Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Oct

19 aout 2011 - Le Vercors par un passage secret !

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Vercors, #Montaud, #Col de Romeyère

84km en 5h14, D+ 1839, coef 2,16

Météo: grand soleil, temps idéal pour sortir le vélo.

 

Sortie en duo avec Tom aujourd'hui. On a mis l'Oisans de côté, et aujourd'hui c'est dans le Vercors qu'on va trainer nos roues. Mais ce qui est intéressant sur cette sortie, c'est que la porte d'entrée sur le Vercors n'est ni plus ni moins que le tunnel du Mortier, inaccessible en voiture... et en vélo. En théorie. Et c'est bien là l'astuce ! Sauf que l'astuce aussi n'est à prendre qu'au conditionnel. En effet, cela m'est arrivé deux fois de passer sous l'éboulement pour passer le tunnel du Mortier, mais c'était il y a des années, où un cyclo sympa qui m'avais rattrapé dans la montée m'avait indiqué le chemin, jusqu'à même m'attendre pour faire le passage ensemble ! Et evidemment, je ne sais pas du tout aujourd'hui en 2011 si l'état du chemin (très pentu et glissant, donc pas top en portant le vélo) est le même, voire même s'il existe encore !

 

RDV donné au parking de la voie verte à St Quentin sur Isère, côté Tullins de l'Isère. Départ en vélo à 8h - on sait qu'il va faire chaud, donc autant faire autant de distance que possible avant les grosses chaleurs, qui devraient faire leur apparition vers les 10h-10h30 !

 

On traverse l'Isère et continuons jusqu'au grand carrefour à St Quentin sur Isère. On prend tout droit, et c'est parti illico pour la montée. Il fait encore frais, et comme il y a aussi un peu d'ombre, le début de la montée se passe bien. On arrive rapidement à Montaud, où on tourne à droite direction Les Coingts (voir photo de l'article précédent). La montée se poursuit longtemps mais elle est en forêt et très très agréable. On monte à notre petit rythme, comme d'habitude, et tout se passe bien. Petite pause photo au col de Montaud (altitude 1069m). Cette fois ci, c'est le bon endroit - je n'ai pas lâché l'affaire et je peux désormais comptabiliser mon passage ici !

 

P1010187

P1010188

 

Un peu plus loin, la pente est plus forte, puis se radoucit heureusement. Nous voila maintenant hors de la forêt, avec une vue superbe sur la gauche. Opportunités de jolies photos d'ailleurs !

 

P1010190

P1010191

P1010192

Petit coup d'oeil en arrière...

 

P1010194

 

Un vrai petit coin de paradis au dessus de Montaud / Veurey, notamment parce qu'il n'y a vraiment pas un chat ici ! Logique, puisque la route est fermée plus loin, au niveau de l'éboulement qui recouvre (et à fait tomber) la chaussée sur peut être 150m !

 

D'ailleurs, après avoir été doublés par un cycliste du type 'bon grimpeur' dans Montaud alors qu'on prenait une pause, on le voit maintenant descendre (du même côté donc). Donc soit il n'est pas (ou plus) possible de passer sous l'éboulement, soit il ne connait pas le passage ! On va le savoir rapidement, puisqu'après avoir rencontré un petit groupe de marcheurs, nous voila au panneau 'route fermée', et 500m plus loin, on voit les premiers rochers sur la route. C'est là qu'il faut descendre de vélo !

 

P1010194

 

Après un petit coup d'oeil sur la gauche, dans la pente (raide), je reconnais le passage, comme un tout petit sentier très pentu. Qui est donc toujours là ! C'est parti pour 20 bonnes minutes de portage de vélo donc. On descend prudamment car avec les cales sous les chaussures, on glisse beaucoup. Je prend un peu d'avance sur Tom pour voir si ça passe un peu plus loin. Après avoir inspecté ça sans avoir à porter mon vélo, je peux revenir sur mes traces et récupérer le MBK... on sait maintenant que c'est bon, ça passe ! Prudamment bien sur. Et je déconseillerai à toute personne de passer ici s'il a plu, car c'est vraiment glissant et ça pourrait être rendu dangereux.

 

P1010195

P1010196

Il y AVAIT une route ici !

 

P1010197

 

Après avoir un peu galéré en descente puis avoir passé l'éboulement à proprement parler (dernière photo ci-dessus), il ne nous reste plus qu'à remonter le pierrier et retrouver la route 100m au dessus de nous. Epuisant ça, en portant le vélo !

 

P1010198

P1010199

P1010202

P1010204

 

De retour sur la route, celle-ci est encore très encombrée de rochers et éboulis sur un petit kilomètre, où il nous faut plus pousser le vélo que rouler. Mais ça passe très bien et les paysages sont encore très chouettes. Un vrai parcours aventure aujourd'hui :) J'ai d'ailleurs promis à Tom un tour sans 'corde et baudrier' la prochaine fois ;)

 

Passage au Pas du Mortier (altitude 1389m), non indiqué sur la route, mais référencé sur le catalogue du 'Club des Cents Cols'.

 

P1010205

P1010207

P1010209

P1010211

 

Et rapidement... nous voila à l'entrée du tunnel du Mortier. Non éclairé bien sur (puisqu'il n'est plus utilisé du tout), mais je sais qu'à l'intérieur la route est correcte et non encombrée. Pas de souci pour passer le tunnel sur la selle donc... impression surréelle puisqu'on ne se guide qu'en 'visant' la lumière au bout du tunnel. On croise tout de même un couple de retraités en ballade qui passent le tunnel juste avant nous ! Rare de faire une rencontre là haut !

 

P1010206

 

Une fois le tunnel passé, on tourne sur la gauche pour descendre sur ce qui se révèle être le haut de la station de ski alpin d'Autrans. Avec un parcours type 'accrobranches' à proximité. On continue la descente à travers champs, et nous voila rapidement sur Autrans. Pause pour remplir les bidons sur une petite place du village, puis on remonte sur les vélo, direction Méaudre.

 

Passage à Méaudre, puis on enquille direction les gorges de la Bourne. Tom n'est jamais passé ici, et on en prend plein les yeux. Très très jolies ces gorges... et dans ce sens, comme c'est uniquement de la descente (voir profil altimétrique ci-dessous), c'est facile :)

 

P1010212

P1010213

Petit coup d'oeil en arrière sur les gorges que l'on descend, peu au dessus du pont de la Goule Noire.

 

La descente se poursuit encore sur plusieurs kilomètres, avant de tomber sur la Balme de Rencurel, où se situe le début de notre dernier défi aujourd'hui: le col de Roméyère ! Un col que j'ai deja monté de nombreuses fois, mais rarement de ce côté la. Pourquoi ? Car j'ai le souvenir d'une terrible fringale là-bas, d'il y a des années, mais qui fait que je n'aime plus trop ce côté de la pente (qui est pourtant le plus court, de loin) !

 

Pas besoin de faire le plein des bidons d'eau à la fontaine de la Balme de Rencurel, donc on commence immédiatement notre grimpette. Je sais d'expérience que les parties difficiles de ce col par ce côté là sont juste avant et juste après le village de Rencurel. Mais bon... ce n'est jamais trop pentu quand même. La seule difficulté de col par ce côté vient du fait que (1) la montée s'effectue quasiment entièrement au soleil, et que (2) quand on arrive là, on est toujours fatigués (passage par le plateau de Lans en Vercors, ou montée des gorges de la Bourne).

 

Après une petite pause à mi montée pour cause d'appel sur téléphone portable dans le sac, on repart tout doucement. La fin de la montée est dure pour Tom, mais il s'accroche... et nous voila 'deja' au col. J'ai beau eu lui 'vendre' un passage au col du Mont Noir, dont la route part du haut de Romeyere justement (route que j'avais ratée en tout début d'année!), je sais bien que ça ferait trop, pour Tom autant que pour moi, aujourd'hui. Ca sera pour une autre fois ! Pause bien méritée au sommet du col de Romeyere, et on se prépare pour la descente.

 

P1010214.JPG

P1010215

Le Mont Noir... ça sera pour une autre fois !

 

P1010219 retravaillée

 

Descente direction St Gervais: après une partie longue et rectiligne où le compteur monte facilement au dessus des 70kmh,on tourne sur la gauche et nous arrêtons devant le tunnel des Ecouges. Premier passage ici pour Tom... on profit de la vue sur la vallée avant de nous enfourner dans ce tunnel 100% non éclairé, avec chacun une lampe sur le vélo / dans la main !

 

P1010226

P1010227

Le passage à droite du tunnel, qui permettait encore il y a quelques années (je l'ai fait quand j'étais étudiant) de passer en vélo à flanc de falaise, et donc d'éviter le noir total du tunnel !

 

P1010229

P1010232

 

Court arrêt au milieu du tunnel pour recharger la lampe de poche 'à manivelle' que Tom m'a prêtée pour l'occasion. Ca nous donne l'opportunité d'éteindre la petite lampe que Tom a sur le vélo pendant quelques secondes pour tester "l'étancheité' des murs du tunnel. Confirmation: il fait NUIT NOIRE dedans :)

 

P1010233

 

A la sortie du tunnel, on range tout ce petit matos dans les sacs et commençons la descente. Une descente rapide, technique, où il faut être prudent. Mais où on se fait très plaisir aussi :) Tout se passe bien en dehors d'une mini frayeur en croisant un tracteur qui roule en sens inverse, au milieu de la chaussée... et nous voila deja à St Gervais...

 

On rejoint la piste cyclable, dont il nous reste environ 10kms. Tout ça se fait bien à un rythme un peu élevé (autour de 30kmh), histoire de donner ce qu'il nous reste dans les chaussettes. Arrivée aux voitures et fin de la (belle) sortie.

 

Carte et profil (parcours openrunner 1186098):

 

Cols de Montaud & Romeyere ac Tom

 

Conclusions:

  • Un autre article de cette même sortie dispo sur le site de Tom.
  • Ci-dessus, le col de Montaud se situe dans la première pente (couleur orange), à hauteur du km 15. Pas mentionné sur ce profil car le site openrunner ne place pas le col de Montaud au bon endroit !
  • Cette fois-ci, c'est fait, je suis enfin passé au col de Montaud. Et de deux nouveaux cols aujourd'hui, en plus du col de Romeyere où j'ai fait mon 3ème passage de la saison.
  • A ce jour, dans ma quête des cents cols, j'en suis à 50 cols, dont 2 au dessus de 2000m d'altitude.
Commenter cet article

Olivier 13/08/2015 21:24

Une grille en acier a été mise à l'entrée du tunnel côté Autrans. Elle en barre l'entrée de sorte qu'il n'est plus possible de passer à vélo par le tunnel. Aucune explication n'est affichée sur la raison de la mise en place de cette grille. Une idée d'un des débiles contrôlant au pouvoir dans la région ? ou une raison valable ? Je m'interroge.

cestdurlevelo 11/10/2015 11:22

Oui, cette grille a été installée il y a deux mois environ. Mais un trou a été percé dedans, et il semblerait que toutes les autorités locales ne soient pas en accord sur ce cas. Une nouvelle piste forestière a en effet été crée, mais elle n'est bien sur pas bitumée...

Chroniques Dauphinoises 11/10/2015 11:19

En fait, un petit malin a découpé un passage dans la grille, donc ça passe de nouveau. Le panneau affiché sur le grillage indique chantier interdit et création d'une route forestière et piste.

CHEVASSUT Olivier 15/11/2014 10:20

Passionné par la montagne depuis mon plus jeune âge et membre du club des cent cols, j'affectionne particulièrement les routes originales, à l'écart des grands axes et des voitures comme Romeyère ou Charmette (que j'ai franchie aussi avant la fermeture aux voitures... et que je ne me lasse pas de franchir maintenant qu'elle est réservée aux cyclos et marcheurs !). C'est pourquoi je me régale dans ton blog. Et si je peux à l'occasion y apporter ma petite pierre, ce sera avec plaisir. Au fait connais tu le pas du Perthuis 1080 m ? C'est une petite route dantesque à laquelle on peut accéder depuis l' hôpital de Saint Laurent du Pont. 4 kms entre 10 et 15 %, parfois au delà, un goudron moyen (mais ça passe) et dans les derniers hectomètres un passage vertigineux le long d'une falaise (pas de parapet, mais quelle vue plongeante !). Vitesse moyenne dans cette portion: 6 km/h ! Parfois moins !!! Au bout de la route qui finit en chemin de terre (cyclable), on peut accéder à un belvédère. Après il faut faire demi-tour...ou continuer par un sentier jusqu'au col de la Sarriette 1290 m; en basculant de l'autre côté de la crête on rejoint le centre de ski de fond de la Ruchère dont la montée dans l'autre sens est pas mal non plus (4 km à 11 % de moyenne) mais un peu plus connue des cyclos.
il y a aussi le col de la Cochette 1263 m dans la vallée du monastère de la Grande Chartreuse (versant d'en face), mais là il faut un VTT...et porter dans des derniers hectomètres: col coincé entre deux falaises; ça vaut aussi le détour... A plus. Olivier.

cestdurlevelo 15/11/2014 18:52

Non, je ne connais ni le col de la Cochette, ni ce pas du Perthuis, mais ça fait envie !!! Je vais de ce pas voir le Chauvot version google earth voir si j'arrive à le situer..... ça a l'air top !
Merci pour les infos !

CHEVASSUT Olivier 15/11/2014 00:30

Bonjour,

En lisant cet article sur la montée du tunnel du mortier par Montaud et les divers commentaires, je réalise d'autant plus la chance que j'ai d'avoir fait cette ascension en 1985 avec trois amis, avant l'éboulis fatal. Aujourd'hui je ne suis pas très chaud pour retourner sur les lieux, préférant mieux rester sur le souvenir de la route de l' époque (heureusement j'ai quelques photos, pas de super qualité certes) mais je comprends l'excitation que peut représenter chez certains cyclos la recherche du "passage secret". Merci en tout cas cestdurle velo pour ton article et les photos et à tous ces intéressants témoignages. Olivier CHEVASSUT (Pont de Beauvoisin)

cestdurlevelo 15/11/2014 08:13

Salut Olivier,
Merci pour ton passage ici.
Ah ça oui, tu en as de la chance d'avoir pu pédaler sur cette route lorsqu'elle était encore en état d'usage. Ca devait être quelque chose !!! Je continue à l'adorer, pour les raisons expliquées ci-dessus (notamment, son calme et ses vues superbes sur la vallée), mais il est vrai que sans cet éboulement, ça serait un must cycliste ! Et le Vercors serait d'autant plus abordable pour nous les cyclos !

marin 24/08/2012 19:58

bonjour,
je voulais juste vous remercier pour votre blog "tunnel du mortier".Mon beau pére est décedé il y a 3 semaines et ses dernières volontés étaient que l'on verse ses cendres au tunnel!
Coin qu'adoré mes beaux parents et mon mari oùil a passé toute ses vacances (à Montaud).
Nous cherchions comment y accéder sachant que le chemin était inaccessible.
Grace à votre blog nous avons pu trouver le raccourci chemin périlleux pour des enfants, mais sans vos indications nous n aurions peut être pas pu réaliser notre mission.
c était important pour nous que vous le sachiez!!
merci,merci,encore merci

cestdurlevelo 25/08/2012 08:58



Bonjour Marin,


Je suis désolé pour votre père, et vous souhaite du courage, ainsi qu'à toute la famille.


Je suis en même temps content de savoir que l'article du blog a pu aider... de manière inattendue bien sur. Le tunnel du Mortier a un 'feeling' particulier, c'est un endroit calme et reposant, où
la nature a repris le dessus.


Merci de votre passage et de votre message.


Avec une pensée pour vous, bien cordialement,


Baptiste alias cestdurlevelo



Jean-Christophe 05/11/2011 08:45


Sympa cette sortie par un passage secret, j'aimerais bien la faire à l'occasion moi aussi ;-)


cestdurlevelo 05/11/2011 10:33



Une très belle sortie oui ! Mais attention, comme je pense l'avoir mentionné dans l'article, il faut éviter les jours de pluie, de gros froid ou autres, qui feraient que le passage après le cairn
où l'on porte le vélo sous l'éboulement ne soit rendu trop glissant... ça peut être dangereux ! Au dela du tunnel du Mortier c'est tout bon, retour à la civilisation. En tout cas c'est un coin
fantastique... mais exigeant - la première partie de la montée (jusqu'au village de Montaud) est assez difficile avec des passages à 10%...


Cordialement - bonne route à toi !



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse