Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Apr

15 avril 2013 - Décrassage à la Barillette

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #La Barillette, #Divonnes les Bains, #Gex, #Skyguide, #La Dôle

79,4kms en 4h et des brouettes (malheureuse moyenne de 18,6km/h... lire la suite pour comprendre)

D+ 1629m, coef 2

Météo: soleil voilé

 

Après la sortie exigeante d'hier, j'ai le temps, et envie, de tourner les jambes pour évacuer les courbatures. Avec le beau soleil et les températures d'été que nous avons eu depuis 2-3 jours, la neige du Jura fond à vue d'oeil... ce qui me rappelle qu'il y a une montée très exigeante dans le coin, que j'ai délaissée jusqu'à présent, puisque la route n'y est pas débarassée de son manteau blanc: la route de la Barillette.

 

P1060935 revue

Voilà quoi ça ressemble depuis en bas; il s'agit d'une longue ascension à pas moins de 8% de moyenne !

 

Je dois un grand merci à Antoinette de m'avoir mentionné, et dégoté des informations super utiles sur cette ascension... jusqu'à ce que ce fou de Yann se lance sur 5 ascensions successives en une journée il y a quelques mois et j'ai donc eu accès à quelques détails et photos sur son blog). Bon - je vais vous décevoir; moi je ne veux me trainer là haut qu'une fois ! Il faut dire que cette ascension, c'est du très costaud !

 

La Barillette Gingins profile

 

Je pars en milieu d'après midi dans le but de profiter comme hier d'une belle lumière orangée sur le Mont Blanc de "l'autre côté" de la vallée/du Léman. Sauf que (la météo se fout vraiment de ma gueule ces derniers temps) 15-20min après mon départ, le soleil franc qui trônait depuis le début de la journée va être fortement voilé par des nuages sombres.

 

Passage habituel par Crozet et Naz Dessus pour rejoindre Gex, puis Vesancy et descente par chemins détournés à Divonne les Bains. A Crassier j'entre en Suisse, et tourne illico à gauche en m'orientant vers la montagne. Ca monte illico, et assez fort... 6% dans les premières rampes avant de traverser La Rippe. Ca se calme un moment, avec un peu de plat à travers champs avant de recommencer en montée à travers les bois.

 

P1060937 revue

P1060938 revue

 

Arrivé au niveau d'un parking sur cette route forestière très étroite et clairement abandonnée par tout trafic automobile, je tombe sur un petit groupe de marcheurs à qui je demande si je suis bien sur la route de la Barillette... ils ne sont pas sûrs. Les prochains que je croise, un père et sa fille, sont en tongs à proximité de maisons; ce sont donc des locaux ! Ils m'expliquent qu'à cette période de l'année, la neige recouvre encore largement la route et que je ne pourrai faire que 3-4kms avant d'être bloqué au niveau où la fraiseuse n'a pas encore fait son travail. Zut. Je ne m'attendais pas à ça après les chaleurs récentes ! Mais cette rencontre a tout de même l'intérêt de me confirmer l'orientation à suivre pour aller là haut... je vais tenter le coup et irai jusqu'à ce que l'état de la route m'oblige à faire demi tour ! Ca fera toujours un peu de dénivelé parcouru, dans le but de décrasser.

 

P1060940 revue

P1060990 revue

Ce n'est pas ça qui va m'arrêter ! Un mur de neige... éventuellement, oui !

 

Ca monte aussi fort qu'on pouvait l'attendre. On est dans le 9% régulièrement, avec de très longs passages usants à 10%, rectilignes en plus, pour que le moral dérouille autant que les jambes. Surtout, éviter l'intérieur des virages et autres épingles... ça monte suffisamment comme ça deja ! La photo suivante montre une pente de 12%; probablement 15% à la corde (c'est à titre d'exemple puisque cette section de route se pratique en descente seulement: il y a une route pour monter et une autre pour descendre; elle se rejoignent par moments).

 

P1060988 revue

Croyez-moi, ça monte encore BIEN PLUS FORT que la photo ne le laisse supposer !

 

La route doit être à l'ombre l'été: un gros plus pour les jours de forte chaleur. En cette saison, les feuilles sont toutes au sol bien sur, donc on peut régulièrement voir le Léman en contrebas, à travers les arbres. C'est saisissant, car on est encore plus proche du lac que depuis la Faucille. On le surplombe en quelque sorte.


Des feuilles se coincent dans mon frein arrière à 3 reprises... à chaque fois, je préfère m'arrêter pour les enlever plutôt que de tenter un geste d'équilibriste et devenir manchot en essayant de les retirer en avançant. Il n'y a bien sur personne ici... je ne croiserai pas une seule personne, voiture, cycliste ou même animal pendant 1h30 en comptant la montée et un gros bout de descente... je ne verrai qu'un VTTiste qui monte tout doux, au niveau de la barrière fermée, en redescendant.

 

P1060944 revue

 

Il y a de petits éboulement mineurs qui gênent mon évolution sur la route par moments... rien de méchant, mais je souhaite être prudent. En même temps, à 8km/h sur des pentes à 9%, ou à 7km/h sur du 10% ou plus, je ne risque pas grand chose ! Je suis en mode décrassage et ça se sent: je n'avance pas, je n'ai rien dans les jambes et le coeur et le soufflent refusent de faire leur boulot... je 'tire' donc sur le 30x28 (si si !!! si j'avais eu des dents en plus à l'arrière je les aurai probablement utilisées !). A titre de comparaison, cette montée ressemble un peu au Mont du Chat, à la montée de Chalais ou à l'Alpe d'Huez... bref, c'est du costaud !

 

P1060947 revue

 

Sur la photo du dessus, je prends peur une seconde; je suis sur la chaussée et le petit monticule de neige, haut de 80cm quand même, m'empêche de récupérer la montée à droite. Du moins je dois descendre du vélo pour le contourner... tout ça pour dire que la neige fait son apparition ! Mais je peux repartir... pour le moment.

 

P1060948 revue

 

Après une jolie section de sous bois au coeur d'une pinède, je ressors de l'ombre et profite d'un brin de soleil, qui daigne ressortir pour me réchauffer... car il faut dire que j'approche des 1200m d'altitude, et qu'avec les courants d'air frais, j'apprécierai quelques degrés de plus, moi qui suis en court pour la première fois de l'année !

 

P1060949 revue

 

Au détour d'un virage, l'inclinaison de la pente repasse dans du moins difficile. Je retombe une dent ou deux - pas plus... j'ai pas les jambes pour ! Ca serpente un peu ici, c'est agréable ces changements de direction. Je cherche du regard au dessus de moi pour me repérer par rapport à l'antenne du sommet... mais impossible de la voir ! Rageant. J'ai passé les 1400m d'altitude... je sais pour presque sur que je pourrai aller jusqu'en haut !

 

P1060986 revue

Je vais d'abord aller taper au sommet à proprement parler, à droite, avant de faire un A/R au pied du téléphérique Skyguide en redescendant...

 

La route prend encore un chouilla de degré. Mais je m'en fiche... je rame complet, mais je me fais plaisir, et je décrasse... les jambes, les poumons... la tête ! Bref, que du bonheur jusqu'en haut.

 

P1060960 revue

Les murs de neige deviennent sérieux !

 

P1060965 revue

Et m'y voilà enfin ! Je n'ai aucune idée de mon temps de montée... et c'est probablement mieux comme ça !

 

P1060974 revue

P1060967 revue

 

Comme attendu, le panorama sur le lac Léman et les Alpes derrière est incroyable. Il faut monter là haut pour y croire ! Et encore, la lumière est loin d'être idéale.

 

P1060975 revue

Le radar Skyguide au milieu de ce panneau... disparu !

 

Je laisse le centre d'antennes Swisscom derrière moi pour retomber sur le petit carrefour, et prends à droite (à gauche sur la photo) pour aller jusqu'à la base du petit téléphérique Skyguide... on m'a expliqué que le staff ne bosse à ce radar que lorsque l'état de la route le permet... logique vu les conditions ! Et arrivé là haut il faut encore qu'ils prennent un petit téléphérique 'benne' pour grimper au sommet dans la boule blanche !

 

P1060983 revue

Et voilà !

 

P1060981 revue

Très artisanal ce petit téléphérique ! La benne a été décrochée cet hiver... sans quoi j'aurai mis le vélo dedans pour aller faire un tour au sommet

 

Il ne me reste plus qu'à redescendre. Il fait froid, environ 11° alors que je commence à descendre. En bas je n'aurai plus qu'à surmonter la petite bosse de Divonne les Bains avant de rentrer à St Genis Pouilly via Gex... c'est ce que je crois à ce moment là du moins.

 

P1060987 revue

Ici, après moult hésitations, n'ayant ni pelle à neige, ni chien de traineau, j'ai du me résoudre à prendre le sens interdit à gauche !

 

Je fais une descente prudente, sans les lunettes pour bien voir la chaussée et les cailloux/feuilles/humidité qui la recouvrent par endroits. Me voilà bientôt en bas !

 

P1060993 revue

 

Seulement... tout va être un peu gâché en cette fin de sortie. Je prends une pierre, je crève de l'arrière... il faut dire que mon pneu était deja bien usé. Je change le pneu, et la chambre à air. Et je regonfle. Sauf que je peux pas... la pompe ne fonctionne plus !!! Aie aie aie... je suis sur une route paumée: en 10min le temps de changer le pneu et la chambre à air, je n'ai vu passer qu'une voiture. Je me résoud à pousser le vélo. Une dame à cheval m'indique que je suis à 25min à pied de La Rippe. C'est pas gagné. En réalité, je croise un cycliste 10min plus tard... je l'arrête pour lui demander s'il a une pompe... oui, c'est sauvé ! A peine le temps de lui prendre la pompe tendue et celui-ci m'indique 'je suis en train de m'entrainer, alors fais vite vraiment'. J'ai là un mélange de reconnaissance qu'il me prête sa pompe et de dégout... sérieusement... c'est ça l'entraide entre cyclos ?... de mettre la pression sur un mec en galère totale sans pompe paumé dans la montagne ?! Ben bravo.

 

Seulement, sa pompe ne me permet pas de bien gonfler le pneu... je repars avec l'équivalent de 3 bar, pas plus... je reste en danseuse 90% du temps pour mettre le plus possible de mon poids sur la roue avant. Je roule doucement aussi, jamais au-dessus des 20km/h.

 

Le retour sera une galère totale... Crassier, puis la longue montée de Divonne. La route de Gex, la traversée et la ressortie 'au plus droit' sur une route extrêmement fréquentée à cet horaire. Et là, je recrève. Pas de quoi réparer bien sur. Personne n'est à la maison... je décide de rouler sur la jante les derniers 6kms.

 

Je roule à 10km/h, ça n'avance pas... je suis vert. Enervé de ma malchance, de ma mauvaise préparation matos, de savoir que j'abime le matos à m'y prendre comme ça. Un petit SMS de Brigitte me remonte le moral. Les mains brulent d'être en danseuse trop longtemps. Je fais un bruit de casserolle avec le vélo. Enfin bon, ce qui compte c'est d'arriver à bon port en un morceau, et c'est finalement le cas, après avoir essuyé 3 gouttes de pluie.

 

Conclusions:

 

  • Drôle de fin pour une si belle sortie ! Sentiments partagés bien sur. Mais la Barillette, j'irai de nouveau m'y mesurer lorsque le matos sera de nouveau d'aplomb, que la route sera officiellement ouverte... et surtout, un jour où j'ai les jambes et les watts. Ce qui n'était pas le cas aujourd'hui, c'est clair !
  • Après réparation: deux pneus changés, une nouvelle chambre à air à l'arrière... la jante arrière n'est pas spécialement plus voilée qu'avant (légère voilure 'contrôlée' on va dire) et les rayons sont tous ok... OUF
Commenter cet article

Alessandro 24/08/2015 15:28

Salut, je suis d'accord avec toi, la Barillette c'est vachement dur! Je l'ai faite le 23 août 2015 en partant depuis Genève et j'ai mis 4h05 bon il faut dire que je suis totalement débutant à vélo et en plus je me remet péniblement d'une double fracture du pied droit mais même affuté je pense que c'est un beau morceau.
Bravo et à bientôt peut-être (j'ai une pompe-à-vélo)

cestdurlevelo 24/08/2015 17:15

Salut Alessandro,
Ouais, la Barillette est longue, et pentue, alors forcément c'est dur d'arriver en haut ! Mais si la météo est bonne, on a une vue magnifique sur Genève, le lac Léman et les Alpes + Mont Blanc derrière... alors ça vaut le coup ! Tu ne l'as pas faite sous la pluie hier, quand même????
A+ et bravo pour cette belle montée... continues bien à te remettre de ton problème au pied alors!

Christian 18/12/2013 05:17

C'est blogging fantastique. J'ai aimé la façon que vous avez fait ce blog merveilleux avec ces contenus envoûtante. Merci beaucoup.

cestdurlevelo 28/08/2015 19:10

Tu vas te régaler avec ton Scultura !!! TOP. Oui, ça serait sympa de rouler ensemble à l'occaze, why not.

alessandro 28/08/2015 09:43

Salut Cestdurlevelo, non, je ne l'ai pas faite sous la pluie mais il faisait frais, c'était agréable. Aujourd'hui je vais essayer mon nouveau vélo, un Merida "Scultura", je suis complètement au taquet…
Si tu cherches quelqu'un pour rouler un de ces quatre, tu peux me faire signe mais je ne roule pas fort.
A bientôt

cestdurlevelo 18/12/2013 13:31

Merci pour le petit message !

Alex 22/04/2013 21:29

Sympa, l'autre cyclo ! Vivement qu'il lui arrive la même chose ;) Viens en région parisienne, tu verras que les cyclistes se croisent sans dire un bonjour (ou bonne chance dans les quelques
côtes)... j'ai toujours l'impression d'être allé trop loin quand j'en croise un qui me dit bonjour !!

cestdurlevelo 23/04/2013 19:35



salut Alex - je te crois sur parole.... en ville on fait encore moins gaffe aux autres... c'est dommage. Et moi qui espérais que le cyclisme serait l'exception :(



renarde1 21/04/2013 15:20

Pénible la réflexion du "gars qui s'entraîne" mais pas tellement étonnante. Il y a des gens pour qui la pratique du sport est très rigide, très "auto-centrée" et totalement déconnectée de l'aspect
relationnel, convivial, humain (on peut appeler ça de plusieurs manières)
J'ai du mal à le comprendre car pour moi (et tous ceux que je vois régulièrement!) ce dernier aspect a une priorité disons très élevée. Une rencontre sympa, avoir aidé quelqu'un ou fait un bout de
route avec lui est un plus à la sortie.
Mais l'inverse est fréquent (et pas toujours parmi les éléments les plus forts dans leur discipline !)

cestdurlevelo 22/04/2013 08:29



oui je suis un peu comme toi... et puis bon y'a quand même un côté 'galère', il avait l'occasion de m'enlever une bonne épine du pied, et il a montré que ça le soulait de le faire :( un peu
décevant.


Je comprends donc encore un chouilla plus la définition d'entraide qui importe beaucoup à JPB sur 'ses' BRM.... c'est important qu'il le rappelle et je lui en donne raison :)



Robert 20/04/2013 15:35

Salut Baptiste,
Je viens de lire tes CR! Chapeau! Tu es motivé comme jamais!
Les paysages sont vraiment superbes! Nous avions pédalé dans cette région lors d'un séjour Pentecôte à "Bois d'Amont".
J'en garde un trés bon souvenir.
Même si nous avions dû changer de minibus en urgence à cause d'un disque de frein cassé!
Dommage pour le final de ta sortie! Mais bon il y a des jours sans! Et d'autres bien meilleurs heureusement!
A bientôt sur le vélo.

cestdurlevelo 22/04/2013 08:26



Salut Robert,


Je suis au max niveau motivation, la météo m'a donné un bon coup de fouet. Ca plus le fait de ne pas avoir d'emploi et donc plein de temps libre ! mais ça va changer prochainement avec une
reprise d'activité pro bientôt. Un mal pour un bien (un 'gros' bien même !)...


Ce coin là haut est superbe... Bois d'Amont, les Rousses, col de Joux... ça vaut vraiment le coup d'y pédaler... surtout qu'il faut dire que les cols qui y mènent sont souvent de l'ordre de 10-12
bornes, mais jamais trop trop exigeants...


A bientôt sur le vélo comme tu dis!!! je l'espère ;)



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse