Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Jun

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Ain, #Chasse aux cols, #Plateau du Retord, #Nantua

137km en 5h49, D+ 2644m, coef 1.92

Météo: soleil, chaleur humide et lourde

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Dernier week end avant l'Ardéchoise, dernière chance de s'entrainer. Je n'ai pas le temps de faire une boucle de +200km, et vu la météo annoncée orageuse cet après midi, je n'ai pas tellement envie non plus !

Je vais donc partir en voiture à Nantua (où j'ai du mal à me garer, et donc je débuterais en réalité après Nantua) pour faire une belle boucle en chassant les cols du côté du Bugey et du plateau du Retord. A 7h20 je suis en selle ; j'ai voulu partir vraiment tôt pour éviter les orages de cet aprem.

Il y a quelques belles nappes brumeuses au départ, mais le soleil domine les débats.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Un peu de ligne droite toute plate jusqu'à Nurieux, puis voilà la côte sèche sur la colline, que j'avais attaquée en tout début de sortie il y a bien longtemps, sur ma première sortie sur les cols de l'Ain en 2012. Sauf qu'aujourd'hui, rapidement je tourne à droite et me trouve sur une belle montée, pas trop pentue, sur route très isolée. Cette D11d récupère la D85 plus haut, et replate.

Voici le soleil ! Chouette ciel bleu en prime. Et il fait assez frais ; j'ai même mis les manchons sur la première heure. Des conditions parfaites.

Après la D11d, c'est la D11e ; de mini routes de campagne qui m'ont fait penser aux routes des monts du lyonnais, que David m'avait fait découvrir il y a 8 mois.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Superbe descente jusqu'à Bolozon, sur une route forestière au revêtement souvent inégal, mais tellement perdue ! Puis je tourne à droite et récupère une route un peu plus passante, jusqu'au viaduc de Cize Bolozon, l'un des monuments architecturaux les plus connus de l'Ain... voilà longtemps que je voulais passer ici. En plus, je sors de la brume une bonne fois pour toute en y arrivant.

Après la courte remontée sur le village de Cize, c'est une très longue ligne droite sur route en faux-plats qui m'attend. Mains en bas du guidon, et en l'absence de vent, ça roule vite, et bien. Ce jusqu'à Hautecourt-Romanèche, où deux petites montées avant et dans le village me font perdre du rythme. Puis ça remonte encore un bon coup après, tout ça plein sud,

Encore une descente puis une vraie remontée de peut être 2km, avant la longue et rectiligne descente jusqu'à Poncin ; le viaduc de l'autoroute barre tout le paysage, ça fait un peu penser à Nantua, mais en moins encaissé.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Je suis content de découvrir ce coin où je ne suis jamais venu, alors que je l'ai découvrt de nombreuses fois depuis le haut... en passant sur l'autoroute ! A la sortie du village, la D1084 m'emmène de manière toute droite vers l'est. Je fais attention au rythme ; je suis parti volontairement vite ce matin, à la fois pour éviter les orages de l'aprem, mais aussi pour peaufiner mon entrainement pour l'AVM de la semaine prochaine. Alors sur ce type de profil, qui me convient à merveille (du faux plat roulant à souhait), je suis à +30km/h en essayant de bien mouliner et de pédaler rond.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Plus loin, je bifurque à droite juste avant Cerdon (où est produit le célèbre breuvage qui porte le même nom), et entre sur une toute petite route qui traverse des gorges en franchissant Préau, puis se transforme en belle montée dans la forêt. Ca tourne beaucoup, c'est une route calme en plus ; idéal pour le vélo. Passage au col de Montratier (altitude 500m).

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Arrivé au sommet, ça repique immédiatement vers le bas ; mais pas bien longtemps, car en récupérant la D12 ça repart à la montée. Je me sens dejà moins efficace ici, est-ce déjà quelques prémisses de la fatigue ?

La montée se poursuit bien au-delà de Chatillon de Cornelle. Je remets du rythme sur une section peu pentue, mais me brise les dents en embranchant de la D12 à la D11, qui part tout droit à la sortie d'un lacet de la D12, car ça grimpe bien plus fort. Alors je tombe dans les tours et mets un développement un peu plus facile. Chose rare malgré tout - on se contente de ce qu'on peut - je n'aurais pas utilisé les plus petits rapports de mon vélo aujourd'hui.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Au niveau d'une ferme, la route redescend. A l'embranchement qui suit, quasi 180° à gauche pour prendre la D11a qui arrive rapidement au niveau du col du Cendrier (altitude 384m).

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
Ici, à gauche
Ici, à gauche

La descente n'est pas bien longue non plus.

A Corlier, je ressors via une route à travers champs, mais alors que j'approche d'une belle descente, le GPS me ramène à la raison ; ah oui, c'est vrai que je suis en chasse aux cols aujourd'hui.

Alors je vais prendre cette mini route forestière bitumée mais toute cabossée, pour aller chercher le Golet du Geai en aller-retour depuis la route principale.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Une montée en trois parties: d'abord une section reciligne en montée. Au niveau d'un carrefour en pate d'oie, tourner à droite, franchir 3-4 boudins sur-élevés en travers de la chaussée. Ici ça remonte vraiment fort ; un replat où je fais gaffe à bien éviter les trous sur la route, puis un dernier mur bien pentu, un virage à droite et voici le Golet du Geai (altitude 955m), dans une sorte de clairière, où la route s'élargit très largement et se sépare en plusieurs itinéraires, pas tous bitumés. Des copeaux de bois et de la terre recouvrent la chaussée ici.

Pause technique, petit sandwich, et je repars en sens inverse.

De retour sur la route 'en bas', je prends à gauche pour descendre plein gaz jusqu'au hameau le Moulin, où je prends la route du Sappel à gauche. La montée traverse un champs avant de s'enfoncer à droite dans la forêt, juste à flanc de colline. Ici encore on pourrait vraiment se croire dans le Pilat, la ressemblance est frappante.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Une fois le col du Sappel (altitude 794m) franchi, la route me mène à Labalme. Je laisse ce centre équestre sur ma droite avant de retomber sur la beaucoup plus fréquentée D1084 que j'avais quittée quelques kilomètres en amont, il y a peut-être une heure.

Le rythme est encore bon, je suis rassuré. Mais il continue de faire grand soleil, et lourd. J'ai les bras luisants de transpiration, en grimpant la méchante côte à gauche, pentue et tout, en sortant de Maillat. Une fois que j'ai récupéré la D31, ça roule déjà un peu plus... mais j'ai laissé des plumes dans cette remontée pentue après Maillat. Beaucoup de plumes. Je fais attention de bien boire, vu la chaleur...

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Peu avant Brénod, je prends à gauche et m'arrête à un lavoir pour manger encore un bout et m'abreuver / remplir les bidons d'eau fraiche. Quelques cyclos passent ici et là pendant ma pause ; je crois ne pas être le seul à être surpris de ce beau temps malgré des prévisions désastreuses.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

De retour en selle, je passe quelques montagnes russes avant de franchir le col de la Cheminée (altitude m) ; c'est la troisième fois que je le franchis, je suis désormais sur le plateau de Retord, un endroit que je connais relativement bien.

Ici à droite, vers le Golet Belon - une sacrée ascension

Ici à droite, vers le Golet Belon - une sacrée ascension

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

A partir d'ici, je vais remercier mon GPS qui va sacrément m'aider à bien m'orienter... car c'est de la vraie course d'orientation à vélo ici, pour aller faire la 'chasse aux golets'. Tout d'abord le plus difficile, de très loin, le Golet Belon, qui se prend à droite de la route en remontant la D39 de sud en nord. Compter 4km de montée pentue, irrégulière, sur route au revêtement inégal, pour arriver là haut.

Les escargots en travers de la route n'arriveront pas à me stopper, pas plus que les pentes difficiles sous une chaleur lourde et écrasante ; voici le Golet Belon (altitude 1145m), que l'ont atteint en poussant le vélo 30m sur un chemin de pierres.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Demi-tour et retour en contrebas sur la D39, où je passe le Golet Comment (altitude 980m) sans même m'en aperçevoir. La D31f est une route typique du coin ; peu large, pas du tout fréquentée, en bordure de forêts et de champs, avec de temps en temps une vieille ferme 'jurassienne' que l'on aperçoit en bout d'allée, perpendiculairement à la route.

Je double une famille en vélo, dont le père tire non seulement une petite remorque pour le petit dernier, mais aussi le 'grand' sur un vélo attaché au bout d'une grosse corde. Sportif pour tout le monde, cet attelage ; avant même de rattraper la môman plus loin, je tourne à droite pour aller chercher le Golet Sapin en aller-retour.

Celui-ci m'a beaucoup plu ; la montée est moins difficile, et vraiment tout aussi belle. D'abord à travers bois, puis la route forme un bel arc-de-cercle sur la droite dans un champ, avant d'atteindre le Golet Sapin (altitude 1070m). Rigolo ce poteau en bois où ont été gravées des drôles d'inscriptions de dates de je-sais-pas-quoi... on pourrait se croire sur une ile déserte où le Robinson Crusoé local cherche à garder le décompte des jours...

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
Ici à gauche.... mais à éviter sans VTT !
Ici à gauche.... mais à éviter sans VTT !

Un instant, je me demande si le temps ne va pas partir à l'orage, en voyant ce nuage passer devant le soleil... mais non, ce nuage est bien seul dans le grand ciel bleu, et il fera beau (et chaud !) jusqu'au bout. De retour en bas une fois de plus, je vais aller faire un drôle d'arrêt-découverte bucolique auprès du Golet Boquin.

Sur ma gauche, un chemin en boue part dans les bois. J'avais mal prévu mon coup, je pensais que ça serait plutôt un beau chemin plat et gravillonné. Mais bon, puisque je suis ici, je vais aller explorer tout ça. Alors je pousse le vélo sur un peu plus de 3003 à travers boue, flaques d'eau, champs et forêt, avant d'arriver auprès de ce Golet Boquin (altitude 1000m) - un golet que je déconseillerais à toute personne en vélo de route, il ne présente aucun intérêt !

Du grand n'importe quoi !

Du grand n'importe quoi !

Puis de nouveau, demi tour et retour sur la chaussée, où je roule et trempe les chaussures dans une grosse flaque d'eau pour nettoyer tout ça. De retour en selle, j'ai du mal à vraiment avancer, je suis clairement fatigué.

Mais il ne me reste que peu de montée pour arriver au col de Belle Roche (altitude 1056m), puis le col de Colliard, franchi en descente (altitude 979m).

Je pars tout doucement dans la descente vers les Neyrolles, sur une chaussée en très mauvais état. D'ailleurs un panneau de la route indique une chaussée déformée en dangereuse... prudence donc. A la rigueur pour passer ici en vélo, mieux aurait-il fallu y monter qu'y descendre.

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Loooongue descente jusqu'à les Neyrolles, où je prends à gauche. Le GPS déconne complètement, j'ai du perdre le signal d'un ou de plusieurs satellites, résultat alors que je roule sur la route, le GPS trace tout droit dans les montagnes... et indique que je roule à 150km/h ! Ahah non, quand même n'éxagérons pas.

Voici Nantua ; je vais contourner le lac par la gauche, comme je l'avais fait au retour en 2012 lorsque j'étais venu ici pour la première fois (une sortie "n'importe quoi", dans la neige, à lire ici).

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord

Vers le Port, au bout du lac, le GPS 'me retrouve' enfin... il aura fallu plus de 15min. Il faut dire que Nantua est encaissée, le signal y est donc mauvais. Il ne me reste plus qu'un bout de ligne droite, à remettre le vélo dans le coffre, et à rentrer à la casa.

Voici la fin de ma préparation à l'AVM, qui aura lieu samedi 20. Souhaitons nous une belle météo pour la grande fête du vélo...

13 juin 2015: Bugey & plateau de Retord
Commenter cet article

Didier 22/06/2015 10:06

Ton compte-rendu m'a donné envie de faire un petit tour sur le Plateau de Retord hier, pour aller chasser quelques golets qui manquent encore à ma collection. J'aurais dû te remercier donc, mais...

Dis-voir, la petite route qui monte au Golet Belon, quand tu l'as prise, elle n'était pas (encore) tartinée de gravillons, juste ?

Hier après-midi, je m'y suis engagé, elle était "réparée à la mode de l'Ain", donc couverte de rustines de goudron frais + gravillons à la noix. J'ai l'impression que c'était vraiment très frais, fait la semaine dernière...

Résultat: mon vélo est presque bon à foutre à la poubelle !
Un de ces foutus gravillons enduits collants a en effet eu la bonne idée de sauter pile dans mon dérailleur arrière et de s'y coller, ce qui l'a bloqué, violemment tiré en arrière et l'a fait taper contre le hauban du cadre qui s'est enfoncé et en partie cassé, le dérailleur lui-même étant pété en deux (j'étais en danseuse, donc j'appliquais une force certaine sur l'ensemble... ce qui explique le résultat)

Bref, un dérailleur flingué et un cadre dont je me demande comment je vais le faire réparer, si tant est que je puisse le faire. Ca fait un peu cher le tour des golets, où finalement je n'aurai même pas eu le temps d'accrocher un seul nouveau col au tableau de chasse. Journée de merde !

Je me réjouis de passer une partie de l'été au moins sur mon mulet en ferraille :(

cestdurlevelo 22/06/2015 18:36

A nouveau... je te comprends... et je compatis.
Après bon, c'est sur que tu as des 'gouts de riche' pour un vélo à 10 briques ! Mais bon, ton choix est ton choix, y'a rien à dire ! Mais si le budget entre forcément bcp en jeu à un moment charnière pour ton budget familial (je te comprends... on fait construire), peut être qu'un vélo plus 'raisonnable' peut le faire? En restant sur du carbone/ultegra, en utilisant tes roues, tu peux avoir un vélo absolument top, et neuf, pour 5000 non? Ahah le miens vaut... même pas la moitié de ça ;) loin de la même.
Bref. Tout ça pour dire que le prix ne fait pas le vélo, et que le vélo ne fait pas le cyclo ! Moi je dis, si tu as vraiment un budget de 7000€, n'hésites pas et prends un titane ;)

Didier 22/06/2015 17:57

C'est clair que le titane, c'est le top. Je me souviens qu'on a déjà eu cette discussion (tu voulais un mulet en titane à l'époque :)

Le hic c'est le prix et le timing. C'est pas le moment de claquer 10'000 balles/euros dans un nouveau vélo en titane avec des périphériques haut de gamme, au moment précis ou je dois en claquer beaucoup plus plus plus pour acheter un appartement !

Donc si je dois racheter un vélo tout de suite, ce sera un carbone. Déjà dimanche soir je regardais des Trek (un petit Domane 6S customisé me faisait spécialement de l'oeil) ou des Scott (qui m'emballent un peu moins), un peu plus "abordables" que du titane...

Je pense depuis un moment à changer de vélo, celà dit. Au moins depuis deux ans.
Aujourd'hui le cadre a 58'000 km (4 ans), le groupe a(vait) 103'000 km (7 ans) - ben oui c'est solide du Shimano Ultegra :)
Donc en effet le matos est amorti depuis longtemps et je peux relativiser (même si ça n'en fait pas moins ch...).
Mais si je peux m'épargner de faire cet investissement maintenant et en catastrophe, ça m'arrangerait...

cestdurlevelo 22/06/2015 14:58

Je comprends ta frustartion... sinon, réfléchis au titane?! C'est solide, c'est léger, ça filtre très bien les vibrations... et tu n'auras pas ce type de 'casse nette' comme sur le carbone?!...
Ouais.. pas de bol vraiment. Enfin d'un autre côté, changer de vélo après 7 ans, y'a rien à dire non plus... c'est pas comme si ton D4 ne t'avais pas fait des années et des années de sorties !
Qu'il reste en paix :(

Didier 22/06/2015 14:47

C'est bien ce que je pensais, ça devait juste venir d'être tartiné, genre vendredi... Ils sont vraiment pénibles dans ce département, ils ne savent pas refaire les routes autrement qu'à coups de gravillons !

Si jamais pour ton info, ils s'apprêtent à refaire toute la route D991 de Chézery à Mijoux comme ça, ils ont amené des montagnes de graviers ! Secteur à fuir ces prochaines semaines !

De toutes manières mon cadre n'est plus sous garantie (il n'a certes que 4 ans, mais comme je l'ai eu en remplacement sous garantie d'un autre cadre pété au bout de 3 ans, c'est ce premier délai qui s'applique, soit 7 ans), et même pas sûr que la garantie aurait fonctionné, ce n'est pas un défaut du cadre (contrairement à toi) mais un choc accidentel... Sans compter que j'ai déjà réparé par moi-même il y a deux ans (déjà hors-garantie donc) un autre problème sur ce cadre (l'insert en alu du boîtier de pédalier qui s'était décollé) et que rien qu'avec ça, j'aurais annulé toute garantie.

Et pas possible de trouver un réparateur qui fasse ce genre de réparation à proximité de Lausanne (j'en ai trouvé un à Develier dans le Jura, sinon plusieurs en France... à Paris, Six-Fours, Lyon, Calais ou Bègles !).

Alors je vais tenter le coup de la réparation par moi-même. De toutes manières, foutu pour foutu... J'ai trouvé ce matin la procédure détaillée à suivre et j'ai commandé dans la foulée un kit de réparation carbone complet qui-va-bien-exprès-pour-ça et un dérailleur neuf sur le web. Je recevrai tout cette semaine. Un peu de mécanique du cycle derrière, et verdict le premier we de juillet. Ca fait déjà 2 semaines garanties sur le mulet, en plein été... Et heureusement que j'ai l'habitude de tout faire moi-même sur mon vélo :)

Si ça marche tant mieux, sinon tant pis je me résoudrai à racheter un nouveau spad, mais financièrement c'est vraiment pas le moment et en plus ça signifierait que je devrais vraisemblablement dire adieu à mon triple (un vélo "standard" en triple c'est quasi-introuvable désormais, sauf en bas-de-gamme, depuis que Shimano a arrêté les Ultegra et 105 triples l'an dernier et que Campagnolo ou SRAM ont aussi arrêté toute production de triple).
Donc je prendrais le temps de bien chercher et choisir ma monture (fini Décathlon, j'ai eu trop de problèmes avec leurs cadres) et dans ce cas si, je passerai une bonne partie de l'été sur le mulet :(

Des fois, tu te dis que le carbone, c'est vraiment de la daube. La même chose avec un cadre métallique (acier, alu ou titane peu importe), il y aurait eu juste un poc sur la peinture, voire rien du tout sur le titane...

cestdurlevelo 22/06/2015 13:43

Oh merde :( la tuile !!!
Pas de bol Didier, je te plains. Ca me fait un peu penser à mes soucis sur le Scott l'an passé, où j'ai finalement fait +80% de ma saison sur le Spe.
Non, je confirme, la route était OK quand je suis monté là haut il y a un peu plus d'une semaine, cette réfection de route devait donc être toute récente. Putain fait chier pour toi sérieux.
A mon avis tu n'auras pas à passer l'été sur ton mulet pour autant: niveau réparations (ou remplacement si ton vélo a une forme de garantie?) tu sera fixé rapidement. Après, à voir, j'imagine que tu voudras peut être le remplacer?
Aie aie aie.... tu ne garderas pas un bon souvenir des golets... pourtant ils sont sympas!!!

Alex 19/06/2015 17:53

que du terrain connu pour moi, puisque c'est mon terrain de jeu ^ ^
coin très calme pour faire une chasse aux "petits" cols

tu ne signales pas que tu es passé par le col du Hibou (FR-01-0384), bien que ajouté à ta liste de cols

pour la météo, il a plu mais que dans la nuit, bien que un peu orageux dans la journée (j'ai pu sortir en soirée sans me prendre la pluie)


bonne chance pour l'AVM ;)

cestdurlevelo 22/06/2015 09:01

Ah, merci pour l'info !!! Ben voila, le dernier col, c'est bien ça. Moi j'avais pris ce nom là dans mon CR ci-dessus. Mais tas raison, il s'appelle aussi le col du Hibou :)
Merci !

Alex 22/06/2015 08:59

J'ai vérifié à ta place ^ ^
Golet comment : http://www.centcols.org/util/geo/visuGP.php?code=FR-01-0980
Col du hibou : http://www.centcols.org/util/geo/visuGP.php?code=FR-01-0384
il s'appelle aussi "le dernier col"

le golet comment n'a pas de pancarte, le col du hibou a une petite pancarte (style pancarte de randonnée)

cestdurlevelo 22/06/2015 07:07

Hmmm tu me fais douter, là, Alex. Le col du Hibou n'a-t-il pas un autre nom? Je crois que si??? Et que je le mentionne qque part, non? N'est-ce pas le Golet Comment? Faudra que je vérifie !
Ahah oui j'ai bien refermé la porte derrière moi en partant, sachant que j'étais 'chez toi' !!!

Idris 19/06/2015 17:12

Salut Baptiste,

ça c'est de la belle sortie !! Bien casse patte ce terrain ! Tes photos du début avec la brume qui se dissipe et laisse place au soleil, c'est superbe.
Il n'y a plus qu'à te souhaiter un bon week end et de prendre bien du plaisir sur le vélo ;) Hâte de lire ton CR !

cestdurlevelo 22/06/2015 07:05

Salut Idris,
Un terrain bien casse patte mais surtout très très joli car fort reculé / calme. Un coin à découvrir toi qui aimes les cols :)
Le week end s'est bien passé , merci !

Davids 19/06/2015 09:29

Superbe cette sortie, c'est mon coin favori, je trouve le Retord calme, venant de Lyon je me gare à Jujurieu puis monte jusqu'à Corlier puis Brenod puis le Retord, j'ai hésité de partir de Nantua mais je ne sais pas trop ou poser la voiture, je connais moins ce coté à part le Poizat.
Bon courage pour l'Ardechoise, quant à moi je pense allé aux Aravis dimanche puisque le col sera fermé à la circulation, c'est l'occasion.

cestdurlevelo 19/06/2015 15:36

Eclates toi bien à Flumel - moi aussi je n'ai grimpé que l'autre versant... c'est toujours une découverte de voir un nouveau versant en montée :)
Oui c'ets vrai que ce coin du Bugey/Jura est sympa. En plus ça permet de profiter de coins reculés sans s'aventurer dans Bellegarde sur V, qui pour moi est un coin où je n'aime pas trop passé, comme c'est encaissé, ça remonte toujour sec pour en sortir !!!
A+

Davids 19/06/2015 15:34

Oui, c'est pour un jour un col, c'est vrai que c'est joli par las bas, c'est le coté Flumet qui est fermé, coté que je ne connais pas d'ailleurs.
Belleroche se monte mieux c'est clair, la descente n'est pas agréable.
J'essaierai de me garer là ou tu dis, merci pour l'info,ça à l'air sympa de monter par Nantua, tout comme Catray.

cestdurlevelo 19/06/2015 13:41

Salut,
N'ayant pas trouvé à me garer à Nantua, j'ai continué tout droit et me suis garé à la gare plus loin, environ 2km après le bout du lac(Brion/Montreal la Cluse), c'était nickel. C'est vrai qu'il y a de superbes coins ! D'ailleurs la descente du col de Belleroche, sur route de qualité vraiment médiocre... doit être bien mieux à monter qu'à descendre !
Amuses toi bieux aux Aravis... c'est beau là haut ! J'imagine que ça fait partie du programme 'un jour un col'? J'ai plus fait ça depuis 2012, c'est con... car c'est très chouette !

Lionel 18/06/2015 00:17

Avec un départ anticipé vous les "AVMistes" allez être tranquille dans la montée du Buisson. Après il faudra peut être quand même accepter de rouler un peu plus fort dans les roues des "Ardéchois" du 3ème ou 4ème groupe quand ils vont vous doubler (il y aura peut être des maillots de la TMV !), et profiter de l'aspiration pour se faire emmener dans les Nonières et une partie de Mezhilac. Bonne AMV mon Petit, et cette fois tu vas apprécier, te DELECTER de ce faux plat descendant qui va te ramener au col du Buisson depuis Lalouvesc, habité par un sentiment de VICTOIRE.

cestdurlevelo 18/06/2015 08:15

Merci Lionel, puisses tu avoir raison !!! Comme tu dis si je parviens à passer à temps et à faire Lalouvesc-Buisson-St Félicien, ça sera une GRANDE victoire. On verra bien. Avant, faudra cravacher, et comme tu dis, prendre les roues pourrait être une solution, oui ! Mais à ma manière, c'est à dire sans TROP hausser le ton pour en garder sous la pédale. Il faudra attaquer les faux plats et les descentes, et gérer en montée pour trainer mes 86kgs jusqu'au Gerbier de Jonc avant 13h30 déjà (objectif: 13h10). Puis derrière, continuer de la même manière, tout en limitant les pauses un maximum. On verra bien ! En tout cas il me tarde de démarrer, j'ai envie de me bagarrer là dessus, à mon petit niveau.
On se voit au débrief samedi soir !
Encore merci pour ce mot qui me touche....

Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse