Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 May

13 mai 2012 - Marchairuz & Mollendruz

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Suisse, #Ain, #Col du Marchairuz, #Col du Mollendruz, #Chasse aux cols, #Lac de Joux

166,24kms en 7h, D+ 2316m, coef 1,39

Météo: fraicheur, soleil, énormément de vent

 

Enfin un jour de week end où la combinaison temps libre + météo clémente me permet de rouler ! Le troisième élément qui 'change tout', c'est qu'en plus j'ai fait pas mal de sorties après le boulot, notamment des montées au col de la Faucille, ce qui fait que les jambes commencent à mieux réagir.

 

Me voila donc parti pour une belle sortie en montagne où je vais pouvoir cumuler nouveaux cols et belle distance. Départ à 7h15 de la maison à St Genis Pouilly. Comme souvent dernièrement, je vais commencer par aller jusqu'à Gex.

 

P1040197 revue

Sur ma gauche... le col de la Faucille (dans le creux), où je suis monté 9 fois jusqu'à présent en 2012

 

Je traverse Gex SANS monter à la Faucille, et continue mon chemin vers Divonne les Bains. A noter que je porte, avec seulement 7° au compteur, des jambières en bas, et trois couches en haut (maillot de corps respirant, maillot manches courtes, veste thermique). J'ai même emporté les gants longs et les surchaussures en lycra, mais je ne les utiliserai finalement pas de la journée.

 

Descente frisquette sur Divonne, puis je poursuis mon chemin sur la gauche. Me voila en Suisse, au niveau de Crassier. La dernière fois que je suis passé ici, c'était sur le chemin d'un tour du lac Léman. Mais cette fois-ci, je tourne à gauche et passe par Chéserex.

 

P1040198 revue

 

C'est ici que je commence à me rendre compte à quel point France Météo ne s'est PAS trompé pour aujourd'hui: je vais devoir gérer un vent de face constant, et fort. C'est difficile car je me sais parti pour un tour assez long pour rentrer cuit. Or, avec ce vent de face sur des kilomètres relativement plats qui devraient être faciles, je risque de me fatiguer beaucoup trop vite, beaucoup trop tôt. J'essaie donc de mouliner, et ne prête aucune attention à ma vitesse. La route remonte un petit peu et continue à s'orienter est/nord-est. Alternant plat et courtes montées, je comprends que ces dernières ont du bon - elles m'abritent des bourrasques de vent... que je retrouve ensuite sur la fin de ces côtes, lorsque plus rien ne m'abrite de cette 'bise' (le nom du vent autour du lac Léman).

 

Passage par Trélex, à côté de Givrin sans y rentrer, puis Genollier. Première pause de la journée, après 30kms parcourus. Arrêt photo, et j'en profite pour envoyer un petit SMS d'encouragement à l'équipe de Cricri, Brigitte & David qui sont actuellement sur le Brevet des Randonneurs Mondiaux de 400kms (moi, 200kms ça m'avait suffit!) !

 

P1040200 revue

Arrêt express au niveau de Genollier...

 

De retour en selle, je poursuis ma route via Le Chatelard. Je suis maintenant au coeur d'une longue montée, où les pourcentages restent autour de 4-5%, mais avec un vent qui continue à me faire tourner les jambes 'plus fort' que de nature. Je prends mon mal en patience et poursuis mon chemin. A la faveur d'un court replat, je peux enfin mouliner sans difficulté. Puis en prenant une route à gauche, me voila maintenant sur le chemin de mon premier col de la journée: le col de Marchairuz.

 

P1040201 revue

Sur ma droite au loin, on distingue le Léman

 

P1040204 revue

P1040206 revue

Des belles couleurs et le lac

 

P1040207 revue

Belle montée au coeur du village de Longirod...

 

Un bon replat juste avant le village de St George me permet de reprendre mon souffle. Je traverse ce village après lequel la montée commence 'pour de bon'. Une première rampe de peut être 1km me fait sortir du village avec des pourcentages plus élevés, puis après un tournant sur la gauche, la route s'enfonce dans la forêt. Bonne nouvelle - je ne suis plus gêné par le vent. Et en plus le revêtement de la route est parfait !

 

P1040210 revue

 

La pente s'accentue un petit peu, mais je suis à l'ombre donc tout se passe bien. Je grimpe à une vitesse de 12m verticaux par minute, comme à mon habitude. Je vais tout de même faire une courte pause pour enlever la veste thermique, que j'avais gardée jusqu'à là !

 

P1040211 revue

Photo prise depuis l'endroit où je me suis arrêté pour retirer la veste thermique. Comme indiqué sur le panneau, je vais tourner à gauche sous peu, pour la dernière partie de cette montée...

 

P1040212 revue

 

La route sort peu à peu de la forêt. Pendant un moment je longe une petite barre rocheuse qui s'élève sur ma droite. Un dernier petit 'coup de cul' et la route tourne à droite. J'arrive sur une sorte de petit plateau ou la route est plus plate. Il ne me reste plus qu'un dernier bout de montée, peut être 1km qui passera vite. Me voila arrivé au col du Marchairuz (altitude 1447m). Il s'agit du point culminant de ma sortie du jour.

 

P1040214 revue

P1040216 revue

 

Je ne m'arrête pas longtemps: photo rapide, je remets la veste, et je sors un sandwich que je mangerai en roulant. La descente est principalement à l'ombre, pentue, et il y fait très froid.

 

P1040217 revue

P1040218 revue

P1040219 revue

Derrière cette ligne d'arbres, la vallée de Joux

 

P1040221 revue

La vallée et son lac de Joux...

 

La descente, surtout sur sa fin, me semble extrêmement pentue. Le col monté depuis cette vallée doit être difficile ! ... sauf que le dénivelé à monter est moins important que le côté par lequel je suis monté aujourd'hui. Je traverse Brassus et tourne à gauche pour longer le lac sur son côté nord. Je traverse ensuite Chenit, petit village après lequel la route remonte un moment. J'ai toujours le vent dans le nez et ... ça commence à me faire pester !

 

P1040222 revue

 

Après cette petite montée la route va devenir plus vallonnée. Malheureusement, je ne peux pas voir le lac qui est caché par une petite colline sur ma droite. De nouveau je me requinque avec un morceau de pate de fruits aux coings... que je fais tomber - et qui atterrit sur mon GPS ! OUPS. Le temps de nettoyer ça avec un peu d'eau, et ce même GPS me lache: il n'y avait plus de piles. Les piles que j'avais emportées en cas de panne ne fonctionnent pas - je vais donc désormais m'orienter avec les quelques notes que j'avais eu la bonne idée de griffonner en plus sur un bout de papier. Au patelin 'Le Lieu', je tourne à droite et arrives au niveau d'une toute petite gare - c'est ici que se trouve les Vyfourches (altitude 1045m), second col de la journée.

 

P1040224 revue

P1040225 revue

Pas de panneau indicant le col !

 

P1040226 revue

Voila très exactement le lieu du col... bizarre ça ne ressemble pas à un col pour moi !? Pourtant le CCC le recense.

 

Je reviens en arrière pour retrouver la route, que je prends à droite. Courte descente, toujours avec le vent de face (GRRR) et me voila à Charbonnières/Le Pont. Sur ma droite, le lac de Joux. Sur ma gauche le Lac Brenet. Je tourne à gauche en direction de Vallorbe pour environ 2kms de plat et 1km de montée, pour aller chercher le col du Mont d'Orzeires (altitude 1061m) en aller-retour.

 

P1040227 revue

Un petit coup d'oeil en arrière - je laisse derrière moi la vallée de Joux.

 

P1040228 revue

La montée vers le troisième col de la journée !

 

P1040230 revue

... que j'atteint rapidement, la montée n'étant ni longue ni pentue !

 

P1040232 revue

Et demi tour, pour longer le court lac Brenet sur sa gauche...

 

Me voila de retour à 'Le Port'. Je suis à l'intersection des deux lacs, et cette fois-ci je tourne à gauche pour aller chercher les deux derniers cols de la journée. Il fait beau et maintenant, chaud !

 

P1040233 revue

P1040238 revue

 

A la sortie du village, je tourne immédiatement à gauche. Moi qui pensais immédiatement bénéficier du vent dans le dos, maintenant que je passe la moitié du parcours, je vais être décu. Il me reste encore un petit bout de montée avec un vent très fort de côté (depuis la gauche), notamment une ligne droite qui m'emmène au niveau du col de Pétra Felix (altitude 1144m).

 

P1040242 revue

P1040241 revue

 

Le col se situe au niveau d'un rond point, et il n'y a pas de panneau indicateur... on a vu mieux comme col ! Je tourne à gauche et poursuis mon ascension. Après un virage à droite, je prends un gros coup de vent dans le dos, et BONNE NOUVELLE celui-ci ne va plus me lacher pendant de longs kilomètres !

 

P1040243 revue

 

L'arrivée au col du Mollendruz (altitude 1174m) se fait facilement... les pentes finales sont à 3% et avec ce vent incroyable dans le dos, je fais du 22kmh sans effort :)


P1040245 revue

 

Ce sont maintenant de longs kilomètres de descente rapide qui m'attendent pour redescendre du Jura en direction des plaines surtplombant le lac Léman. Prudence car le vent, même dans le dos ou de trois-quart dos, est déstabilisant par moments !

 

Je traverse Mont-la-Ville, tourne à droite et continue le faux-plat descendant à travers les champs. Avec un tel vent dans le dos, je roule au-delà de 35km/h sans forcer du tout.

 

P1040248 revue

P1040249 revue

 

Bien que la route remonte quelque peu par moments, le vent continue à me faire progresser rapidement. J'ai l'impression de volet, et après plus de 110kms, c'est agréable d'avancer si vite, si bien. Traversée de Montricher, puis de Bière. Je traverse ce village où se situe une caserne de l'armée suisse. Je suis la direction Lausanne pendant un moment, avant de suivre la direction de Rolle, ce qui est beaucoup plus indiqué.

 

P1040251 revue

P1040252 revue

P1040253 revue

 

Après une belle descente (voir photo ci-dessus), la route remonte sur environ 2kms, avec des pourcentages entre 5 et 8%. Cette côte fait un peu mal et je ne suis pas mécontent d'arriver en haut, à Saubraz. Petit arrêt à une nouvelle fontaine... j'essaie de m'hydrater au mieux, pour éviter les crampes et autres courbatures demain !

 

A Gimel, je tourne à gauche pour continuer en direction de Rolle pendant un moment. Passage à les Granges, puis Bugnaux. La route continue d'être un peu vallonnée, mais plus loin elle amorce une nouvelle belle descente. 

 

P1040254 revue

 

Quelques petits patelins plus loin (Tartegnin, Essertines...) et la route descend vers le lac. La vue sur le lac est sublime, comme toujours. C'est d'autant plus beau vu depuis les vignobles du canton de Vaud !...

 

......... quelques extraits...

 

P1040255 revue

 

P1040260 revue

P1040261 revue

P1040263 revue

P1040266 revue

 

Me voila dans la plaine à proximité de Nyon. La route 'de l'Etraz' qui m'y mène est plate, mais toujours avec un bon vent dans le dos. Aucun souci quoi. Peu après, j'entre dans Nyon, et me voila deja au bord du lac, au même endroit où je m'étais retrouvé en décembre 2011 (mais il faisait moins beau ce jour là !)...

 

P1040269 revue

P1040270 revue

P1040271 revue

 

Je sors de Nyon via la piste cyclable qui longe la route, très fréquentée, qui relie Lausanne à Genève via Nyon. La piste est plate, en bon état et avec le vent dans le dos, je vais pouvoir me faire plaisir ! Je roule entre 35 et 40km/h, en forçant un peu l'allure. Mais les jambes continuent de bien tourner... et en plus je n'ai pas trop mal au derrière, ce qui pourtant m'arrive souvent lorsque je fais de longues sorties après avoir peu roulé à vélo pendant un moment.

 

P1040273 revue

 

Après une dizaine de kilomètres à très bonne vitesse, l'incident du jour. Bruit bizarre sur ma roue arrière. Je m'arrête... pour constater que je suis en train de crever (première crevaison de l'année). Aie. Après un coup d'oeil plus en détail sur le pneu arrière, je vois qu'il est complètement 'creusé' tout du long. Quelque chose à du se coincer un moment (un caillou? un bout de verre? une brindille aiguisée?) au coeur de la fourche, là où se situent les freins. Résultat le pneu est foutu. HEUREUSEMENT, j'ai un pneu de rechange sur moi. Combien de vous emmènent ils un pneu de rechange lorsque vous partez en rando...? Toujours est il que j'ai la chance d'avoir ça sur moi. 20 petites minutes plus tard, et avec un nouveau pneu et une nouvelle chambre à air, je suis de retour en selle. Je roule un peu plus doucement car j'ai du regonfler le pneu avec ma pompe à main embarquée - qui ne gonfle pas au dela de 6-7 bar. Effectivement, le pneu est un peu écrasé... mais ça tiendra le coup !

 

Passage à Coppet, puis arrivée au niveau de Chambésy. Je remonte à droite en direction de Pregny pour retrouver le chemin que je prends tous les jours pour le boulot. Une belle montée à plus de 10% sur 200m me permet de me 'tester'. Non pas que je veuille battre un record, loin de moi cette idée ! Mais c'est l'occasion, surtout, d'identifier ma fréquence cardiaque max pour pouvoir régler mon compteur plus précisemment. Après une grosse accélération où je donne tout, je vois que le coeur monte à 186bpm. Voila un chiffre à retenir. C'est peu d'ailleurs, non??? Quelle est votre expérience dans ce secteur ?

 

Je passe au-dessus de l'autoroute, tourne à gauche. Plus loin à droite: passage sous l'aéroport, et me voila au niveau de Ferney Voltaire, où je traverse la frontière... me re-voilà en France.

 

P1040274 revue

De nouveau face au Jura - me voila presque arrivé !

 

Le retour à la maison se fera via la D35, pour éviter Prévessin Moens, puis un petit passage éclair par Prégnin et me voilà à la maison !

 

Carte (parcours openrunner 1646281):

 

ScreenShot001

 

Profil altimétrique:

 

ScreenShot008.jpg

Une fois de plus j'ai foiré avec le compteur Rox - pas assez de mémoire résultat il s'est arrêté aux 2/3 du parcours ! Ceci dit ici on distingue bien la courbe de fréquence cardiaque... des données intéressantes qui me font réalise que je ne suis presque jamais en fréquence moyenne, mais souvent haute !

 

ScreenShot009.jpg

Une approximation... au niveau du km80, openrunner a décidé de m'emmener en descente jusqu'à Vallorbe ! Evidemment, ça n'est pas le cas, je n'y suis pas allé (voir premier des deux grzphiques) !

 

Conclusions:

 

  • Je suis rentré en plutôt bonne forme. Après 166kms, c'est la preuve que la forme revient !
  • 5 nouveaux cols pour moi, ce qui porte mon total à 197 cols. Encore 5 cols à franchir au-delà de 2000m d'altitude pour passer les 200 selon les règles du club des cents cols, ceci dit. La dernière fois que j'avais passé un nouveau col... c'était le 24 mars - une éternité en temps cyclotouriste !
  • De retour à la maison... le pneu en question ressemble à CA !

 

P1040275 revue

Commenter cet article

Didier 20/09/2012 12:53

Salut Baptiste,

J'ai "franchi" le "col" de Vyfourches cet été après avoir lu ton article, et suite à ce passage je me suis fendu d'un mail au GT Suisse du Club des Cent Cols car en effet ce point n'a rien d'un
col, mais alors rien du tout, ni topographiquement ni toponymiquement. Il m'a pourtant été confirmé qu'il était valide, avec des explications foireuses à la clé, notamment comme quoi selon eux le
mot "fourches" désigne un col et "qu'il n'y a pas de science exacte en toponymie"...
Bref il n'y a qu'à le compter dans ta liste même si ce n'est pas un vrai col :)

Pour ce qui est de Pétra-Félix, là c'est limpide il est tout à fait valide car c'est bien un col topographique (abaissement sur une ligne de crête), qui fait communiquer deux vallées (Vallée de
Joux et Vallée de Vaulion), et qui est panneauté de surcroît (pas par un panneau routier, mais par un panneau de randonnée pédestre) bien que ce dernier point ne soit jamais une condition
impérative pour être homologué par le club.

On pourrait débattre des heures sur la manière parfois spéciale qu'a le club pour homologuer des cols, et les anomalies des catalogues de cols qui en découlent, entre les cols fictifs homologués
(Vyfourches, Golet Géla...) et les vrais cols refusés (Jérôme Cavalli, Pas-de-Lauzun...). Pour occuper une discussion sur la route, peut-être...

A bientôt,
Didier

cestdurlevelo 20/09/2012 13:34



Salut Didier,


Oui les Vyfourches c'est un peu bête... Après, je comprends qu'ils (le CCC) doivent bien choisir une 'règle' et s'y tenir, pour choisir ce qu'ils appellent et ce qu'ils n'appellent pas un 'col'.
Ca ne sera jamais parfait c'est sur, mais ils font deja du bon boulot je trouve.


Après bon moi je prends tout ça avec une dose de détachement (et je suis sur que toi aussi)... les règles du CCC ça vaut ce que ça vaut... je prends du plaisir à décompter les cols et à les
'accrocher' à mon palmarès mais il n'y a pas que ça dans le vélo, et même l'histoire des cols à +2000m et facilement 'criticable'... il y a ceux qui les collecteront en portant le VTT sur 10
bornes de crêtes, ceux qui ne dépasseront jamais les 5-6 cols de +2000m, etc... mais tant que ça nous fait pédaler, je trouve ça positif !


En ce qui me concerne, je pense que je ne me mettrai jamais à collectionner les cols muletiers non praticables à vélo de route, et encore moins au VTT. Ce qui limite de facto ma collection à
quoi... peut être 30 cols de +2000m dans une circonférence de 500kms autour de chez moi... autrement dit je n'irai jamais au delà des 600 cols... mais bon... c'est pas très grave, l'aventure est
deja belle et elle durera encore longtemps avant que je n'en arrive là de toutes façons :)


Je ne connais pas le Pas de Lauzun tiens... c'est où ça? C'est vrai que le Cavalli a tout d'un col, un peu dommage qu'il ne soit pas comptabilisé... mais malgré ça c'est un des cols qui me plait
le plus dans le Vercors drômois... je ne suis passé que 2 fois (dont une en voiture!!) mais j'adore le coin...


A+



Bastien 18/05/2012 17:08

salut Baptiste,
Belle sortie ! Le Marchairuz, tu as quand même plusieurs possibilités pour le monter en accumulant plus de 1 000m de D+...
Quant aux cols qui n'en sont pas, pourquoi tu n'envoies pas un mail sur la liste de diffusion (par exemple) des 100 cols ?

cestdurlevelo 18/05/2012 18:11



Salut Bastien.


Le Marchairuz c'était une première pour moi... j'aurai c'est sur, d'autres occazes pour le grimper par d'autres versants/routes !


Pour ton idée de la liste de diffusion, oui effectivement... c'est une bonne idée!


A+ et bon we... de vélo bien sur!?



Renarde 17/05/2012 18:49

Très belle sortie ! En altitude pendant qu'on se contentait d'enfiler les petites collines ;-)
Coïncidence ce matin en montant au Tourniol j'étais avec un cyclo qui m'a parlé du col de Marchairuz !!! et je découvre ton article ce soir ...

cestdurlevelo 17/05/2012 21:12



Oui une chouette sortie qui m'a fait du bien aux jambes et à la tête ! Les jambes reviennent doucement, mais - je suis content de le voir - surement !!! Vivement que je puisse confier mes we à
une dame météo plus clémente !


Le Marchairuz est haut mais pas très dur: car on part de plus haut que par ex Cognin pour aller au Mont Noir (qui est plus ou moins égal en altitude au Marchairuz). Et puis il ne comporte pas de
pourcentages méchants. Mais, c'est vrai que c'est une longue montée :)


A tout bientôt !!!!



Antoinette 16/05/2012 22:13

En effet, la frontière est très proche dans le coin : on ne remarque même pas quand on passe d'un pays à l'autre, sauf à cause des panneaux au look différent ;-)

C'est rassurant que ce col soit homologué ! Mais il est sous la neige actuellement... quel temps anti-cycliste :-((

cestdurlevelo 17/05/2012 09:03



Oui, quelle météo décevante. Il faisait 2° ce matin à 8h ici. Résultat... je suis resté au chaud... pour le moment... grr ce temps. Dommage pour un jour ferié !


Effectivement la frontière est très proche... mais ma mauvaise connaissance des lieux ne m'a pas permis de m'en rendre compte. Ceci dit, l'une des plus grosses sorties de ma saison, prévue avec
mon frère a priori le 14.07, m'emmènera de nouveau dans le coin et me fera passer la frontière dans les deux sens à plusieurs reprises... :)



Antoinette 15/05/2012 21:11

Tu as raison de les comptabiliser, ces "faux-cols", vu que la CCC les considère comme tels !

Et pour le col de Landoz-Neuve, c'est quand même le comble qu'ils ne le mentionnent pas, car ce col est en France, en plus ! Voici 2 photos du panneau, que j'ai trouvées sur Internet :

http://www.flickr.com/photos/willj/3877693809/
http://www.panoramio.com/photo/8381404

Je pense en effet que ça vaut la peine que tu le leur signale pour qu'ils l'homologuent...

cestdurlevelo 16/05/2012 08:12



Salut Antoinette. Merci pour la photo. Effectivement cela a tout d'un col...


... et toutes mes EXCUSES !!!! Ce col est effectivement répertorié par le CCC... my bad!


Tu vas rire, suite à mon explication...


En fait je n'avais tout simplement pas réalisé que la frontière avec la France était si proche. Et du coup en cherchant ce col sur google earth en y chargant les cols du catalogue du CCC... je
n'ai chargé que les cols suisses ! Donc évidemment qu'il n'apparaissait pas... puisqu'il est situé en France !


Mais je confirme... il y est bien ! Hé oui...


Donc en voila un autre à gravir dans les mois à venir !


Merci encore :)



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse