Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Sep

29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Col du Mont Noir, #Vercors

55,3kms en 2h34, D+ 1340 coef 2,3

Météo: on fait pas pire ! Ou pas loin...

J'avais prévu une belle ballade à la journée avec Vincent ce dimanche. Bon ok, on a mal choisi notre journée; il faisait relativement beau hier, et un temps épouvantable aujourd'hui ! Les orages viennent du sud, Brigitte me le confirme par message la veille. On annule avec Vincent. N'empêche que je suis à deux pas du Vercors, et que chose rare, j'ai le temps de rouler. Zut.

Bon, vers 9h je me motive quand même, en sachant qu'une fois la maison quittée, l'addition (précipitations) risque d'être corsée; tant pis, j'ai envie de rouler et si je reste à la maison, je vais passer une journée 'bof' à m'en vouloir de pas être parti pédaler.

Et puis y'a aussi ce Mont Noir... col à 1431m d'altitude, point routier le plus haut du Vercors... dans un sens, un peu mon col fétiche, sauf que je n'habite plus trop à portée de roue. Et je n'y suis même pas encore allé cette saison, c'est dingue quand même. Je suis bien passé rendre visite à son petit frère, le Romeyère, à la mi-mars (il y avait encore de la neige sur les bords de la route !).

Le Vercors a une belle teinte grise ce matin. M'en fout.

Le Vercors a une belle teinte grise ce matin. M'en fout.

Allez hop, on pose le cerveau dans le garage, et c'est parti ! Il ne pleut 'même pas' au départ ! Il faudra attendre le début de la grimpette. Non sans être passé auparavant par Bouchetière, l'entrée de Vinay, puis le 'mur' à 17% sous Cognin les Gorges.

Traversée des champs de noyers... je suis bien en Isère, y'a pas erreur...

Traversée des champs de noyers... je suis bien en Isère, y'a pas erreur...

Un ptit raidard en passant... ça fait monter le palpitant en prévision de cette longue grimpette vers ce SUPERBE col du Mont Noir !

Un ptit raidard en passant... ça fait monter le palpitant en prévision de cette longue grimpette vers ce SUPERBE col du Mont Noir !

Une fois Cognin derrière moi, ça commence illico pour cette belle montée du col du Mont Noir via Malleval.

D'ici, y'a plus qu'à trouver le rythme qui me convient. Les premières grosses gouttes tombent alors que j'embranche justement sur le virage à gauche qui me mène à la première rampe sur cette longue ascension (16 bornes de pente régulière, un modèle de régularité). AIE.

29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !
29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !

Puis arrivé au premier lacet sur la droite, encore bien en dessous de l'entrée des gorges du Nan (ou même de la statue de la vierge là bas), je suis déjà trempé. Bon ben.. soit je fais demi tour illico, et j'ai perdu 30min, ou alors jme bouge le derche et je vais au sommet.

29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !

Décision... facile à prendre ! Il ne fait même pas froid ! OK je suis trempé, mais sinon ça va, franchement. Et comme je dis souvent, c'est des conditions idéales pour "l'effort". Le corps n'a aucune chaleur à tempérer, tout ça tourne comme de l'horlogerie fine... de l'horlogerie suisse, bien sur !

Alors c'est sur que niveau confort y'a mieux ! Je ne mets pas de lunettes sinon j'y vois rien. Alors faut se frotter les yeux à l'occasion, ouvrir/refermer le zip du maillot (je suis en court en haut ET en bas, faut il préciser ?!), mais bon. C'est le coût, faible, d'un chouette Mont Noir de fin de saison !

29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !
29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !

Puis enfin... les gorges du Nan !!! Superbes, comme toujours. Elles sont prises dans le coton, mais peu importe ! Elles m'accueillent en plus avec un bout à l'abris contre la roche, ce qui me permet une courte pause pour mettre l'appareil photo dans un sac plastique; histoire de pas le flinguer... faut dire que niveau pluie, là, je dérouille !

29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !

Les gorges du Nan sont vite avalées. Je croise quelques voitures de chasseurs qui ont du couper court à leur expédition meurtrière ce matin, en raison du déluge qui tombe. Merci les gars, c'est trop sympa d'avoir gardé la montagne en mon absence, je prends le relais !

La suite c'est du classique... c'est mon versant préféré de ce beau col qui compte pas moins de 5 itinéraires possibles pour atteindre son sommet. La longue ligne droite après la section de route en parapet... en sous bois, à naviguer entre les feuilles tombées sur la route... c'est l'automne j'vous dis. Un long passage en danseuse pour relâcher le dos et travailler différemment.

La seconde section en parapet, le virage à droite, les quelques lacets en dessous de Malleval. Ici, la pente reprend un peu de pourcentage, mais aujourd'hui mon esprit est trop pris par le déluge que je me coltine pour seulement y songer une demi-seconde !

Puis après Malleval, quelques virages ici et là, une section en sous bois, puis la ressortie dans les champs. Aie, l'exposition à un vent dans le nez me fait passer au 30x24. Mais pas au 30x28, aujourd'hui je n'en aurai pas besoin, faut pas exagérer quand même.

Arrivée au Pas du Pré Coquet

Arrivée au Pas du Pré Coquet

Le Pas du Pré Coquet derrière moi, l'affaire est presque pliée, et je ne reverrai plus âme qui vive jusqu'au sommet. La montagne m'est réservée, et intérieurement je jubile de m'offrir ce beau cadeau de dimanche matin; une belle partie d'effort solo sur des pentes que j'adore. Et puis je sais aussi qu'il faut profiter de cette montée, car la descente sera caillante.

29 septembre - Jamais trop motivé pour un Mont Noir !

Le carrefour de Patente (photo ci-dessus) est franchi, je prends à gauche. Ca remonte un dernier coup. Arrivé au petit virage de la carrière de pierre, je sais que ça replate. On r'met le plateau de 39 et quelques dents derrière, histoire de garder tout ça un peu sportif (et au chaud, par la même occaze... le compteur indique un petit 8° !).

Le carrefour de la patte d'oie est détrempé... lui aussi :)

Le carrefour de la patte d'oie est détrempé... lui aussi :)

A gauche à la patte d'oie, j'évite ici un trou, là un tas de feuilles avec petits 'fruits' des arbres, tombés sur la route qui pourraient facilement me faire crever... puis encore un gros caillou ici... la météo commence à prendre ses aises, et bientôt ici ce sera le paradis des skieurs nordiques.

Dernier lacet, à gauche, puis lent virage en douceur sur la droite. Et m'y voilà !!!

Presque mon point culminant du mois de septembre... mais le Marchairuz (Jura suisse) est légèrement supérieur !

Presque mon point culminant du mois de septembre... mais le Marchairuz (Jura suisse) est légèrement supérieur !

l'automne est bien tombé, ici. Et le ciel, avec, sur ma tête !

l'automne est bien tombé, ici. Et le ciel, avec, sur ma tête !

Il n'y a plus qu'à faire demi-tour. Je rentre au plus court, c'est à dire via exactement la même descente, puis en passant par St Gervais à la remontée sur l'Albenc.

La douche chaude passe bien !

Conclusion: le vélo sous la pluie, parfois ça passe super bien. Là, le Mont Noir s'est bien défendu, avec météo affreuse et feuilles sur la route, mais je l'emporte quand même en parvenant à lui arracher un essuyage de pancarte avant l'arrivée de la neige !

Commenter cet article

l'ange blanc (gil) 27/10/2013 15:56

Dis donc le vêtement de pluie tu ne l'avais pas dans ton sac où on trouve de tout ? Je n'ai jamais fait le Mont Noir mais j'ai lu qu'il était à 1421 et non 1431 ce qui n'en fait donc pas le point routier le plus haut du Vercors puisqu'on trouve après le col de Lachau au passage de Fond d'Urle un passage à 1424 m avant de redescendre vers la Machine. Là je connais j'y suis passé l'an dernier au mois d'août.

cestdurlevelo 27/10/2013 19:12

ahah tu parles.... je suis toujours surchargé oui !!! Exemple hier: je suis parti avec 2 paires de surchaussures dont les néoprènes (pas mises de la journée), la veste thermique (utilisée 1h) et le kway (resté dans le sac de A à Z). Quant à la bouffe... j'ai mangé une petite moitié de ce que j'avais emporté ! Mais disons que ça me rassure de savoir que je suis autonome... toujours peur de tomber en rade de bouffe ou d'affaires !

l'ange blanc (gil) 27/10/2013 19:09

Pas besoin de faire appel à ces "experts" du Vercors: tu as l'info dans le graphique de ton article et si tu vas sur le site de "cols cyclisme" il donne bien 1421 m. J'avais pas vu ton KWai sur les photos mais aussi ça m'étonnait de toi que tu n'es pas cet article.

cestdurlevelo 27/10/2013 18:49

Si si, j'avais un k-way dans le sac... mais je le gardais pour la descente. Car si je l'avais mis en montée, je me serai CAILLE dans la descente :(
Ah... euh, je suis pas sur pour le Mont Noir, alors je vais pas dire de bêtises.. mais je crois avoir déjà vu aussi 1441m... donc finalement; j'en SAIS RIEN ! Mais voilà une question à laquelle Brigitte, ou Olivier (B.) saurait répondre !

Bastien 01/10/2013 16:33

Belle montée ce Mt Noir, dommage qu'il soit un peu loin pour moi mais sinon c'est le genre de col que je ferais et referais. Surtout à l'automne...
Le point haut du Vercors se situe sur la route de la Molière.

cestdurlevelo 01/10/2013 19:26

oui c'est super chouette là bas. A toutes les saisons d'ailleurs, comme tu le fais remarquer. Et chose pas commune, les différents versants sont très différents les uns des autres. C'est vraiment le top le Mont Noir !

jc 01/10/2013 11:13

et bien dis donc quelle motivation, moi j'aurais fait demi-tour :-(
Bravo pour ton courage, tu as vraiment l'envie de pédaler et ça fait plaisir à voir, surtout en fin de saison.
Et un Mont Noir avec ce temps pourri il faut aller le chercher !!
Au moins tu n'auras pas rongé ton frein toute la journée, mais le Scott n'a pas dû trop apprécier, surtout dans la descente sur les freins ;-)

A++
JC

cestdurlevelo 01/10/2013 14:20

Oh bah, c'est de la motivation; mais aussi un besoin de me vider la tête... une espèce de rage positive... je suis un enragé, que veux tu :)
Et puis je crains moins la pluie que le froid... s'il avait fait 5-6° de moins, je ne serai pas sorti ! Et bientôt il fera facilement 5-6° de moins, autrement dit... la saison de montagne touche à sa fin pour moi.
Tu as 100% raison... le Scott est dans un sale état. Et les freins, un peu bouffés. Il faut d'ailleurs que je nettoie tout ça ce soir !
A+

franco 30/09/2013 18:48

et ben voilà il fallait être audacieux pour sortir le velo ,tu l'a fait et tu t'est fait plaisir par dessus le marché,y avait pas que le mont qui était noir ,le ciel a du se confondre avec,l'automne est bien là

cestdurlevelo 30/09/2013 19:17

Ahah oui, c'est vrai bonne remarque: le ciel était aussi noir que le mont du même nom !
Mais j'ai vu toutes la palette: gris foncé dans le ciel, brumes légères à Cognin, purée de pois au niveau des gorges du Nan... Mais bon ce qui compte c'est que je me sois fait plaisir!

tom 30/09/2013 10:36

Well done !

cestdurlevelo 30/09/2013 11:20

Ouais, bon entrainement tout court, pour garder un minimum de vélocité en grimpée. Mais bon n’exagérons rien car c’est quand même bien moins pentu que la Barillette, et donc bien plus facile pour mon gabarit. Ma prochaine Barillette à moi honnêtement… y’a peu de chances qu’elle soit avant avril et la fonte des neiges !

tom 30/09/2013 11:18

Un bon entrainement pour les barillettes automnales :)
Mais bon ma prochaine barillette je pense que je l'a ferait en courant

cestdurlevelo 30/09/2013 11:05

oh bah - il pleuvait pas en partant, c'est plus facile pour se motiver. Et une fois en selle... j'avais envie de voir le sommet!

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse