Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 May

16 mai 2017 - Crème de Vercors

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Vercors, #Drôme, #Col de la Machine, #Col Carri, #Col de Proncel, #Col de Chau, #Chaud Clapier, #Col de Taillebourse, #Col de la Bataille, #Vassieux en Vercors, #Léoncel, #Saint Jean en Royans, #Saint Nazaire en Royans

101km en 4h50, D+ 2338m, coef 2.3

Météo: soleil, chaleur

Col de la Machine, col Carri, col de la Bataille, forêt de Lente... des coins de pur bonheur à absolument faire en vélo. Pour nombreux d'entre eux, je n'y suis plus allé depuis 3-4 ans. A commencer par le sublimissime col de la Machine, et sa Combe Laval, pour moi sans aucun doute la plus belle route du Vercors. Celle-ci, je ne crois plus y être retourné depuis cette sortie de 2014 où j'avais voulu faire découvrir les lieux à Toinou.

Le col de la Bataille, qui sera aujourd'hui la dernière difficulté du jour, c'est encore pire: je n'y suis plus allé depuis 2012 (au cours d'une sortie digne des plus belles, avec Toinou & David).

Pourquoi est-ce que mentionne tout ça ? Simplement pour dire que ces coins, qui sont à n'en pas douter mes coins préférés où faire du vélo, me manquent beaucoup ! Et donc, que je me lèche les babines d'avance, ce matin en partant de St Nazaire en Royans, pour aller chercher St Jean en Royans et immédiatement taper les premières (rudes !) pentes du col de la Machine.

Source: Alpes4Ever

Source: Alpes4Ever

Les pentes sont rarement inférieures à 7% jusqu'au col Gaudissart, où la route sorte de la forêt, 'replate' très légèrement. La bifurcation avec le col de l'Echarasson (ça serait à droite) passée, la route prend un dernier virage à droite, puis paf, voilà la Combe Laval.

MAGIQUE.

Ca se passe de commentaires...

16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors

Après le premier passage en encorbellement (lequel est quasi plat), la route reprend de la pente, dans la forêt, avec quelques falaises au-dessus de ma tête.

Puis voici les tunnels de la fin, annonciateurs du col de la Machine à proprement parlé, au niveau de l'auberge. J'en profite pour remplir les bidons d'eau à la fontaine du col, et finir l'ascension tout doucement. Cette première montée était de loin la plus longue et la plus exigeante de la journée. Mais il en reste.

J'embranche plus loin à gauche, dans la forêt de Lente. La pente est douce, irrégulière. Le bitume n'est pas mauvais. La route joue au chat et à la souris avec le soleil et les arbres. Cette forêt de Lente, je ne peux plus la traverser sans me rappeler de cette sortie épique en 2011 où j'avais très mal prévu le timing de ma sortie, et où j'avais descendu la forêt et la Machine alors que le soleil déclinait déjà... et qu'il me restait plus d'1h30 de plaine pour rallier l'Albenc... à une époque où je n'avais qu'un maigre éclairage avant MANUEL. N'empêche... là haut, j'étais le roi du monde !

16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors

Voici le col Carri. Pas besoin de pause, je file dans la descente, avec vue à couper le souffle sur les montagnes et la Chapelle en Vercors, lôvée en contrebas.

16 mai 2017 - Crème de Vercors

Mais je n'irais pas jusque là, puisqu'à l'embranchement je tourne à droite pour grimper au col de Proncel. Celui-là, je ne l'avais jamais grimpé dans ce sens.

Les jambes sont lourdes d'hier, et il fait très chaud. Je rame un peu... la fatigue s'installe. En plus, un bon petit vent de sud me cueille sur les hauteurs, lorsque j'atteins le plateau de Vassieux en Vercors.

Arrivé aux portes de Vassieux, je tourne à droite pour aller chercher le col de la Chau. Ce col-mà, je ne l'ai jamais bien passé. Il faut dire qu'il est très exposé au cagnard, et qu'il grimpe fort, surtout en bas, juste après avoir tourné devant la nécropole de la résistance.

16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors

C'est la première fois cette saison, mais je souffre vraiment de la chaleur. Argh. Passé devant le musée de la résistance puis le col de la Chau, la route entre dans les bois et perd un peu de sa pente. Elle serpente sans arrête, ce qui a un double effet. D'un côté, ça a l'avantage de rendre ma pénible progression plus ludique. D'un autre côté, ça donne aussi un peu l'impression que ça ne finira jamais !

Alors je décide de faire la pause sandwich là, à la première table de pique nique rencontrée. Elle est à l'ombre d'un arbre, juste le long de la route, c'est idéal.

Un sandwich plus tard, je remonte en selle et réalise que Chaud Clapier, le sommet (et sa station de sports d'hiver) se trouvait à 750m seulement !

Col de Taillebourse

Col de Taillebourse

Je me fais bouffer par un groupe de cyclos qui se tirent la bourre sur la fin de la descente, peu avant de bifurquer sur la courte remontée via le col de Taillebourse et le col de la Portette.

Ca redescend ensuite un petit coup. La route forme un Y, que j'atteins par sa branche gauche. A droite, la redescente vers le tunnel du Pionnier et le col de la Croix. En face, la longue montée vers le col de la Bataille. Je file tout droit, repasse sur le petit plateau, et prend mon mal en patience sur cette montée d'abord rectiligne.

Sur les hauteurs de Bouvante

Sur les hauteurs de Bouvante

La fin de l'ascension, sur plusieurs kilomètres, présente de sérieuses descentes et remontées, avec toujours un magnifique panorama sur ma droite.

Après le pas de Logue, voici enfin les falaises sur ma gauche en montant... je suis à 2.5km du sommet ! Et bizarrement, malgré les hordes de moucherons qui s'attaquent à moi (et la pente), je parviens au sommet, à tout petit rythme... je ne dirais pas que j'ai survolé ce col, mais finalement je m'en faisais tellement une montagne mentalement que... c'est passé.

16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors

Une fois le col de la Bataille atteint, le tunnel du sommet franchi, c'est gagné. Le plus dur est derrière moi ; il ne me reste plus qu'à me laisser glisser jusqu'à Léoncel, où je vais remplir mes bidons d'eau (WC publics), puis ensuite je glisse direction Oriol en Royans.

16 mai 2017 - Crème de Vercors
16 mai 2017 - Crème de Vercors16 mai 2017 - Crème de Vercors

Courte pause quelques dizaines de minutes de descente plus loin, au niveau de la 'cabane à chiens'. Laquelle marque la base de la très anonyme (mais tout autant difficile) montée de Musan. Je n'y suis plus retourné non plus depuis 2011, j'ai une envie folle d'y aller... mais les jambes vont me faire prendre raison. Je tente bien de m'y embarquer, mais après 30 mètres de grimpée, je réalise que ce n'est pas faisable, pas raisonnable, surtout vu la chaleur qui s'est installée.

Il me faudra revenir !

La montée de Musan... c'est par ici !

La montée de Musan... c'est par ici !

Poursuite de la descente, bosse du col de Panavare. Redescente en à-coups jusqu'à St Nazaire, puisqu'il me restera la toujours coriace montée de Rochechinard, sous un cagnard pas possible.

Terminus à St Nazaire. Demain, j'ai prévu une belle sortie en Chartreuse avec Franco... mais la question est de savoir si les jambes vont bien vouloir !

16 mai 2017 - Crème de Vercors
Commenter cet article

franco 19/05/2017 20:03

hello Baptiste
retentative ,j'avais mis un com a hier apparemment sans succés ,bref ,je disais que je comprenais que le Vercors te manquais ,surtout que tu en a choisi une belle tranche ,dailleur tu m'a mis l'eau a la bouche ,enfin !! vu le coup de chaud que j'ai pris mercredi ,je ne sais pas si j'aurais récupéré ,car depuis 2 jours je prend des cachetons ,mal de crâne ,et bide ,je pense a une bonne insolation ,mais c'est pas grave nous avons passé une bonne a prés midi !!!!j'éspère que tu est bien rentré !!!!

cestdurlevelo 19/05/2017 20:33

Salut Franco. Ah zut pour le commentaire qui n'est pas passé. Je crois que le souci vient d'overblog: si tu lis tout l'article et que ça prend trop de temps, il faut 'recharger' la page avant de laisser un comm. La loose. BREF.
Ouais, super sortie à Chamrousse. Ah mec, je me suis ECLATE avec toi, encore merci !!!!!! Vraiment désolé d'apprendre pour l'insolation, ça explique aussi les crampes à la fin. Article sur le blog demain probablement ! Oui oui, j'ai bien fini. Même au taquet, j'avais de super sensations depuis Grenoble, et j'ai fait Tullins-Renage au taquet :)
A+

lariegeoise 18/05/2017 17:40

Pour sûr que c'est un gourmand et je me demande toujours quand il a le temps de faire toutes ces sorties. C'est vrai que par ce temps, c'est difficile de rester chez soi! Bravo

cestdurlevelo 18/05/2017 19:10

Je solde mes congés, car je change de taf en juin... d'où mes deux semaines quasi consécutives ;)

Brigitte 18/05/2017 14:35

Lundi Chambaran, mardi Crème de Vercors, mercredi Chamrousse ... quel menu ;-) ... gourmand !
Je partage ton avis sur la remontée de Vassieux à Chaud Clapier ... pas facile ! Mon dernier passage remonte à 2014 ;-) sur un très gros chantier en bonne compagnie .

cestdurlevelo 18/05/2017 19:09

Ouais, une superbe semaine, variée, avec les potos.... je suis méga content ! Surtout que c'était inattendu, et un peu prévu à l'arrache ;)

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse