Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Apr

23 avril 2013 - Vous reprendrez bien un peu de Pilat ?

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Pilat, #col de l'oeillon, #col de la République

141kms en 6h, D+ 2519, coef 1,78

Vitesse moyenne roulée: 23,4km/h / totale: 21,1km/h

Météo: vent de nord, variations importantes de températures, grand soleil.

 

Suite à ma sortie il y a deux jours, j'ai l'occasion de faire coup double en allant trainer du côté du Pilat; compléter ma chasse aux nouveaux cols écourtée dimanche, et aller récupérer ma tenue du Team Mont Ventoux à Beaurepaire auprès des Cycles Argoud, sur le chemin du retour.

 

Levé tôt, j'ai quand même pas mal de route pour rallier le Péage de Roussillon en voiture, où j'ai décidé de me garer et d'où un parcours alléchant m'attends. A 8h30, je suis en selle... et deja légèrement écarté de ma trace GPS au coeur de Roussillon. Puis je trouve la bonne route et c'est parti direction l'Ardèche via la D4 qui m'emmène à Serrières, où je traverse le Rhône. C'est ici que commence la boucle du jour; autrement dit, je prendrai aussi au retour la section Serrières-Péage de Roussillon.

 

P1070112 revue

 

Une fois le Rhône traversé, de fait je suis en Ardèche. Je prends à droite puis à gauche pour amorcer une belle montée sur la D271.

 

P1070114 revue

 

Je me suis trouvé une raison de rouler plus fort que d'habitude aujourd'hui. Je ne sais pas à quelle heure le magasin des Cycles Argoud ferme le soir (et il faut que j'y passe ce soir), et puis ensuite il me faudra encore conduire plus de 2h30 pour rallier St Genis Pouilly. Résultat, je vais essayer de limiter les pauses, et volontairement, j'appuierai un peu plus sur les pédales que d'habitude pour garder un rythme correct au court de cette sortie. Cette première montée est l'occasion de mettre ça en pratique.

 

P1070120 revue

L'antenne au sommet de l'Oeillon (au milieu de la photo) - mon 'Mont Ventoux' du jour, qui sera aussi le point culminant de ma sortie

 

Après une première section montante, la route devient vallonnée... idéal pour mettre les mains en bas du guidon et rouler comme il faut. Sauf qu'un fort vent de nord me ralentit beaucoup. Passage à Charnas, puis D242 jusqu'à Maclas.

 

P1070122 revue

 

Courte hésitation quant à l'itinéraire à suivre, il y a de nombreuses routes qui partent depuis le centre de ce village. Heureusement, un petit zoom sur le GPS permet de tout solutionner. Après quelques minutes, me voilà à Pélussin via la D19.

 

P1070126 revue

Pélussin: nous étions passés à deux pas d'ici avec David avant-hier...

 

Je commence à croiser, et doubler, quelques cyclos... une si belle journée de printemps, pas étonnant que tout ceux qui le peuvent soient dehors. Par contre je peste intérieurement de m'être habillé en long en bas... il fait si doux ! Mais la météo annonçait des températures froides... trop tard de toutes façons.

 

L'entrée dans Pélussin est un peu pentue. Je ne m'arrête pas pour prendre de photo, malgré la présence d'une belle tour de chateau moyen-ageuse... et je poursuis ma route; maintenant je rejoint la montée que nous avions commencée, mais pas terminée, avec David ce week end; l'ascension vers le collet de Doizieux sur la D63.

 

Les jambes sont très bonnes, je me permets de très longs passages debout sur les pédales, les voyants sont tous au vert. Je profite aussi d'un beau panorama sur les collines et montagnes alentours, ainsi qu'un point de vue sur l'antenne du collet de l'Oeillon, un peu sur ma gauche.

 

P1070127 revue

Comparez cette photo à celle prise avant hier juste au-dessus au hameau le Priel, sur cet article... la visibilité n'est pas exactement la même ! A noter: le col suivant se situe dans le creux de ces montagnes

 

Je passe au niveau du point de demi-tour d'avant hier, mais ce coup ci je continue tout droit, pas question de revenir sur mes pas une seconde fois. Au creux du vallon qu'on voit ci-dessus, la route reprend un peu de pourcentage et s'oriente sur la gauche, en pleine forêt.

 

P1070128 revue

 

Les pourcentages oscillent plus entre 5 et 7% qu'entre 6 et 9% comme c'était le cas dans la première section de cette montée. Je suis à l'ombre et il fait frais. Bientôt, la neige va faire son apparition sur les côtés de la route... avec l'hiver rude qui vient de se terminer, il a du y avoir des monceaux de neige ici...

 

Puis après une section plus facile au pédalage, la route émerge momentanément de la forêt et forme une épingle vers la gauche... je suis arrivé au collet de Doizieux (altitude 946m).

 

P1070131 revue

 

Pas la peine de faire une pause si tôt, je poursuis. La route pénètre dans la forêt de nouveau, mais les pourcentages redeviennent exigeants. Sans compter qu'avec deja quelques bornes de montée derrière moi sans le moindre replat réel, j'accuse le coup. Par sécurité, j'en profite pour manger une crème de marron en roulant.

 

Sans le savoir, je franchis le collet Royet (altitude 1050m) à un endroit où la route tourne fort sur la droite. Je sais que j'approche du sommet, mon altimètre m'indique deja une belle altitude, et je sais que le point culminant là-haut est à environ 1300m. Lorsque je vois l'antenne ci-dessous... je sais que c'est gagné.

 

P1070133 revue

 

Avant d'arriver au sommet, la route replate un coup... l'occasion de repasser sur le plateau de 39. Puis ça y est m'y voila. D'abord, le col de l'Oeillon (altitude 1234m).

 

P1070141 revue

 

Mais je ne m'y arrête pas tout de suite; la photo ci-dessus a été prise en descente. Car je veux d'abord poursuivre mon effort sans pause jusqu'au sommet, au niveau de l'antenne relais de l'Oeillon. Pour ça, il faut affronter une belle pente à 9% avec 4 lacets rapides.

 

P1070136 revue

Encore quelques efforts...

 

P1070140 revue

J'y suis presque !

 

P1070137 revue

Et voilà !

 

P1070139 revue

Changement des piles du GPS au sommet (l'écran indique ma position près du relais antenne de l'Oeillon par une petite flèche noire) - heureusement que j'avais des piles en plus pour me permettre de poursuivre mon chemin :)

 

Ce bout de montée en aller-retour depuis le col de l'Oeillon me fait aussi franchir le collet de l'Oeillon (aussi nommé 'col de la Chaumette'), altitude 1318m. De retour au niveau du col principal sur la D63, je mets mon coupe vent; il fait vraiment froid. Finalement, le collant long n'est pas de trop !

 

A peine le temps de descendre 300m et me voila au niveau du col du Gratteau (altitude 1205m). Je remets même les gants longs, il fait frisquet ! Puis j'amorce ma descente.

 

P1070143 revue

 

Seulement, cette descente est courte ! Elle va remonter doucement à flanc de colline puis ensuite serpenter dans la forêt. Je lève un peu le pied au niveau du rythme, contre-coup de ma montée assez rapide à l'Oeillon.

 

P1070145 revue

 

Je trouve la D8 un peu plus bas... la descente était courte, mais la remontée aussi. Je suis ici à l'abri du vent, ça aide ! Puis j'arrive ensuite au col de la Croix de Chaubouret (altitude 1201m). A peine le temps de prendre la photo du panneau et un cyclo me rattrape et m'interpelle pour savoir si je peux lui prêter une clé allen pour régler sa selle... aucun souci, et bien sur que j'en ai une ! Vu ce qu'il m'est arrivé à la Barillette, je suis content de pouvoir donner un simple coup de main pour dépanner un cyclo :)

 

P1070148 revue

 

Brrr ici aussi il fait froid ! Il faut dire que j'ai retiré mon k-way depuis peu... le garder au cours de montées et redescentes à la suite, c'est pas une super idée. Je poursuis ma descente jusqu'à Le Bessat où je m'arrête pour remplir une gourde à une borne fontaine... qui ne fonctionne pas.

 

P1070149 revue

 

Un cyclo a vu que je cherchais de l'eau et me propose de le suivre dans une rue adjacente pour remplir mon bidon... il est du coin donc il connait ! Très sympa, nous ferons d'ailleurs un petit bout de route ensemble. Ce cyclo retraité roulera avec moi tout d'abord en descente, en A/R jusqu'au col de la Barbanche (altitude 1040m); même s'il insiste qu'il n'y a rien à aller voir là bas, je sais que le Club des Cent Cols recense ce col... il serait dommage de ne pas y aller !

 

P1070150 revue

 

Arrivés en (courte) descente juqu'à ce col, nous faisons demi-tour et remontons sur la D8 pour prendre la descente vers Tarentaise sur la D37. La descente est belle et rapide. Puis de nouveau nous faisons face à une petite montée à travers bois, que nous grimpons doucement en discutant.

 

P1070151 revue

 

Mon compère me quitte alors que je poursuis tout droit sur la D1082... j'ai oublié de lui demander son prénom... peut être lira-t-il cet article et se reconnaitra-t-il, puisque nous avons parlé photos à vélo et blog ! En ce qui me concerne il me reste encore à finir cette ascension du col de la République / Col du Grand Bois (altitude 1161m). Il s'agit d'une route avec pas mal de trafic automobile, puisqu'à la base de ce long col, derrière moi, se situe la ville de Saint Etienne !

 

P1070152 revue

'premier col de plus de 1000m franchi par le Tour de France cycliste le 5 juillet 1903'

 

P1070153 revue

Vu au sommet !

 

Je sors un sandwich et une compote pour déguster ça en haut. Première petite pause pour me restaurer... ça fait du bien. Et je m'élance ensuite dans la descente. Pas très longue celle-là non plus, puisque je tourne à droite puis à gauche sur la D28 très rapidement en-dessous. De nouveau, la route replate dans la forêt. Quelle chouette région ! Je goute avec bonheur au plaisir de rouler sur ces routes isolées :)

 

P1070155 revue

P1070158 revue

 

Ici, la route descend en faux plat pendant quelques kilomètres. J'en profite pour faire remonter un peu la moyenne roulante en mettant les mains en bas du guidon.

 

Plus loin, je franchis le village de Bourgaud, puis celui, plus grand de Saint Régis du Coin. C'est via la D74 que j'atterris en descente, juste en amont du Tracol (altitude 1083m).

 

P1070160 revue

P1070162 revue

J'ai fait une très courte incursion en Haute Loire comme l'indique cette énorme borne - mais de nouveau j'entre en Loire

 

La descente qui m'attend est la plus rapide et la plus longue de la journée. Elle est pentue, avec pas loin de -7% de pente. Ca file à plus de 60km/h par moments, et je perds ainsi une altitude incroyable en très peu de temps ! Courte pause à Saint Sauveur en Rue pour remplir un bidon d'eau au lavoir du village.

 

P1070163 revue

 

D'ici, j'embranche sur la D22 à droite, où débute une longue montée que j'ai trouvée exigeante, après deja 90 bornes casse-pattes depuis le départ...

 

P1070164 revue

P1070167 revue

 

Je continue à essayer de garder un tempo. Un tempo qui me convienne car je dois pouvoir le tenir jusqu'au bout. Mais un tempo qui me pousse à forcer l'allure quand même. Pas facile sur cette énième grimpée.

 

P1070169 revue   

 

Me voilà enfin au sommet - c'est en fait en (très courte) descente que j'atteindrai le col de Burdignes (altitude 891m)...

 

P1070171 revue

Arrivée au village de Burdignes

 

P1070173 revue

 

Encore une belle descente qui m'attends ! Cette D29 m'emmène jusqu'à Bourg-Argental. Pas question de finir la descente sans prendre une chouette photo de cette petite ville... lotie au coeur de collines !

 

P1070174 revue

 

A peine arrivé en bas, il faut deja remonter ! C'est par la D503 que je dois resortir d'ici... Ca ne grimpe heureusement pas trop fort. Je monte 'en force' en danseuse au début, pour sortir des lotissements qui bordent cette petite ville. Plus haut, je dois me résoudre à remettre les fesses sur la selle pour mouliner un peu... c'est que je suis quand même pas encore arrivé !

 

P1070176 revue

 

La fin de l'ascension du col du Banchet (troisième du nom en ce qui me concerne !), altitude 673m, se fait avec un gros vent de face. Je suis fortement ralenti mais je m'entête à rouler en force. Ca passe, mais arrivé en haut, heureusement que ça redescend illico sinon j'aurai eu besoin d'une pause pour respirer !

 

P1070178 revue

11è col franchi aujourd'hui... et dernier col de Loire de la journée !

 

La descente est assez rapide et avec quelques virages sympas pour relancer. Je me fais plaisir ! A deux reprises, je m'attelle à rattraper doucement mais surement 2 cyclos au loin devant moi. C'est dans ces conditions que j'entre dans le village au drôle de nom de St Julien Molin Molette.

 

Je retrouve ici un bout de D8, mais sur une section encore non parcourue à ce jour. Puis rapidement, c'est la D109 qui m'emmène vers la dernière montée du jour. De nouveau, j'appuie bien sur les pédales... ce qui est plus facile maintenant que je suis abrité du vent !

 

P1070180 revue

Arrivée au col suivant, qui se situe sur la droite de la photo au niveau des arbres

 

C'est le col du Fayet (altitude 611m), un col d'Ardèche, qui sera le dernier col de la journée. Le panneau "l'Ardéchoise" à gauche du panneau du col semble indiquer qu'un des parcours de la célèbre course passe ici !

 

P1070181 revue

 

Je m'accorde une courte pause sandwich dans la descente vers Vinzieux sur la très calme D342. J'admire en contrebas la vallée du Rhône, et j'observe - deja visible et pas si loin - la ville du Péage de Roussillon, où se terminera bientôt mon raid solo...

 

P1070182 revue

 

Courte remontée sur le village de Félines, à deux pas du parc zoologique de Peaugres. Ma seule vraie erreur de parcours, je la fait ici. Pas trop le temps de regarder le GPS car ça descend, du coup je ferai la descente sur le Rhône via la grosse nationale qui va directement à Serrières et non la petite route alternative que j'avais prévue. Pas grave, en descente je vais plus vite que les voitures de toutes façons, vu le trafic.

 

P1070183 revue

 

De nouveau, je m'applique à faire les dernières sections plates A FOND pour faire travailler un peu les jambes et utiliser le jus qu'il me reste. A mon arrivée à la voiture au Péage de Roussillon, je remets tout le bardas dans le coffre avant de filer à Beaurepaire, à temps, récupérer ma belle tenue 'Team Mont Ventoux', puis rentrer à St Genis dans le pays de Gex.

 

Une journée... bien remplie !

 

Openrunner 2418825:

 

Carte solo Pilat 23 04

 

Profil altimétrique:

 

Profil alti solo PIlat

 

Conclusions:

 

  • 12 cols franchis aujourd'hui, portant mon total à 298.
  • Plus de 23km/h de moyenne sur un parcours au coef de presque 1,8 - les efforts fournis récemment en régularité et en dénivelé cumulé paient ! Ainsi que les difficiles parcours longs effectués sous des températures négatives en janvier, février et début mars . Non pas que je sois 'coursier' et que j'envisage des performances... loin de moi cette idée ! Mais je sais que cette forme, si j'arrive à la maintenir, me promets une saison pleine de jolis cols et de panoramas montagneux à couper le souffle.
  • Jusqu'à il y a deux jours, je n'avais jamais mis les pieds dans le massif du Pilat. J'en suis maintenant convaincu, c'est un coin exceptionnel pour rouler à vélo. Et je n'y ai pas encore épuisé les ressources en cols à franchir !
Commenter cet article

cricri le cyclo 10/05/2013 21:53

si je peux me permettre "Ce bout de montée en aller-retour depuis le col de l'Oeillon me fait aussi franchir le collet de l'Oeillon" je dit non... le collet n'est pas là même si tu es passé tout prêt...

cestdurlevelo 11/05/2013 15:38

ben c'est pourtant ce que le CCCWay / Chauvot indique!

Didier 27/04/2013 21:38

Salut Baptiste,

Une bien belle région que voilà... Ca fait longtemps que j'envisage d'aller y rouler, sans en avoir encore eu l'occasion. Ton très beau reportage me donne encore plus envie !

En tout cas, tu tiens la forme, et ça augure d'une belle saison ! Enfin, si l'été veut bien arriver un jour...

@+
Didier

cestdurlevelo 29/04/2013 09:08



Oui c'est chouette le Pilat ! Beaucoup de petits cols à franchir, plein de mini jolis villages... le bonheur pour nous autres cyclotouristes :)



bosses21 26/04/2013 18:39

Les Alpes italiennes, c'est vrai que c'est pas à côté mais il y a de vrais monuments du cyclisme, notamment le Stelvio - 2857 m (2ème plus haut col routier des Alpes après l'Iseran) dont la série
de lacets que l'on peut voir sur certaines photos est tout bonnement incroyable. C'est sûr que je le ferais un jour ! Il y a aussi de belles descriptions des montées italiennes dans le livre
"Moonrider" de Guillaume Prébois. Si tu ne connais pas : à suivre absolument, avec ses défis incroyables et ses valeurs du "vrai cyclisme" ! http://www.guillaumeprebois.com/

cestdurlevelo 29/04/2013 09:04



oui j'ai deja jeté un coup d'oeil au site de G Prébois.


C'est sur que le Stelvio ça fait envie :)



l'ange blanc 26/04/2013 17:44

Slt Bap, et oui quelle "chance" de pouvoir rouler en semaine car vu le temps aujourd'hui et ce WE il ne fallait pas rater le bon créneau. Tu as su en profiter pour faire une superbe sortie et un
magnifique récit qui nous font saliver. Je me languie de pouvoir ressortir le Giant mais il va falloir attendre peut être mardi (je suis en vacances...) A bientôt.

cestdurlevelo 29/04/2013 09:07



ouais, pas de bol ce temps qui retourne au mauvais. Il a reneigé à pas mal d'endroits même :(


Vivement que la météo redevienne bonne pour que tu fasses bouffer du dénivelé au Giant... en prévision du 25 mai !



Vincent 26/04/2013 11:51

Le Pilat... l'oeillon, le seul souvenir que j'en ai, c'est que c'est superbe pour faire du vélo et... un fringale à l'Oeillon doublée à Grenouze le même jour. Puis je me souvient juste avoir été
tracté par mon frangin jusqu'à Vienne et de n'avoir plus vu que son pneu arrière.

Faut que j'y retourne, d'autant que mon frangin habite Vienne... quand on aura du soleil, parce que là franchement...

cestdurlevelo 26/04/2013 11:56



Ouais, c'est superbe là haut ! Tu en profitera mieux cette année, en y allant en évitant la fringale ! C'est moche une fringale, très moche. Moi ça ne m'est plus arrivé depuis belle lurette, je
me gave à vélo pour ne plus en avoir :)


Euh enfin si ma sortie depuis Lons le Saunier avec Yann... je pense avoir eu une petite fringale sur la fin, mais bon... c'était à la fin de la boucle, ça compte pas :)


Ca oui, avec ton frangin à Vienne, t'as pas d'excuse pour aller te servir dans le Pilat !



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse