater !

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse