Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Sep

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Haute Savoie, #Mont Salève

70,7kms en 3h19, D+ 1719m, coef 2,43

Météo: fraicheur, brume, puis soleil

Le Mont Salève pris dans une bonne couche de brume

Le Mont Salève pris dans une bonne couche de brume

Passant en voiture à Annemasse hier, je me dis que je me ferai bien une montée au Salève ce mercredi. Ni une, ni deux, ce mercredi matin je mets le vélo dans la voiture et me gare à Archamps Technopôle (facile de se garer dans les parcs d'entreprises, il y a toujours de la place !).

Depuis notre retour d'Aude le week end dernier, je n'ai plus trouvé l'envie de rouler... toujours les même routes depuis la maison, si je veux grimper j'ai le choix entre la Faucille, la Combe Blanche ou la Barillette... j'ai besoin de neuf ! Bon, j'ai bien fait 45 min de home trainer hier alors qu'il pluviottait, mais c'est quand même pas pareil ! Et puis revenir au Mont Salève après ma sortie d'avril, c'est aussi l'occasion d'aller grapiller un nouveau col, le Pas de l'Echelle, dont je n'avais pas essuyé la pancarte lors de mon premier passage.

Profil du jour, avec 1719m de dénivelé mesurés par mon compteur

Profil du jour, avec 1719m de dénivelé mesurés par mon compteur

Pour ajouter un peu de fun, je vais grimper là-haut à deux reprises, par deux des quatre routes qui mènent au sommet, via le col des Croisettes.

Au départ il fait frais, limite froid... 15° au compteur mais il fait humide. Heureusement, pour me réchauffer, j'ai droit à une belle grimpette de 400m avec passage à 8% dès le km2. Me voilà à Archamps, puis Blécheins, le Fond de Beaumont, et enfin, Beaumont, où je rejoins la très passante D1201.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

J'ai 9km à faire sur cette route, jusqu'à Cruseilles. Heureusement, à ce moment de la journée il n'y a que peu de trafic qui suit la même direction que moi. Autant il y a un bon flot de voitures qui descendent vers Genève ('sont en r'tard au boulot !!), autant ça ne passe pas trop sur mon côté dans le même sens que moi.

Je passe bientôt au col du Mont Sion (altitude 786m), sans m'arrêter. J'étais déjà passé ici en tout début d'année... il caillait sévère même (lire ici)... faut dire qu'il y avait encore un paquet de neige sur les bords de la route !

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Je mets un peu les mains en bas du guidon pour garder un semblant de rythme... puis bientôt j'arrive à Cruseilles, où je tourne à gauche à deux reprises, consécutivement presque. Me voilà sur la D41a, qui m'emmène sur le Salève via le col des Pitons, indiqué à 11,5kms. Mais la pente est douce. Elle me convient donc bien.

Je fonce en plein dans la brume qui enveloppe encore le Salève à ce stade de la matinée

Je fonce en plein dans la brume qui enveloppe encore le Salève à ce stade de la matinée

Ca grimpe un peu quand même - je suis obligé de passer sur le plateau de 30. Pas tout à gauche quand même, j'essaie de faire travailler les jambes. Tout en faisant moultement attention à ma technique de pédalage foireuse (Valex & Thierry m'ayant fait remarquer il y a quelques semaines que j'appuie trop avec la pointe, preuve que je pédale carré !). Je mets bien le talon en bas, et j'enroule au mieux. Ça prendra du temps, mais à force de faire des efforts... peut être qu'un jour je saurai pédaler :)

La brume semble se lever doucement... mais c'est du bluffLa brume semble se lever doucement... mais c'est du bluff

La brume semble se lever doucement... mais c'est du bluff

Devant moi, le Salève continue d'être bien enveloppé dans une couche de brume. Mais c'est un peu étrange, la brume est très épaisse, mais il n'y en a pas beaucoup. C'est par couches, en fait. Et le vent pousse ces couches doucement, résultat on entre et on sort de la brume toutes les deux minutes. Ça fait tout drôle au ressenti. Mais en tout cas il fait BON pour pédaler, température idéale et ça c'est le pied !

La route serpente maintenant dans une forêt de conifères... j'étais passé ici en descente la dernière fois. Cette montée me plait beaucoup. 11,5kms c'est une vraie montée, mais en réalité les pourcentages sont gentils donc ça s'avale aussi bien qu'un bon plat de pâtes.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Les bornes défilent donc tranquillement, et bientôt me voilà à ressortir temporairement de la forêt. Je sais que je vais franchir le col des Convers (altitude 1305m) incessamment sous peu. Pour l'occasion, le soleil est bien sorti de la brume (ou le contraire) - belle lumière alors que j'approche déjà du point culminant de cette ballade.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève
28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève
28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Depuis le col des Convers, il ne reste que 2km faciles avant le sommet de la journée, le col des Pitons (altitude 1335m). En plus, il y a un petit coup de faux-plat descendant entre les deux... bref c'est du gâteau.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Je mets le coupe vent pour la descente, mange une compote et envoies un SMS pour dire que tout va bien. Puis c'est parti pour la descente. Celle-ci serpente un peu dans les alpages, avant de retomber sur le col de la Croisette (altitude 1176m). Celui-ci est un peu 'connu' dans le coin car y grimper directement depuis Archamps est la face de loin la plus 'costaude' pour monter au Salève. Mais aujourd'hui j'ai fait le détour pour connaitre d'autres manières d'y monter.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève
Ambiance mer de nuages sur le Salève...

Ambiance mer de nuages sur le Salève...

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève
Le col de la Croisette: je vais prendre à droite. Tout à l'heure, après ma seconde montée, j'arriverai d'en face et retomberai à gauche ! Vous suivez...?

Le col de la Croisette: je vais prendre à droite. Tout à l'heure, après ma seconde montée, j'arriverai d'en face et retomberai à gauche ! Vous suivez...?

Arrivé au col de la Croisette, je prends à droite. Descente prudente sur La Muraz via la D48 (la route étant mouillée et parfois recouverte de cailloux). C'est ici que j'ai le plus l'impression de traverser des couches de brume...

Le Salève commence à vraiment se découvrir... il a pris le temps ce matin

Le Salève commence à vraiment se découvrir... il a pris le temps ce matin

La D15 m'emmène à Mornex, où je prends à gauche direction Monnetier. Ca remonte illico. Après un premier lacet, la route grimpe pour de bon; 7-8%.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

J'arrive à Monettier... le plus dur de la montée reste à venir, mais auparavant je fais un court aller-retour dans le centre de Monnetier pour aller chercher le Pas de l'Echelle (altitude 790m). Aucune vue une fois arrivé sur place, c'est décevant. Ca ne vaut pas le coup de s'arrêter, alors je fais demi-tour (c'est un col qui va se chercher sur une impasse) et retrouve la D41a. Illico, ça remonte costaud. Puis ensuite, TRES costaud. Ce versant est le second le plus difficile après celui d'Archamps/Collonge sous Salève. Et effectivement il y a d'abord un long passage à 11% !

Traversée de Monettier...

Traversée de Monettier...

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève
28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Derrière cette portion très exigeante qui m'a poussé dans mes derniers retranchements (= 30x28), je peux retomber sur le 30x24, non sans mal, sur une longue portion de probablement 3km oscillant entre 8 et 10%.

Il n'y a plus de brume du tout désormais. Juste un beau soleil + ciel bleu agréables. Et voilà, je retrouve ici le sommet du téléphérique du Salève, que j'étais venu voir la dernière fois en avril, en A/R depuis le sommet.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève
28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Puis je passe à proximité du centre (temple?) tibétain, puis sous la grande antenne du Salève. J'accélère un peu puisque le terrain s'y prête bien, et qu'il n'y a pas de vent. Me voilà arrivé au sommet de ce versant. Le soleil brille, mais le col de la Croisette voit encore passer quelques dernières couches de brume.

28 aout 2013 - Cache-cache avec la brume au Salève

Je repasse une seconde fois aujourd'hui (3è cette année !) au col de la Croisette. Cette-fois ci je suis comme arrivé; je tourne à droite et vais me laisser glisser prudemment sur Collonge / Archamps, où je n'aurai plus que quelques minutes de pédalage pour retrouver la voiture, et rentrer, juste à temps pour le déjeuner à la maison !

Col de la Croisette... de nouveau, on distingue les 3 routes, mais de l'angle opposé à celui de tout à l'heure...
Col de la Croisette... de nouveau, on distingue les 3 routes, mais de l'angle opposé à celui de tout à l'heure...

Col de la Croisette... de nouveau, on distingue les 3 routes, mais de l'angle opposé à celui de tout à l'heure...

Par ici la descente...

Par ici la descente...

Genève.. et son jet d'eau !

Genève.. et son jet d'eau !

Ca y est, il daigne enfin se découvrir...

Ca y est, il daigne enfin se découvrir...

Commenter cet article

Team GS 04/09/2013 17:35

Bien jolie sortie effectivement, ca donne envie de grimper tout ça...

Pour revenir sur ton début d'article (qui me semble important!), l'état de lassitude est présent dans tous les sports. J'en ai fait beaucoup de différents (de sports!!) dans ma carrière de soldat et comme je ne sais pas faire les choses à moitié, j'ai toujours été à fond et je me suis lassé au bout d'un certains laps de temps...

Pour le vélo c'est pareil, en ce moment, je n'ai pas envie de rouler. plus précisément, si c'est rouler pour rouler, ça n'a aucun intérêt alors ma méthode a été simple: mise au vert, mécanique sur le vélo pour entrer dans la nouvelle saison prochaine et le blog à gérer... Comme ca, je pense vélo, je vis vélo et ça me redonne à chaque fois la gniak...

D'autant plus que cette année, je me suis fixé deux cyclosportives...

En tout cas, merci encore pour tes récits qui donne réellement envie... :-)

cestdurlevelo 04/09/2013 18:02

Hello !
Oui c'est vrai, la lassitude peux prendre le dessus. Pour éviter ça il faut selon moi deux choses, principalement.
1- Varier les plaisirs (notamment, les types de parcours, longueur, difficulté, lieux, rouler solo, rouler en groupe), et
2- Accepter les grosses variations dans la pratique. Autrement dit, 'c'est ok si je roule pas pendant 2-3 semaines' et aussi, "c'est ok si je roule tous les jours pendant 5j de suite".
Je dois aussi dire que le home trainer m'a beaucoup aidé. Au pire si je n'ai pas la motive de prendre le temps d'une vraie sortie, je peux me défouler dessus :)

David 03/09/2013 07:56

Ah, tu as donc toi aussi ton centre bouddhiste à portée de roues :-)
C'est un joli coin que tu nous fais découvrir là. Encore une belle sortie matinale !

cestdurlevelo 03/09/2013 09:41

J'aimerai bien! Mais pour ça, faut trouver l'occaze.
... et des occazes, j'en aurai pas 50 malheureusement. Mais j'y songeais!
Ca fait beaucoup de 'SI', mais bon...
Si il fait beau / pas trop froid, et si ça se confirme que j'ai (peut être... j'en saurai plus d'ici une semaine) un jour de congé le 27 sept (un vendredi), on pourrait tenter une belle sortie Mont Noir/Montchardon etc en commun!? Qu'en penses tu? Je crois que ça sera ma dernière opportunité de la saison où je serai dans la région, a priori libre, et dispo en semaine...

Brigitte 03/09/2013 09:37

Ben, viens et tu fais d'une pierre trois coups : le Montchardon, le Mont Noir, et ... rouler avec moi ;-)

cestdurlevelo 03/09/2013 08:18

Bouddhiste, hindou... je sais pas trop, mais oui moi aussi j'ai le 'mien' :)
D'ailleurs je me disais que cette saison je ne suis ni monté à Montchardon, ni au Mont Noir... et qu'il fallait vraiment que j'y remédie :(

Brigitte 02/09/2013 22:14

Jolie balade à poney bien grimpante, le col des Cons Verts c'est pas très gentil pour les écologistes :D mais en même temps, ce n'est pas de ta faute !

cestdurlevelo 02/09/2013 22:48

ouais; on y prend gout aux balades à poney, hein?!
Pour les cons verts on n'y peut rien, y z'ont qu'à appeler IGN et faire renommer ce col :)

Alex 02/09/2013 20:28

je vois que les vacances ont le même effet sur toi : pas envie de rouler sur les routes proches de la maison; au moins, tu as de la montagne pas trop loin... et des vaches abondances !
Pour le jet d'eau : il fonctionne en continu ? car je ne l'ai pas vu quand j'ai traversé Genève cet été, ou je suis pas passé à côté ?

cestdurlevelo 02/09/2013 21:17

Non, le jet d'eau ne marche pas en continu: pas la nuit, et aussi je crois qu'il ne fonctionne que rarement le dimanche. Sinon... je sais pas trop. He oui, le retour à la maison a aussi voulu dire que je n'avais plus autant de nouveauté et de variété ! Mais bon comme tu dis, j'habite dans une belle région, c'est dejà ça !

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse