Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Dec

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Dodecaudax, #Haute Savoie, #Ain, #Savoie, #Suisse

203km en 9h45 D+ 2630m, coef 1,29

Vitesse moyenne: 20,8kmh (totale); 22,8kmh (roulée)

Météo: froid, soleil et vent de nord.

Première sortie sur le Specialized Allez, dernier 200 de l'année... voilà le programme du jour. Je n'ai encore pas eu l'occasion de tester mon mulet, on va donc faire un test gandeur nature, sur un 200km bien vallonné, en compagnie de Benny.

Le parcours est assez simple: filer plein sud vers la Haute Savoie en traversant un mini bout de Suisse, empiler les collines à traverser direction le lac du Bourget, faire un peu de grimpette autour du lac, puis rentrer via Seyssel, les même petites collines qu'à l'aller, et rentrer à la maison via la jolie route des gorges de de la vallée du Rhône en face du fort de l'Ecluse.

Il est 8h pile quand nous nous élançons... encore 14 jours avant d'atteindre le jour le plus court de l'année (le 21/12), autant dire qu'il fait encore un peu sombre à cet horaire. Et ça caille ! -2° au thermomètre... le ciel est parfaitement dégagé, on voit même les étoiles.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized
7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Nous voilà temporairement en Suisse, entre Dardagny et La Joux. Une zone très encaissée, et proche du Rhône... il y fait très froid. Il y a d'ailleurs beaucoup de gel, les champs sont très blancs.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized
7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Une fois ressorti de Suisse, nous traversons Valleiry rapidement, et nous engageons dans la belle petit côte qui nous mène à Vers et au col du Petit Sion (altitude 675m)... déjà le point culminant de la journée. Dans chaque montée, Yann me décroche et je n'essaie même pas de m'accrocher (j'en serai de toutes façons incapable !)... celle-ci ne fait pas exception. Et ça sera d'ailleurs le cas tout au long de la journée.

Après ce petit col, la descente est longue et rapide... section très roulante jusqu'à Frangy, que je connais par cœur (et où, bizarrement, je ne passe qu'en hiver !).

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized
7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Seulement, à Frangy, nous prenons à gauche... c'est seulement la seconde fois que j'emprunte cette montée sur la route de Rumilly... je la savais pentue, mais j'avais oublié qu'elle était aussi assez longue (compter peut être 4km, avec passages à 11% max).

Pour le coup, Yann m'a bien lâché sur ce coup ! Je le perds de vue pendant 5 bonnes minutes. Au sommet, on se retrouve et poursuivons notre chemin ensemble. Section roulante en descente...je demande à Yann de garder un œil attentif sur le GPS (le mien, dont nous n'aurons pas besoin en back-up, est dans le sac), et nous parvenons à ne pas rater le virage à droite sur une toute petite route.

Cette route descend sec, et en tournicotant, nous menant à l'entrée des gorges du Fier. Arrêt BN pour le Benny qui a besoin de faire le plein de carburant. Alors que je me fais une petite compote de pomme tirée du sac, il me propose d'essayer son chouette Specialized Tarmac carbone. He oui, c'est la Team Specialized aujourd'hui ! Super idée, et c'est partie pour 5 minutes de marrade, chacun sur le vélo de l'autre. Moi j'ai l'impression d'être sur un petit cheval nain, alors que le Benny a du mal à s'asseoir sur ma selle bien trop haute !

Un nain sur un vélo géant, et un géant sur un vélo nain !
Un nain sur un vélo géant, et un géant sur un vélo nain !

Un nain sur un vélo géant, et un géant sur un vélo nain !

Après avoir échangé nos montures de nouveau, chacun retrouve ses habitudes et son petit confort pour finir la descente des gorges.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Arrivés sur la D991, je suis de nouveau en terrain connu. C'est la section méga roulante jusqu'au lac du Bourget, via Serrières en Chautagne, Ruffieux et Chindrieux. On a bien fait une petite pause sur le chemin pour que Yann achète un sandwich en boulangerie, mais la vraie pause, on la fait 'les pieds dans l'eau' devant le lac du Bourget, où nous trouvons même un parc et des bancs. Grand confort, la pause.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized
7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized
7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Une fois la pause terminée, nous amorçons illico notre grimpée sur Saint Pierre de Curtille, puisque nous étions à quelques dizaines de mètres du début de la montée pour manger.

De nouveau, Yann part devant... moi je trouve mon petit rythme et finis par revenir sur lui un peu plus haut, au niveau d'un replat avant de tourner à gauche pour rester sur la D914. Souvenirs, souvenirs... cette longue montée qui suit, je l'avais grimpée avec Brigitte et Jérome en 2012 (lire ici) au cours d'une belle sortie courte mais grimpante ! Je suis même contraint de passer tout à gauche pour la première fois sur mon pédalier compact... en 34x30. C'est pas de trop sur ces pourcentages exigeants.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Pour le coup, j'ai trop chaud !!! Gros coup de transpi, j'aurais peut être dû tomber la veste thermique avant de commencer à monter... trop tard ! Il faut dire que cette montée est très pentue sur les premiers hectomètres, avant de retrouver des pentes plus raisonnables certainement autour des 6-7%...

Benny est parti loin devant... je gère mon effort.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized
7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Enfin, nous voilà au niveau du point d'accueil placé sur un petit replat, vers le sommet de cette ascension. Le point de vue sur le lac est magique. Et l'Abbaye de Hautecombe est juste en-dessous.

Benny fait son pacha
Benny fait son pacha

Benny fait son pacha

Quant à lui, il piaffe déjà d'impatience...

Quant à lui, il piaffe déjà d'impatience...

Les 3-4km qui suivent sont très vallonnés... ça monte, ça tourne, ça descend et ça remonte. Une section casse-pattes où j'essaie de m'accrocher aux basques de mon compagnon du jour... de manière plus ou moins réussie d'ailleurs ! Mais ça fait mal. Les jambes commencent à piquer au km 100, alors que nous tournons à droite sur la fin de la montée vers le col du Chat (altitude 633m)... simplement 400m de montée et nous le franchissons, pour nous engouffrer dans une descente glaciale !

Le col du Chat

Le col du Chat

Juste au début de la descente, Yann m'annonce qu'on a mis 5h pour couvrir les 100 premières bornes... beaucoup plus longtemps que ce que nous avions anticipé ! Et l'état de mes jambes, combiné au fait qu'il va désormais falloir affronter un fort vent de nord dans le nez, me fait penser que la seconde centaine à couvrir ne sera pas nécessairement beaucoup plus rapide ! Heureusement, la seconde moitié est aussi bien moins vallonnée... on verra bien ce que ça donne.

Bizarre, j'ai toujours l'impression d'être derrière Yann pour prendre les photos ! Non, il n'y a pas erreur... le gaillard va prendre un tas de relais pour nous faire avancer contre le vent.
Bizarre, j'ai toujours l'impression d'être derrière Yann pour prendre les photos ! Non, il n'y a pas erreur... le gaillard va prendre un tas de relais pour nous faire avancer contre le vent.

Bizarre, j'ai toujours l'impression d'être derrière Yann pour prendre les photos ! Non, il n'y a pas erreur... le gaillard va prendre un tas de relais pour nous faire avancer contre le vent.

Nous traversons plusieurs coteaux de vignobles sur les bornes qui suivent, via la D210. Voilà plusieurs km que nous descendons... ça fait du bien, le cardio est un peu redescendu dans les tours. Mais les jambes sont en coton.

Le château de Lucey

Le château de Lucey

A Lucey, nous bifurquons à gauche, et remontons à Massignieu de Rives, après avoir traversé le Rhône... petit souvenir ici aussi, puisque c'est ici qu'était situé le premier contrôle du BRM400 en mai. D'ailleurs, nous allons poursuivre notre chemin sur un bout de parcours de ce BRM400, sur les 35km à venir.

Le lac du Lit-au-Roi

Le lac du Lit-au-Roi

Tout d'abord retomber à droite sur le lac du Lit-au-Roi. Remonter au niveau de la D992 et l'emprunter en prenant à droite. Section méga roulante, sauf que vu l'état de mon cardio et des jambes, je dois m'agripper comme un beau diable pour tenir dans la roue de Benny.... qui pourtant se prend un gros vent de face. Bref, je fais pas le malin et je douille comme il faut.

10 bornes super roulantes jusqu'à Culoz. Je ne peux pas passer devant une seule fois. Après Culoz, je sais que le profil change... ça va monter, en pente douce certes, mais pendant longtemps !

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Nous laissons le Grand Colombier sur notre gauche. Yann lève le pied, je crois que lui aussi commence à fatiguer. Plus haut, je n'arrive plus à le suivre et lui indique que je lève le pied. Il prend de l'avance, mais peu à peu je grignote quelques mètres sur lui... il se retourne souvent et semble avoir compris que je suis cuit ! Je reviens sur lui juste avant Seyssel... où il me largue de nouveau à la moindre petite bosse de 40m.

A l'entrée de Seyssel

A l'entrée de Seyssel

La D992 nous emmène vers Frangy. Nous roulons ensemble, un coup je suis 30m derrière, un coup 'arrive à tenir 3min dans la roue du Tarmac. Je commence à la connaitre celle-là... ainsi que l'arrière train du lascard !!! Ca me rappelle la sortie de février, où j'avais complètement explosé à 20 bornes de l'arrivée après avoi passé des heures dans son sillage !

... et dire qu'avant de partir ce matin je lui avais annoncé que je sortais d'un virus et d'un rhûme, et que j'allais prendre cette sortie à la cool... j'aurai du me rappeler qu'on sort jamais indemne d'une sortie avec notre jurassien national !

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

A l'approche de Frangy, nous tournons à gauche... ça grimpe. C'est la montée que j'avais prise sur le retour de mon tour du lac d'Annecy début novembre (lire ici).

Je l'avais bien appréciée, et ne l'avais pas trouvée très exigeante... mais aujourd'hui c'est différent ! Malgré un itinéraire plus facile qu'en novembre... les jambes ne sont plus aussi bonnes ! L'hiver et son manque de sorties régulières a commencé à frapper.

A Chassenaz, c'est la pause aux toilettes du village pour remplir les bidons. Ça fait du bien de boire ! Je sais que je suis déshydraté... car on transpire beaucoup sous la veste thermique, seulement on le sent moins que lorsque c'est l'été et qu'on transpire à grosses gouttes. Je me force à boire un max, tout en m'amusant de ce chat du village qui vient jouer avec nous... pas timide pour un sou celui-là. La boucle est bouclée... le chat et son col.

J'ai proposé à Benny de lui acheter un petit panier pour installer sur le vélo et trimballer le chat. Il a pas voulu.
J'ai proposé à Benny de lui acheter un petit panier pour installer sur le vélo et trimballer le chat. Il a pas voulu.

J'ai proposé à Benny de lui acheter un petit panier pour installer sur le vélo et trimballer le chat. Il a pas voulu.

Allez, encore une belle petite montée, heureusement entrecoupée de sections plutôt plates, et nous sommes à Clarafond-Arcine. Franchement, il est temps. Le passage des gorges en face du fort de l'Ecluse est toujours aussi chouette. Mais caillant.

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Allez, on en voit le bout; Mais Benny m'indique le kilométrage actuel, et je continue de me dire qu'on n'aura pas franchi les 200km si on trace au plus court pour rentrer à la maison. Qu'à cela ne tienne. On va tournicoter un peu. Vulbens, Valleiry. Entrée en Suisse par La Joux, dans le sens contraire de cette portion empruntée le matin même. Puis La Plaine, sa descente; et la remontée sur Dardagny alors que la nuit tombe. On a allumé les éclairages, et mis nos gilets jaunes de sécu. A Dardagny, je rajoute un mini crochet. Après St Jean sur Gonville, il fait nuit noire.

On file sur Thoiry. Avant Sergy, on bifurque à gauche, histoire d'arrondir le kilométrage. Ca caille... ça fait 30 minutes au moins que j'ai perdu la sensation de mes doigts de pied... malgré les deux paires de chaussettes et les surchaussures en néoprène !

La barre des 200 bornes est franchie avant d'arriver à Crozet... sans le savoir car le GPS de Yann est lui aussi en manque d'énergie. Redescente par la route du golf, passage devant Intermarché, et bientôt, nous voilà rue de l'église... c'est plié !

Profil altimétrique:

7 décembre 2013 - Premier 200km sur le Specialized

Conclusions:

  • Encore une sacrée sortie... je n'en suis pas ressorti indemne ! Voilà 28 jours que je n'avais pas fait une 'vraie' sortie de vélo, j'étais servi avec ce parcours bien plus exigeant que je ne le pensais. Et en plus, avec ce fichu vent de face... la remontée vers le nord n'était pas aisée.
  • Le dodecaudax... un parcours de 200km au moins une fois par mois, sur 12 mois de suite... c'est plié ! Article à venir à ce sujet... pour boucler la boucle. Sacré défi en tout cas.
  • Un grand merci à Benny pour sa bonne humeur, les relais.... et les nombreuses petites pauses qu'il a du faire pour m'attendre :)
  • Premières impressions sur le Specialized... un vélo bien énergique, réactif. Je me sens bien dessus, ne suis pas trop 'en avant', bien que ce soit un cadre 58. Ca demandera quelques petits réglages, mais je peux déjà dire que j'en suis très satisfait !
  • 9669km de parcourus cette saison... l'objectif des 10000 n'est plus si loin !
Commenter cet article

Velo de route 07/03/2014 17:46

Bonjour,
Je trouve que votre article est réussi et intéressant.
Vous aimez le sport et les accessoires de haut niveau. Découvrez notre gamme vélo de route Origine Cycle http://www.origine-cycles.com/velo-de-route/

Cordialement
Nicolas

cestdurlevelo 08/03/2014 16:31

merci :)

Brigitte 10/12/2013 19:45

Magnifique ce plan que vous avez é-CHAT-faudé !... certes en décembre cela manque un peu de CHAT-leur. Mais je vois que pour les a-CHAT-rnés que vous êtes , ça ne manquait pas de CHAT-rme quand même . CHAT-peau !

cestdurlevelo 10/12/2013 21:58

Si, routes glissantes depuis hier. Aujourd'hui, énorme brouillard partout dans le coin le matin et le soir. Très opaque. Autrement dit, bcp d'humidité. Ca doit être casse-gueule à l'heure qu'il est !!! Mais je reste au chaud :)
Oui, dès que l'effort devient intense, on prend chaud rapidement. D'un autre côté, on a réussi à empiler 2600m D+ et des poussières, et c'est dejà vraiment très bien pour moi ! C'est pas comme si on était restreints au niveau des t°. Même au niveau altitude, on aurait pu monter à 1000m sans souci finalement!

Brigitte 10/12/2013 21:55

C'est vrai que faire face aux amplitudes thermiques est un peu compliqué ... surtout dès lors qu'on tape un peu dedans en montée ... on a vraiment chaud . Je passe mon temps à descendre et à monter ma fermeture éclair de veste ;-)
Décembre cette année est plus sympa que novembre côté meteo , même s'il ne fait pas chaud ! on a droit au grand jeu côté paysage ! pas trop de routes glissantes vers chez vous le matin ?

cestdurlevelo 10/12/2013 21:42

Ahah joli - je vois que tu te rappelles que tout s'appelle 'Chat ...' là bas ! Chaque patelin a son chat. Acharnés, oui peut être un peu sur le matin et le soir, sinon la météo a été superbe. D'ailleurs pour info, j'avais bcp de buée sur mes lunettes 'blanches', preuve que j'avais trop chaud ! Seulement, retirer la thermique c'est seulement s'il y a une longue montée ou une longue section en faux plat... et lorsque ça a été le cas, j'ai mal anticipé. bref. Ce n'est pas de la provoc' (un peu !), mais... vive le vélo en hiver !

Alex 09/12/2013 20:04

Bravo pour ce dodécaudax :)
C'est bien plus facile à 2, même si tu sembles avoir eu un peu de mal à suivre ton compagnon de route.
Beau parcours et jolis paysages : je crois que c'est ça qui me manque ici, pour en faire autant

cestdurlevelo 10/12/2013 08:52

Merci Alex,
Oui, chouettes paysages. Parcours sympa, mais il y a des sections qui commencent à me gonfler un peu quand même, je les fait trop souvent; notamment celles près de chez moi via la Suisse, etc. Ou la LOOOONGUE ligne droite avant Culoz: 10km tout droit ou presque. En plus j'arrivais pas à suivre le rythme, alors que normalement le plat c'est déjà plus ma tasse de thé!

Benny39 09/12/2013 18:40

Aller quelques petites choses à signaler:
-Pourquoi est-je autant insisté sur le retour? Pour évité le gros carton rouge. Je m'explique: On a effectivement bouclé les 100 premiers km en 4h50, et .....je n'avais qu'une bonne lumière AR et une simple frontale. Je ne voulais pas arrivé dans la nuit. Mais ça n'a pas suffit!!! On s'est retrouvé en pleine nuit avec une sécurité à laissé désiré. On y voyais que dalle devant nous. Heureusement que les villages spont illuminé. De plus si j'ai pu te faire profité de la vue de mon cul, hé bien derrière moi qui me tape le vent.....je suis à ton service. ça pouvais pas me faire de mal un peu d'exercice!!
- Je ne suis pas pote avec Valex pour rien.....: Baptiste part d'un carrefour, il soupire. C'est dur?? que je lui dit. C'est dur partout. Vraiment partout....bah mon cochon!!! :-)
Sinon merci encore pour ce parcours.

cestdurlevelo 10/12/2013 08:51

Pour ce qui est de l'éclairage, j'avais bien mon éclairage AV dans le sac, mais ça valait pas le coup de le mettre en place pour les 10 dernières minutes. Moi je ne me sentais pas en danger, on était largement visibles (chasubles de sécu, éclairages arrières, etc). Et puis ta frontale était bien visible.
No comment sur ta blague à deux balles!
Pour ce qui est d'avoir pris 80% des relais (même plus)... oui c'est sympa... mais je crois que la prochaine fois, je voudrais ralentir le rythme et passer devant de temps en temps. Tu m'as fait exploser avant Culoz.... le cardio devait être haut, et les jambes ne suivaient plus. Après, dans la longue montée avant Seyssel, ça allait mieux, j'étais derrière mais je gérais mes forces tranquillement...
A+

Didier 09/12/2013 18:03

Un tout grand bravo pour avoir bouclé ton dodécaudax ! En plus par une étape sur mes terres, je vois très bien le joli jeu de casse-pattes auxquel vous vous êtes livré... Et bravo pour la motivation, vu la température assez peu clémente de ce samedi !

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter bonne réussite pour ton dodécaudax 2014 ! Peut-être au plaisir de faire une ou deux étapes avec toi...

cestdurlevelo 10/12/2013 08:48

Salut Didier,
Oui, parcours casse-pattes. En fait, j'ai tracé différents parcours dans les 2 semaines qui ont précédé la sortie, résultat j'avais oublié lequel avait été rentré dans le GPS de Yann. D'où ma surprise de voir pas loin de 2700m D+ à la fin de la journée!
Ouais, t° difficiles... mais ça va devenir pire encore! Et puis... les premiers BRM en mars, c'est pire aussi!
A+ en 2014...

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse