Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Mar

11 mars 2012 - Brevet des Randonneurs Mondiaux 200k (Grenoble)

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Brevet des Randonneurs Mondiaux, #Jean Philippe Battu, #BRM, #Isère

212,76kms en 9h19, D+ 2096m, coef 0,96

Météo: soleil - froid au départ, chaud sur la journée

 

Si 10km à pied ça use les souliers... 212km à vélo ça fait quoi ?

 

 P1030938 revue

 

Après deux semaines sans vélo, me revoila en selle pour de nouveau une sortie 'longue distance'. L'occasion de retrouver la joyeuse bande des cyclo blogueurs Isère/Drôme, notamment Brigitte, Jef, ainsi que David, que je suis content d'enfin rencontrer ! C'est également l'occasion de rencontrer de nouveaux cyclos pas forcément tous blogeurs tels qu'Alain 'Kezako', Franco, Michel, Jacques, Robert et 'Cisou'. Manquent au compte notamment Cricri et Olivier, que j'espère recroiser à l'occasion ! C'est une belle bande de 10 cyclistes (dont un couché) qui s'engage à 7h depuis Grenoble.

 

P1030883 revue

 

Départ pour, comme la dernière sortie en date, repousser les limites de kilomètres jamais accumulés sur une journée pour moi. C'est également l'occasion, tant attendue, de retrouver certaines des routes sur lesquelles j'ai tant roulé en 2011 et sur les années passées... à commencer par la voie verte sur la digue de l'Isère, qui nous permet justement de doucement lancer la machine ce matin.

 

P1030884 revue 

 

Il fait frais au départ. J'ai un peu de mal à ma réchauffer malgré les 4 couches (fines et isolantes) portées en haut. Après une quinzaine de kilomètres ça ira mieux, ceci dit. Comme je l'ai souvent raconté sur ce blog, la piste cyclable est vraiment idéale pour se chauffer et se réchauffer en début de parcours. Les jambes tournent bien et je vais commencer par faire un bon bout de route à discuter avec Franco, un cyclo du club de Tullins très sympa ! Plus loin je ferai plus ample connaissance avec Michel, puis Robert, tout ça en tournant les jambes tranquillement... avant que nous ne rencontrions Jef, qui nous a rejoint de Tullins en venant à notre rencontre. Désormais la bande des 10 est au complet et nous pouvons continuer notre chemin. 34 kilomètres d'accomplis sur la piste cyclable et nous voila deja à St Gervais le Port.

 

P1030885 revue

Sortie de la piste cyclable à St Gervais

 

Nous montons à droite direction l'Albenc mais tournons rapidement à gauche pour passer via Bouchetière avant d'arriver à Vinay.

 

P1030886 revue

P1030888 revue

Sur notre gauche... le Vercors. Nous sommes proches du col de Romeyere que j'ai tant apprécié l'année dernière !

 

Nous faisons poinçonner les cartes BRM à la chocolaterie (que je connais deja !) de Vinay, où nous réalisons que nous avons perdu Jef et Robert. Nous les retrouverons au col de la Croix de Toutes Aures. La montée vers Toutes Aures, je la connais par coeur - j'en profite pour discuter notamment avec David - que je suis content d'enfin rencontrer 'en vrai' - puis Brigitte.

 

P1030890 revue

P1030891 revue 

 

Regroupement en haut (col de la Croix de Toutes Aures, altitude 628m), petite pause pour remplir les bidons, et j'en profite pour enlever une première couche. La descente qui suit est courte et rapide. Nous voila à St Etienne de St Geoire.

 

P1030892 revue

Arrivée au col de la Croix de Toutes Aures - premier passage en 2012 pour moi

 

P1030893 revue

Regroupement au col (de gauche à droite: Brigitte, Jacques, Alain, Michel, David et Franco)

 

Nous passons rapidement par le centre du village, puis nous allons maintenant traverser la plaine de la Bièvre. Une traversée que j'évite généralement, et que je redoute un peu. Le vent y souffle presque toujours. En file indienne sur la longue ligne droite; direction la 'bosse d'en face' - je reste en fond de 'peloton' dans les roues, je passerai un peu devant plus tard ! Arrivés à La Frette, tournant à 45° sur la droite, puis seconde longue ligne droite - jusqu'au Grand Lemps. Nous allons maintenant tourner à gauche direction Burçin.

 

P1030895 revue

De St Etienne de St Geoirs...

 

P1030896 revue

... à la Frette

 

Alors que je discute avec Michel, nous nous faisons doubler par un bon groupe de 20 cyclistes du club de Bourgoin, qui roulent à une vitesse phénoménale. Après avoir observé ce peloton au matos qui doit bien valoir quelques centaines de milliers d'euros, nous continuons tranquillement notre chemin... à notre rythme. Le groupe s'étire un petit peu mais au niveau de Burçin nous nous retrouverons tous. Traversée de Chabon par la D520, et nous voila bientôt au col de la Rossatière (altitude 565m). Ce bout de parcours, ainsi que les 15kms à suivre, je les avais effectués il y a plusieurs mois pour tester mes roues Mavic pour la première fois.

 

P1030897 revue

 

Désormais sur la D51 direction plein nord, nous suivons la route qui nous mènera à la Tour du Pin. Comme prévu, cette portion est très roulante et présente une bonne opportunité de faire tourner le compteur sans forcer. Petite hésitation sur le chemin à suivre à l'entrée de la Tour du Pin. Je fais confiance à David, qui nous conseille de passer par le centre. Après avoir tourné un peu dans tous les sens aux différents feux, stops et cédez-le-passage du centre ville, nous voila à sortir de la Tour du Pin par une belle montée sur la D10, jusqu'à la Chapelle de la Tour. Devant, Michel David & Franco semblent s'envoler. Je vais monter seul, sans forcer, à mon rythme. Je ne sais que trop bien que la route est encore longue, et même si les jambes sont encore fraiches à ce moment, il faut en 'garder sous la pédale' !

 

Regroupement en haut de cette belle côte, et ravitaillement tiré du sac. Après une pause que je trouve un peu trop longue (j'ai peur de terminer un peu tard ce soir, sachant que je dois ensuite passer par l'Albenc et rentrer à Genève !), nous allons reprendre la route. Après une portion de quelques kilomètres vallonnés, une superbe descente rapide s'offre à nous. Nous voila bientôt à Morestel, second point de passage et de 'poinçonnage' de la journée. Ici de nouveau, nous allons nous arrêter plus de 10min - beaucoup trop longtemps selon moi, même si je fais confiance à mes partenaires du jour pour gérer le parcours, le tempo, etc.

 

P1030899 revue

P1030900 revue 

 

A la sortie de Morestel, une longue ligne droite s'offre à nous. Sauf que désormais, le vent est plutôt en notre faveur. Sur la D22, passage à Le Bouchage, puis nous tournons à droite pour amorcer notre redescente vers le sud. Nous sommes ici plus ou moins, au point le plus éloigné du départ. Nous avons maintenant un bon vent dans le dos, et la D49 est assez rectiligne. Je passe un moment devant avec Robert et Brigitte.

 

P1030901 revue

En formation serrée direction la Savoie !

 

Les jambes tournent bien, et pourtant nous avons deja pédalé 115kms... mais ceci représente surtout les portions 'faciles' de la journée, ce que je ne savais pas franchement à ce moment là !

 

 P1030902 revue

 

Après avoir passé quelques kilomètres devant je vais me retrouver dans le milieu du groupe alors que nous entrons dans St Genix sur Guiers, en Savoie (d'où j'avais commencé un raid dans le Bugey en mode chasse aux cols il y a quelques mois). Petite pause pour remplir les bidons, puis nous repartons sur la D916.

 

P1030903 revue

 

Plus loin, la montée la plus longue de la journée s'amorce rapidement: le col de la Crusille. Tout comme les autres cols franchis aujourd'hui, je l'ai deja passé et 'engrangé' dans le cadre de mon défi des 100 cols. Sauf que je l'avais grimpé de l'autre côté... beaucoup plus facile ! En début de montée, je sens que les jambes 'tirent' un peu. Je vais donc essayer d'adopter un rythme raisonnable, à mon niveau. Pas la peine d'essayer de suivre Brigitte et Jacques, encore moins de m'accrocher aux basques des 'purs grimpeurs' du groupe (que je soupçonne d'avoir attendu mon arrivée au col pendant de longues minutes !).

 

P1030904 revue

 

J'ai chaud, les jambes commencent à faire bien mal, et les pourcentages sont de plus en plus méchants au fur et à mesure de ma lente avancée. Avec de courts passages à 8%, je me sens un peu "à l'arrêt". Je me fais doubler par quelques cyclos, seuls ou en petit groupes de 2-3. Alain me rattrape et me dépose à 2kms du sommet. Je me retrouve à 8kmh par moments... je sais (si cela n'était pas encore clair !) que ça ne va pas bien... cela est la preuve d'une fatigue avancée. Tant pis, je prends mon mal en patience... comme d'habitude, l'objectif est d'arriver au bout, pas de faire un temps.

 

P1030905 revue

P1030908 revue

 

A 300m du sommet, le groupe m'attend et m'encourage. Je ne suis pas mécontent d'arriver... Petite pause le temps de boire un coup et d'enlever une autre couche, et nous voila au complet avec Cisou et Jef. Nous remontons en selle avant de nous arrêter au niveau du col de la Crusille (altitude 573m) pour la photo traditionnelle.

 

P1030910 revue

IMGP0779

Me voila à lutter dans les derniers hectomètres de cette montée... une photo qui parle d'elle même ! (photo de Brigitte)    

 

IMGP0780

P1030912 revue

P1030918 revue

La longue pente du col de l'Epine face à nous ! Heureusement... ce n'est pas au programme aujourd'hui !

 

La descente sur Novalaise est superbe, comme je m'en rappelais ! En face de nous, on voit clairement la route (pentue !) qui mène au col de l'Epine, où j'étais passé l'année dernière lors d'un enchainement Epine + Granier. Le village de Novalaise est lui même très joli... nous y ferons une pause pour faire poinçonner nos cartes BRM, prouvant que nous sommes passés par ce troisième et dernier point de contrôle avant de rallier Grenoble. Puis nous remontons en selle direction le lac d'Aiguebelette. Nous allons passer par le côté 'est', qui est de loin le plus joli. Je n'y étais passé qu'une fois à vélo jusqu'à présent, lors d'une belle sortie où j'avais enchainé cols du Banchet, de la Crusille et du Mont Tournier en 2011.

 

P1030919 revue

A Novalaise...

 

P1030920 revue

... puis direction Aiguebelette.

 

P1030923 revue

P1030924 revue

 

Après avoir longé le lac pendant quelques kilomètres 'faciles' car plats, nous allons tourner à gauche au coeur du village d'Aiguebelette pour monter sur un raidard court et sec direction Attignat Oncin. C'est la portion du parcours qui m'intéresse le plus car les seules routes d'aujourd'hui que je ne connaisse absolument pas ! Je sais qu'une montée nous attend, mais je ne sais pas quel TYPE de montée. Je vais découvrir deux choses rapidement. Tout d'abord qu'il s'agit d'une vraie belle montée avec des passages à 8% (et un bref instant, mon compteur enregistrera du 9% puis du 10% !), et ensuite que... je n'ai plus rien dans les chaussettes ! Alors que la pente ne fait que s'amorcer, je sens que je n'arrive pas à coller au groupe. Alors lorsque la pente passe à 6 puis 7%... je perds tout le monde de vue et part à la dérive aux alentours de 7-8km/h. J'aurai même des passages à 6km/h ! Je garde Cisou en vue devant moi un moment mais au bout d'un moment je suis irrémédiablement seul. Cette montée sera faite au mental. Arrivé en haut... personne. J'amorçe ma descente et retrouve tout le groupe quelques encablures plus loin.

 

P1030927 revue

 

J'apprends ici que Jef a décidé de rentrer au plus court directement chez lui. Nous sommes désormais neuf. Enfin... 8.5 au vu de l'état de mes jambes ! Jacques me pousse à manger et me passe une banane. Pourtant je me suis gavé tout au long du parcours ! J'explique que ce n'est pas forcément une question d'alimentation mais plutôt que je suis à cours de forme et du coup... complètement carbonisé ! (ce n'est que la 5ème sortie de l'année pour moi). En tout cas... tout le monde est sympa avec moi et tour à tour je verrai les uns et les autres m'attendre, m'encourager, se retourner pour voir si je m'accroche au wagon en bout de groupe... je suis tombé comme prévu dans un groupe peut être pas entièrement homogène (à cause de moi !) mais clairement très sympathique !

 

 

Enfin de la descente ! Après avoir traversé Attignat Oncin et terminé la montée, c'est une longue descente vers les Echelles qui nous attend. Je retrouve ici des routes que je connais mieux. Le plus dur est fait, il ne reste en gros qu'à franchir la 'bosse' du col de la Placette et le tour sera joué.

 

P1030929 revue

Ce matin, nous longions le Vercors... maintenant, c'est la Chartreuse ! 

 

Je reste sagement dans les roues en bout de groupe dans les longues lignes droites jusqu'à l'entrée des gorges de Crossey, où nous tournerons à gauche pour monter à La Placette. Sur cette très rectiligne D520a, il n'y a que peu de vent et finalement tant que c'est plat, les jambes semblent encore plus ou moins coopératives. Malheureusement, en cette fin de week end, cette route est très empruntée par les voitures. Prudence donc. Je repense, en passant ici, à la sortie entre frères avec Tom & Toinou l'année passée, et la crevaison de Toinou ici même.

 

P1030930 revue

P1030931 revue

 

Nous voila maintenant sur les pentes du col de la Placette (altitude 587m). Au pire, nous affrontons ici des pentes de l'ordre de 5%, ce qui en temps normal n'est qu'une formalité. Oui mais voila, je suis cuit. J'essaie de mouliner au mieux et m'accroche au groupe - je terminerai la montée en compagnie (= dans les roues) d'Alain et de Cisou en serrant un peu les dents !

 

P1030932 revue

 

Courte pause en haut, puis nous partons dans la descente. Une belle et rapide descente où le groupe s'étire beaucoup. A Voreppe, nous nous regroupons et retrouvons rapidement la piste cyclable, direction Grenoble. Voila une fin 'facile', une petite quinzaine de kilomètres entièrement plats, que je passe en compagnie de Franco et Brigitte.

 

P1030934 revue

P1030936 revue

 

Avant d'entrer dans Grenoble, je remonte un peu dans la groupe pour retrouver David & Co. Arrivée groupée devant le terminus du tram où boissons et gateaux maisons nous attendent. Une petite photo finale plus tard, et il est deja temps de dire au revoir à tout le monde.

 

Parcours:

 

ScreenShot001.jpg

 

Profil altimétrique:

 

ScreenShot001-copie-1.jpg

 

Conclusions:

 

De nombreuses conclusions pour une sacré sortie vélo !

  • Tout d'abord un grand merci à Brigitte & David pour m'avoir donné l'idée de prendre part à ce BRM 200km à travers leurs explications sur le blog de Brigitte il y a quelques mois !
  • Un beau groupe et de belles rencontres aujourd'hui. J'espère que nous aurons l'occasion de nous recroiser.
  • 212kms... voila un nouveau record d'établi en termes de distance parcourue sur une journée pour moi. Record à battre... mais pas trop rapidement quand même.
  • Mal aux genoux. Ca revient. Ne sais pas trop quoi y faire. Pourtant je me suis alimenté comme il faut et ai beaucoup bu d'eau. La position sur le vélo et le placement des cales peut être à revoir... dans le cas de l'achat d'un nouveau vélo, je ferai une étude de posture pour ne pas avoir trop de soucis de ce côté là.
  • Un beau parcours sous une météo très clémente. Au départ, je disais que ce parcours ne m'intéressait que parce qu'il serait fait en bonne compagnie et sur une distance relevant du 'challenge'. Je retire ce que j'avais dit ! Certes la traversée de la plaine de la Bièvre est très peu intéressante, mais le reste n'est pas mal du tout ! Le passage entre St Genix sur Guiers et Voreppe valait le coup. J'y retournerai à coup sur.
  • D'autres récits de ce BRM sur les blogs de DavidBrigitte, Jef, Alain...
  • Un grand merci à Jean Philippe Battu pour son organisation. Au poil - et le gateau au chocolat valait le détour :)
Commenter cet article

Robert 17/03/2012 08:18

Salut Baptiste,
Je viens de lire ton compte rendu, super!
Ce fût une bien belle journée en bonne compagnie.
Comme quoi même si "cestdurlevelo", il nous apporte ces bons moments, qui nous font souffrir sur l'instant, mais aussitôt oubliés pour repartir de plus belle.
Au plaisir de te revoir à nouveau en selle.

cestdurlevelo 17/03/2012 17:25



Salut Robert. Oui ce fut une SUPER journée. je me suis vraiment régalé, même si, comme tu le sais, je suis rentré bien carbo comme il faut ! Mais oui, bien sur que ça valait le coup quand même.
Ca vaut le coup à tous les coups :)


Bien content d'avoir fait connaissance... à quand une prochaine fois!???


A+



l'Ange Blanc 16/03/2012 22:23

Bsr Baptiste, encore un beau défi que tu t'es lancé et que tu as réussi, je n'ai jamais dépassé les 200 km, peut être quelque chose que je réaliserai durant cette année... Je voulais t'avertir que
Cyclo Passion m'avait les honneurs de son édition du mois de mars, ils n'ont pas passé l'article que je préférai (Drôme Provençale) mais un parcours exclusif en terre Vauclusienne. Enfin c'est déjà
bien d'être publié... bon WE.

cestdurlevelo 17/03/2012 17:24



Salut l'AB! Oui, dépasser deux fois 200km en un mois c'est super pour moi. Mais ça n'a pas été sans conséquences: je suis revenu à chaque fois bien cuit comme il faut, une douleur assez
persistante au genou droit s'est révélée, et mon pov petit Q a bien souffert aussi!


Bravo pour ta publication dans CP! Vas tu pouvoir mettre l'article en ligne sur ton blog?


Bon we ensoleillé!



Benny 39 15/03/2012 20:26

Je ne te croyais pas trop, mais vu tes explication: oui Baptiste, tu es arrivé à la rupture........carbonisé. Tu as été fatigué assez tôt, non??? Tu a raison de ne pas te tenté sur le 300. Prend le
temps de prendre du plaisir sur 200kms avant de monté. Les photos sont belles, le bord du lac,.....

cestdurlevelo 15/03/2012 20:29



Hello,


He oui, les parcours longs, je ne connais pas encore vraiment ! Donc effectivement au bout de 140kms j'étais deja fatigué. Après, je suis content d'avoir pu 'me ramener' tout de même. Le 300
c'est clairement pas pour moi... dommage !


A+



Olivier 15/03/2012 17:20

Salut,

super CR, Pour avoir participé aux 2 premiers BRM de Grenoble, celui-ci devait être plus difficile mais plus beau.
Je n'y ai pas participé car j'ai estimé n'avoir pas assez d'entrainement, du moins pour le faire facilement.

Pour le mal de genoux, certes, il y a le réglage du matériel mais aussi la progressivité dans l'entrainement (quantité et difficulté) notamment pour les pb de tendinites. Lorsque j'étais (plus)
jeune... j'ai eu des soucis comme ça en course à pied avec une montée en puissance pas assez progressive et depuis, j'ai une hantise des tendinites alors je préfère être (peut être trop...)
prudent. Alors méfiance...

A+
Olivier

cestdurlevelo 15/03/2012 17:26



Hello Olivier,


Oui, c'est la plus probable des explications que je puisse fournir jusqu'à présent: la progressivité de ma 'reprise' du vélo. Cela expliquerait qu'il y a quelques mois quand je roulais au moins 2
fois par semaine, tout allait plus ou moins bien... quoi que comme je l'avais mentionné une fois, ça m'arrive quand même d'avoir des douleurs au genou droit au cours de longues sorties (j'ai en
mémoire notamment une sortie Herbouilly/Chalimont/Mont Noir où j'avais eu de belles douleurs). Bon... je vais essayer d'y aller doucement mais franchement souvent l'envie prends le dessus!


Dommage que tu n'aies pas pu te joindre à nous pour ce 200k... je suis sur que tu l'avais dans les jambes, mais j'admire ton raisonnable et ton sérieux.


A une autre fois, du coup!!!



David 14/03/2012 20:32

Salut Baptiste, ravi de t'avoir rencontré. Ce fut une randonnée agréable, que tu racontes très bien dans ton article.
Bravo à toi, car tu as su gérer tes efforts jusqu'au bout malgré ton manque d'entraînement. Voilà ta saison bien lancée !
Je partage ton avis concernant les pauses: on en a un peu abusé. Du coup, j'ai passé ma journée à manger et, ce qui est inhabituel, je n'ai pas ressenti ma légère fringale qui apparaît toujours à
la fin d'une sortie aussi longue !
Au plaisir de refaire une balade comme celle-ci. A bientôt !

cestdurlevelo 14/03/2012 20:47



Salut David,


Tout pareil donc! Content de t'avoir rencontré 'en vrai'. Trop de pauses, c'est clair. Belle sortie, c'est sur :)


A une prochaine j'espère!



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse