Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Feb

21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Lac léman, #tour du Léman, #Vélogessien, #Suisse, #Vélosophe, #Bike Brigade

203km en 6h44, D+ 1235m, coef 0.61

Météo: soleil et douceur incroyable pour cette saison

Vous connaissez le chemin... je ne vais pas vous faire l'affront de vous le re-décrire une énième fois quand même ?! Si vous avez déjà atterri sur ce blog avant aujourd'hui, vous avez FORCEMENT lu un article à propos du tour du Léman à vélo.
Bah voilà, quelques fadas du Vélosophe, de la Bike Brigade et du Velogessien étaient motivés pour en refaire un aujourd'hui... j'avais envie de rouler mais aucune idée de parcours, ni où, ni comment. Alors je me suis dit que ça serait pas mal pour entretenir le 'fond'.

Départ de la maison à 7h40, RDV étant pris à Genève à 8h15... où je suis surpris de découvrir un gros groupe de 25 membres au départ !

Suivez le guide...

21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste
21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste
21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste21 février 2016 - "Prendre un éclat": petit lexique cycliste

Un bon rythme jusqu'à Lausanne, la petite pause pour recharger les bidons, puis la montée de la petite corniche jusqu'à Chexbres, grimpée à fond les ballons... je suis décroché dès le début et terminerais dans le dernier tiers du groupe avec un cardio à 92%...effort maximal.

Rythme irrégulier jusqu'à Villeneuve où on s'arrête pour la pause.

Puis ça va visser sévère à partir des Evouettes.

Montreux, Villeneuve.Montreux, Villeneuve.

Montreux, Villeneuve.

Venons-en donc à la définition de 'prendre un éclat' dans le petit lexique du cyclisme...
Prendre un éclat, c'est ne plus pouvoir tenir les roues, se faire larguer méchant, et ciao les amis, terminer tout seul... c'est ce qui va m'arriver à Evian.

Ça roule à plus de 40km/h depuis de (bien trop) longues minutes, l'un des cadors régionaux, G.Martini, tout en facilité, est en train de faire exploser le groupe... y'a qu'à en juger par la file indienne qui s'étire de plus en plus... et finit par craquer.

On perd 2 éléments assez tôt... moi je m'accroche en seconde position, juste derrière le leader, cardio à 90%, me disant qu'au moins je n'ai pas à subir les 'à-coups' de l'élastique en fond de groupe... Damien de Vélosophe remonte et lui demande de lever le pied... mais un second duo passe devant et continue le travail... je ne peux faire autrement que de me laisser progressivement glisser au fond du groupe, où je retrouver Patrick & Lionel du Velogessien. Patrick est 'facile'... et me dit qu'au fond on profite vraiment de l'aspiration...

Ouais... peut être, mais moi là je suis à deux doigts de craquer... je m'accroche comme je peux... put... pourtant je suis sur mon terrain favori là, les circuits plats et roulants ! M'enfin, quoi.

Puis voici le petit faux plat assassin à la sortie d'Evian... ça part dans tous les sens... la seule féminine du groupe craque et hurle qu'on l'attende... je relaie le message et mets même les doigts à la bouche pour siffler un gros coup... mais RIEN... ça part devant, irrémédiablement. En 30 secondes c'est le coup de Trafalgar, je sais que je ne les reverrais plus de la journée.

Il me reste donc environ 2h30 solo, à me battre furieusement contre un méchant vent de face. "Furieusement" car je n'ai plus rien dans les jambes... les deux serrages de vis de la journée, d'abord avant Chexbres, puis vers St Gingolph, ont eu raison de mes jambes. Pourtant, j'ai bien mangé sucré comme il faut, et bu un coca à Villeneuve. Mais j'ai plus rien, nada.

Petite pause à Yvoire pour enlever une couche de vêtements... j'étais bien trop habillé aujourd'hui, il fait tellement chaud faut dire. Résultat, beaucoup de transpiration et la déshydratation assurée. Je rentre donc à tout petit rythme sur Genève, tout penaud, mais pas mécontent d'avoir 'testé la mécanique' en conditions maximales, face à des sportifs aguerris, et clairement deux ou trois tons au-dessus de mes moyens à moi.

Commenter cet article

Fontaine Hélène 09/04/2016 16:26

Super ce énième tour du lac avec la musique ! Combien de temps, en voiture, pour faire ce tour un jour normal de circulation ? ça me tenterait à la prochaine occasion, tout en s'arrêtant ici et là bien sûr . Maman

cestdurlevelo 10/04/2016 21:18

Combien de temps en voiture... je n'en suis pas sur... compter juste en dessous de 200km depuis chez nous. J'imagine qu'il y a peut être pour 3h30 de conduite + les pauses?

Eric 27/02/2016 21:07

ah ben ok merci pour l'info moi des éclats j'en prends tout le temps alors ahah! tu n'as plus besoin de gps maintenant pour faire le tour du lac...

cestdurlevelo 27/02/2016 21:10

Ahah non, ça fait un bail que je n'ai plus besoin de "m'orienter" pour faire le tour de la flaque :)

Idris 26/02/2016 15:25

Salut Baptiste,

Voilà une sortie qui décoiffe^^
Même si ça défoule de rouler comme ça, quand on s'accroche à fond derrière, c'est difficile d'apprécier le moment...
Au moins tu as pu profiter de la météo.

cestdurlevelo 26/02/2016 16:39

Salut Idris,
Bah tu vois, moi qui fait peu souvent 'la course', je me suis pris au jeu, et amusé à rouler avec certains des cadors de la région. Je ferais pas ça tous les week ends, mais ça m'a plu. Et puis comme tu le vois sur les photos et la vidéo... j'ai eu le temps de profiter du paysage plus qu'on pourrait le croire... ça, c'est l'indécrottable cyclotouriste qui sommeille en moi :)

jc 25/02/2016 13:34

Et c'est reparti pour un petit tour de "manège" ;-) à encore une allure de dingue,
Il "envoie" bien votre petit groupe !

cestdurlevelo 26/02/2016 08:03

Ben là finalement je n'avais que deux potes, les autres je les connaissais pas... mais ouais, ils roulaient vraiment fort... trop pour moi :)

Brigitte 24/02/2016 09:28

C'est sûr que ça change de contexte, par rapport au récit de tes balades montagnardes ;-)
L'important, c'est d'apprendre quelque chose, et aussi que tu aies réussi à suivre ce rythme de ouf aussi longtemps. C'est vrai que psychologiquement moi j'aurais du mal (même en voulant m'entrainer) parce que en ancienne alpiniste le groupe pour moi c'est une cordée ;-) avec corde virtuelle et on n'essaye de ne pas perdre les membres de la cordée en route ! Mais je suis sûre que c'est riche d'enseignement :-)

cestdurlevelo 24/02/2016 11:47

Oui, rien à voir avec mes sorties habituelles. Surtout que même avec le Velogessien où ça roule vite et costaud, on s'attend s'il y a une défaillance (et... en général c'est moi qui suis derrière ahah). Mais comme tu le dis, c'est quand même riche d'enseignement, donc j'en suis content malgré tout. Je ne ferais pas que du vélo comme ça, ça c'est sur. Mais une fois de temps en temps, c'est rigolo. Ca m'a rappelé ma sortie Léman nocturne avec Yann & Thomas à l'automne 2014, ça avait roulé costaud et régulier, et j'avais pris mon temps. Mais on s'était attendus bien sur.

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse