Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Oct

28 octobre 2011 - Royans + Vercors = Vadrouille

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Vercors, #Chasse aux cols, #Col des Limouches, #Royans, #Col de la Bataille, #Col du Tourniol, #Musan

111,1kms en 5h34, D+ 2512m, coef 2,26

Météo: pluie fine et brume, fraicheur.

 

Les prévisions météo n'étant pas super hier pour cette journée, je ne pensais pas rouler. Mais le matin on voit un peu le soleil et les prévisions ont changé dans la nuit - a priori il fera gris mais il ne pleuvra pas. Je vais donc tenter une sortie... advienne que pourra.

 

Arrivé en voiture à Saint Nazaire en Royans, je me met en selle à 11h10. Il fait effectivement assez gris, mais je n'ai pas pris de pluie sur le (certes court) chemin depuis l'Albenc en voiture. Je pars sur la D532, qui remonte en direction d'Hostun. Rapidement, je tourne à gauche sur la D126, la 'route touristique', qui est, c'est vrai, sympa à faire en vélo comme en voiture. Le temps vers le sud, où je m'oriente, est vraiment gris... c'est un peu bouché !

 

Arrivé à Hostun, je m'oriente sur la D125 qui traverse prés et champs de noyers de manière très rectiligne. Il n'y a pas de vent aujourd'hui et c'est tant mieux... avec le vent de sud du tout début de semaine, ça aurait été autrement plus difficile de poursuivre ma progression à un rythme tranquille ici. La route monte un petit peu, mais c'est une pente facile, qui permet justement de bien s'échauffer... j'arrive rapidement au sommet. Ici se trouve l'endroit idéal pour observer la 'balme' de Beauregard Baret, où je m'étais perdu il y a des mois de ça.

 

P1020466 revue

 

Après avoir pris cette photo, je continue ma route vers le sud, en longeant ces contreforts du Vercors. Je prends à ce niveau quelques petites gouttes de pluie... rien de méchant heureusement, ça ne dure pas.

 

Après une petite alternance de montées et descentes, me voila à Rocherfort Samson. Je ne pensais pas passer ici aujourd'hui - une nouvelle fois mon trajet se construit au fur et à mesure des coups de pédales ! Si j'avais su que mon MBK me conduirait ici aujourd'hui, j'aurai fait signe à Brigitte qui m'a proposé de me faire découvrir son 'quartier'... en mode deux roues bien sur ! Dommage... je monterai donc au col de Saint Genis tout seul ce coup-ci.

 

Après avoir quitté la D125 en tournant à gauche à l'entrée du village, je fais face au Vercors... le coin est superbe. Très rapidement, la route m'approche des premières côtes et va tourner à droite (voir photo ci-dessous - suivre la ligne tracée par les arbres le long de la montée), sur un bon petit raidard. J'étais prévenu: ce col est très court, mais bien pentu (du 11-12% à l'oeil...).

 

P1020470 revue

P1020475 revue

 

Après un seul lacet, la route longe un rocher / petite falaise puis tourne sur la droite. Me voila deja au col de Saint Genis (altitude 529m).

 

P1020472 revue

 

Je peux maintenant redescendre via la même route sur Rocherfort Samson (ne sachant pas si la route qui continue après le col rejoint la vallée ou est en fait une impasse), pour continuer mon tour... vers le col du Tourniol ou des Limouches, je ne suis pas encore décidé à ce stade.

 

P1020477 revue

P1020478 revue

 

Je retrouve donc la D125, que je reprend à gauche pour traverser Rochefort. Puis je poursuis ma route direction Barbières, que je laisse sur ma gauche. Je viens de décider que je monterai plutôt le col des Limouches que le col du Tourniol, comme première 'longue' ascension de la journée, car je n'ai jamais monté les Limouches par là, 'le vrai' côté. Arrivé à Saint Vincent la Commanderie, il pleut pour de bon. Je ne suis pas trempé mais bien mouillé, même avec le k-way que j'ai été obligé de mettre.

 

P1020479 revue

Il pleut à Saint Vincent la Commanderie - je dois continuer en face direction Peyrus sous les gouttes...

 

Passage par le facile col de Toutes Aures (altitude 401m) après une courte montée en sortant de Saint Vincent la C. Mon troisième passage à ce col cette saison... sauf que la dernière fois j'avais crevé ici !

 

Me voila maintenant à Peyrus, à rattrapper pour la seconde fois un groupe de cyclotouristes chargés de grosses sacoches, qui m'avaient doublé le temps que je monte au col de Saint Genis... j'enquille illico à gauche sur le début de la montée du col des Limouches, via la D68. Ce sera a priori la plus longue montée de ma sortie du jour, avec plus de 11,5kms de pente.

 

Col_des_Limouches_Chabeuil_profile.gif

Profil du col des Limouches (source: www.climbbybike.com) - à noter que je commence cette côte au niveau de Peyrus, soit vers la fin de la partie verte de cette montée, km 8.

 

Il ne pleut presque plus, c'est maintenant une simple bruine pas désagréable. D'ailleurs cette montée, qui n'a rien de difficile en termes de pourcentages, va se passer assez incroyablement bien. Les pourcentages ne montent jamais au-dessus de 8% (ce qui me convient tout particulièrement), et la pente est très très régulière. Je prends un rythme de 12-13kms que je tiendrai jusqu'au bout. Bien que ce col ne soit pas très pentu, c'est un très bon rythme pour moi... je suis content de passer un col au dessus de 1000m d'altitude sans tout mettre à gauche en termes de braquets :)

 

P1020480 revue

Le col des Limouches est ouvert, évidemment. Tiens... je note aussi que le col de la Bataille, situé au dela de 1300m d'altitude, est ouvert aussi... peut être une idée pour la suite du tour !

 

P1020482 revue

P1020488 revue

Second passage là haut cette année... col des Limouches (altitude 1086m)

 

En haut il ne fait même pas froid. Je n'ai toujours pas besoin de gants, et vais simplement refermer la veste/k-way pour faire la descente... pas besoin de 'couche' en plus ! Me voila rapidement au patelin 'La Vacherie'. Un très joli hameau... mais pas une âme qui vive aujourd'hui, j'ai eu l'impression de traverser un village mort...

 

P1020490 revue

 

... à l'exception des nombreuses vaches parquées à la sortie du village (ça ne s'invente pas, un nom comme ça !).

 

P1020492 revue

 

Je me dirige maintenant vers Léoncel, sans trop savoir quelle distance me sépare de ce joli village coincé entre le col du Tourniol et le col de la Bataille... et très rapidement je le vois deja au bout de la vallée... en fait il n'y a que 4kms entre la Vacherie et Léoncel.

 

P1020495 revue

En arrivant à Léoncel... sur ma gauche, le col du Tourniol dans le petit creux...

 

J'ai aujourd'hui complété le col des Limouches en le montant du côté où je ne l'avais jamais gravi... je vais en faire de même pour le col du Tourniol ! Ne l'ayant gravi que par Barbières, je vais aujourd'hui rectifier le coup en faisant un 'petit Tourniol', c'est à dire ne monter que les 3-4kms qui séparent Léoncel du col, de ce côté... Aussitôt dit, aussitôt fait.

 

P1020503 revue

P1020502 revue

 

L'effort est court. Les couleurs superbes. La forêt est humide, ce qui rend la route glissante... je le note pour penser à être prudent en descente ! Car j'ai maintenant décidé de la suite de mon parcours... et je vais redescendre du même côté ! Second passage de la saison au col du Tourniol (altitude 1145m).

 

P1020497 revue

P1020499 revue

Mon doigt (flou) indique un petit écusson vert et bleu... l'écusson du club des cents cols !

 

Je fais ensuite demi tour, non sans avoir profité de ce col pour faire de chouettes photos (à comparer avec celles prises en plein été lors de mon premier passage ici !!! La nature a changé depuis...) et reprendre quelques forces (= 1 compote, 1 barre de céréales, 1/2 bidon d'eau... et ça r'part).

 

Descente prudente, en sortant le nez du guidon... les couleurs automnales sont assez incroyables, ça va du vert foncé au vert pomme et du rouge à l'orange criard ! SUPER.

 

P1020501 revue

P1020504 revue

 

Dernier petit arrêt photo avant de retomber sur Léoncel. On voit sur la photo ci-dessous, si vous savez où chercher: le relais télécom de Musan, où je suis monté dernièrement, la route du col de la Bataille et la route qui descend directement vers St Jean en Royans via Oriol en Oisans...

 

P1020505 revue

P1020507 revue

Petit zoom sur le relais de Musan, photo prise du même endroit que la précédente. Je viens à ce moment de décider que j'y retournerai avant de rentrer sur St Nazaire.

 

Une fois à Léoncel, je vais prendre en face, direction le col de la Bataille. Là aussi, j'ai envie de monter jeter un coup d'oeil en revenant ensuite sur mes pas. Aller jusqu'à la forêt de Lente aujourd'hui n'est pas ce qui me motive le plus, notamment parce que la 'descente' du col de la Bataille est tellement irrégulière du côté de Lente ("l'autre côté" d'où je me situe en ce moment) qu'elle propose en fait une série de descentes ponctuées de remontées. Bof bof. Pas pour moi aujourd'hui ! Voila donc les 9,5kms de montée qui m'attendent maintenant:

 

Col_de_la_Bataille_Leoncel_profile.gif

 

C'est je crois la 3è fois que je fais cette ascension par ici cette année, je sais donc que c'est une côte qu'il faut aborder de manière 'patiente'... il y a des passages assez pentus peu avant la fin, mais à aucun moment la route ne semble vraiment pentue. Ce qui peut rendre la montée difficile 'dans la tête' (surtout pour la première fois où je suis passé ici !).

 

P1020515 redescente de la Bataille vers Léoncel revue

... et effectivement, il y a des passages à 10%... même si ce n'est que dans le sens de la descente que c'est indiqué !

 

Après un bon moment d'effort - les jambes commencent à être dures - me voila au col de la Bataille (altitude 1313m) pour la troisième fois cette saison.

 

P1020509 revue

P1020514 col de la Bataille revue

 

Après avoir profité quelques minutes du panorama impressionant depuis ce col, je remonte en selle pour traverser à nouveau le tunnel qui 'symbolise' le sommet du col, dans l'autre sens, pour repartir direction Léoncel. J'espérai couper par le col du Lion et le col de Bioux, mais un panneau avant le col du Lion indiquant que cette route est une voie sans issue, j'ai préféré ne pas pousser l'expérience plus loin et potentiellement me retrouver coincé. Je redescends donc jusqu'à Léoncel, où je tourne à droite sur la D70 en direction de St Jean en Royans.

 

Ici aussi la route a pris des teintes rouges-orangées... c'est très joli, surtout que la route se trouve dans des petites 'gorges'. Qui pourtant ne portent pas de nom, à ce que je sache.

 

P1020517 revue

P1020519 revue

P1020521 revue

P1020524 revue

P1020531 revue

 

Cette portion de route fait environ 10kms et se dévale à toute allure sans presque pédaler, dans un écrin de nature... très sympa. Après être bien descendu, la route sort un peu de la forêt. Je reconnais sur ma droite la descente qui mène à les Froges et au col de Bioux... et rapidement je tombe sur le 'signal', situé au pied de la montée de Musan...

 

P1020541 au pied de Musan revue

 

La 'cabane des chiens perdus' est en effet placée à gauche du début de la terrible montée qui m'attend. Car pour monter au 'portes du paradis' (voir mon article passé avec photos), il y a plus de 6kms dont la plupart proposent une pente supérieure à 10%. Un vrai enfer quoi - surtout que le revêtement est mauvais ! C'est parti pour un long effort... je mettrai cette fois 41min30sec pour monter jusqu'au relais.

 

P1020537 revue

P1020533 revue

 

Redescente prudente jusqu'au pied de cette montée, par le même chemin. Normal, il s'agit d'une impasse ! Non sans prendre quelques photos bien sur.

 

P1020536 revue

P1020539 revue

 

 

Je poursuis ma descente vers Saint Jean en Vercors, mais au niveau de Tamée, je vais tourner à gauche sur la D254, pour éclaircir un mystère... je pensais être passé au col de Panavare (altitude 431m) la dernière fois où j'avais fait Musan, mais en fait après un coup d'oeil sur la carte, j'avais réalisé que j'avais manqué ce col de peu. Une erreur à rectifier... surtout que la montée est très courte.

 

P1020542 revue

 

Il commence à faire sombre... pourtant il est tôt. Mais il est vrai que les nuages rendent le temps très sombre bien que ce ne soit pas encore la nuit qui tombe. Ayant en plus un engagement personnel ce soir... je vais finir ce tour à fond ! Mais en me trompant maheureusement sur mon parcours. Pour faire au plus vite, je pensais suivre la D254 puis 209 qui m'auraient menées très directement à Saint Nazaire. Mais les panneaux manquent dans le coin ! Résultat, je vais retomber par erreur sur Saint Jean en Royans, via les hameaux 'Les Belles' et 'Les Chuillons' sur une route étroite de très mauvaise qualité.

 

P1020543 revue

La nuit tombe... deja, sur St Jean en Royans

 

Depuis St Jean en Royans, il ne me reste ensuite plus qu'à rentrer sur St Nazaire en Royans où m'attend la voiture, via la D76 (Saint Thomas en Royans et la Motte Fanjas).

 

Carte (parcours openrunner 1296572):

 

ScreenShot009

 

Profil altimétrique du jour:

 

ScreenShot010

En rouge du km 80 au km 90: Musan !

 

Conclusions:

  • Je ne savais pas trop ce que je voulais faire aujourd'hui... le résultat est plutôt sympa ! De la variété, un nouveau col (col de Saint Genis, mon 96è col dans le cadre du challenge des 100 cols), et des passages par de nouveaux chemins pour aller essuyer les pancartes des cols des Limouches et du Tourniol. Plus la Bataille en bonus.
  • Second objectif du jour: faire du dénivelé ! Car je me rend compte que pour atteindre la ligne de karman d'ici la fin 2011, il faut monter et encore monter ! Ceci devient un peu un second objectif / jeu qui s'ajoute au challenge des 100 cols.
  • Troisième objectif rempli du jour: monter à Musan. Car j'ai en tête un tour sympa mais qui grimpe pour demain... Musan aura été un bon échauffement ! Affaire à suivre...
Commenter cet article

VercorsChambaranSport 01/11/2011 20:12


Avec pas grand chose parfois on fait beaucoup ..un peu ma façon de rouler ...bientôt une visite à Karman !!


cestdurlevelo 01/11/2011 20:56



oui c'est vrai!!! Affaire à suivre en tout cas :)



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse