Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Oct

10 octobre 2011 - Du brouillard à l'Eslinard...

Publié par cestdurlevelo  - Catégories :  #Raidard, #L'Eslinard, #Roybon

103kms en 4h42, D+ 1538m, coef 1,49

Météo: brouillard et nuages, mais pas de pluie !

 

En revenant de Lyon en voiture hier après midi, nous avions une super vue sur la Chartreuse et ses sommets... enneigés ! J'aimerai donc aller faire un tour dans les terres froides pour essayer de retrouver cette vue, et en profiter pour passer au col du Banchet, au dessus de La Frette (sur la D1086).

 

C'est aussi l'occasion de passer par une montée dont Brigitte m'a parlé, via son blog, et qui se trouve proche d'ici: la montée de L'Eslinard. Pour le reste du parcours... on verra bien en roulant ! Le profil fit peur !

 

Profil montée de l'Eslinard

 

Temps très couvert à mon départ, et fraicheur, mais pas de pluie prévue par météofrance, donc je leur ferai confiance, une fois de plus ! Départ de l'Albenc à 13h30 après le repas de midi. Je monte directement à Chantesse via la D153 qui traverse les champs de noyers. Temps bouché sur les collines avoisinantes...

 

P1010946 (L'Albenc-Chantesse)

P1010948

(comme souvent, les photos ne 'rendent' pas le brouillard, au fond !)


Traversée de Chantesse puis de Cras. Je ne suis pas sur à 100% de l'endroit où il faut prendre à gauche pour trouver la montée de l'Eslinard, réputée si difficile. Je prend la dernière route à gauche avant celle qui monte au col de Parménie. Bonne pioche (pour une fois!!! après mes mauvais choix d'orientation il y a une semaine dans le Bugey...).

 

Une dame qui ramasse des noix (c'est la saison ! J'en verrai d'ailleurs beaucoup au cours de ma sortie, des gens qui ramassent ce fruit dans les champs) me confirme que je suis sur la bonne route. Et la route qui s'élève rapidement, très fort, puis TRES TRES fort, me le confirme également ! C'est quand même beaucoup moins pentu que la montée entre Beaucroissant et Renage, me dis-je. Sauf qu'ici... ça n'en finit plus ! Tout à fait le genre de montée où il faut se donner à 120% et patienter pour voir jusqu'où on peut aller avant de mettre le pied au sol :)

 

Autre difficulté du jour: avec le brouillard, dans lequel je suis maintenant entré, et l'humidité ambiante, la route est bien mouillée ce qui rend les passages en danseuse difficiles, car la roue arrière patine immédiatement, surtout que le bitume est très mauvais par moments. Heureusement, après plus de 500m à plus de 14-15% de moyenne, il y a un replat. J'en profite pour reprendre mon souffle tout en restant 'tout à gauche' - et bien m'en prit car après ça remonte encore très fort une nouvelle fois. Mais pas sur une longue distance heureusement. Me voila au hameau de l'Eslinard.

 

P1010951 (l'Eslinard)

 

Problème... je vais rater la route à droite, qui me ferait retomber sur la montée du col de Parménie, et je continue à monter à gauche ! Résultat... je rajoute environ un bon kilomètre de montée... pour arriver à un petit parking où la route goudronnée se termine. Un chasseur me confirme que je dois faire chemin dans l'autre sens et prendre à gauche pour rejoindre la D73e du col de Parménie. Petite photo en haut, puis redescente par cette route !

 

P1010950 (au dessus de l'Eslinard)

P1010956 (entre l'Eslinard et Tullins)

 

Après une bonne descente, qui me confirme que j'étais bien plus haut en altitude que le col de Parménie, me voila sur la route qui rallie ce col. La fin de la montée, sur une route serpentant dans la forêt aux couleurs de l'automne, se passe facilement... c'est beaucoup moins pentu ici qu'à l'Eslinard ! Et j'ai enfin pu reprendre mon souffle... dur dur cet enfer de l'Eslinard, surtout dans le brouillard !

 

Pas d'arrêt au col de Parménie (alt 576m) pour moi aujourd'hui - c'est mon 4è passage de la saison et il me reste de la route à faire. Je redescend donc sur Izeaux, où je coupe au plus court direction Rives. Traversée de la rue de la République et descente au Bas Rives. Tournant à gauche*2 et me voila chez les parents, où je peux regonfler les pneus sur la pompe à pied. Ils en avaient plus besoin que je ne le croyais... les pneus ça se dégonfle vite parfois ! Après 10min de pause, je repart exactement dans l'autre sens: Bas Rives, République. Sauf qu'après je monte la montée de l'Orgère, puis tourne à droite. Passage devant la gare de Rives, et je poursuit ma route direction Colombe.

 

Je prends à gauche, je traverse Collombe puis Le Grand Lemps, où ça roule vite. Et sous de belles éclaircies en plus - météofrance ne s'était pas planté, ouf. Ici la route est bonne et complètement plate, ce qui fait 9kms avalés facilement et rapidement, jusqu'à La Frette. Tournant sur ma droite sur la D1086, en direction du seul 'nouveau' col de la journée, le col de Banchet. Les panneaux indiquent du 9% mais je ne trouve pas la route aussi pentue que ça. Pourtant hier lorsque je la descendais en voiture, j'avais bien vu deux cyclistes quasi "à l'arrêt" sur cette montée. Bonne surprise donc, ça passe très vite et facilement, malgré le vent un peu tourbillonnant. Et me voila deja en haut (altitude 555m).

 

P1010957 (col du Banchet au dessus de La Frette)

 

Je décide de redescendre de l'autre côté. Descente courte et rapide, puis je prend tout de suite à gauche, via la D71D à travers le village Le Mortier. C'est là que je constate un petit 'problème technique' sur mon cuissard long, qu'il va falloir changer :)

 

Traversée de ce petit village à flanc de colline. Entre ici et l'Albenc, il y a deux petits 'massifs' de collines (même si le mot massif est mal choisi), j'aurai donc un minimum de deux montées pour me rentrer. Première montée: petite déception car je croyais j'espérai trouver un col en haut. La montée étant courte, je ne me formalise pas de cet 'oubli' !

 

P1010958

 

La descente qui suit me mène droit à la Côte Saint André. Sachant qu'il y a deux cols au nord ouest de cette petite ville, je devrai revenir prochainement pour les passer ! Mais pas aujourd'hui - donc je traverse la Cote St André et emprunte la très rectiligne (et malheureusement, très fréquentée) D71 jusqu'à St Siméon de Bressieux.

Arrivé là, je connais la suite du parcours ! Montée au col des Croisettes, où j'effectue mon 3è passage de la saison (mais le premier en solo), puis redescente sur Roybon. Petite pause photo... non nous ne sommes pas à Nouille Yorque, mais bien à Roybon, en France ! Et il y fait assez frisquet d'ailleurs.

 

P1010959 (Roybon)

P1010960

 

J'emprunte ensuite la D71 et la D155 sur ma gauche par deux fois. Je ne passe donc pas par le col de la Feita de Chambarand, je n'empoche pas 10000 francs. Par contre je retrouve une descente que j'adore, jusqu'à Varacieux, qui propose des tournants techniques et un panorama fantastique. Et en plus, le temps est maintenant découvert et on voit le ciel bleu. Impecc.

 

P1010961 (au dessus de Varacieux)

P1010963

 

Une fois à Varacieux, je tourne à gauche, courte remontée, puis redescente sur Vinay, où il ne me reste plus qu'un petit kilomètre pour rallier l'Albenc.

 

Carte (openrunner 1271727):

 

Carte l'Eslinard-Rives-La Frette-Cote St André etc (10 10

 

Profil altimétrique: la montée de l'Eslinard au km 10 fait mal aux yeux (et aux jambes !):

 

Profil l'Eslinard-rives-la Frette-Cote St André-Roybon (10

 

Conclusions:

  • Un nouveau col en poche, même s'il n'est pas répertorié par la confrérie des cents cols. Je porte mon total à 85 cols en tout.
  • La montée de l'Eslinard... c'est fait. Et je n'y retournerai pas tous les jours !
  • Des montées courtes mais très difficiles dans le genre... il m'en reste. Des idées que les autres cyclobloggeurs sortent comme ça de leurs manches ! J'ai fait les raidards de l'Eslinard, Saint Sulpice, Beaucroissant... il me reste Montchardon, Musan, etc !
Commenter cet article

renarde1 14/10/2011 12:05


Comme toi, à l'Eslinard, nous étions montés tout en haut mais pas par erreur "pour voir" où ça mène . C'était d'ailleurs pas plat ! Je confirme l'impression ressentie "sauf qu'ici, ça n'en finit
plus" . En effet j'ai quelques raidards dans le coin, mais jamais aussi violents pendant aussi longtemps.
Dans le genre court et raide, si un jour tu viens du côté du Tourniol ... Romans ... etc ... bref mes terres, viens faire le col de St Genix au-dessus de Rochefort Samson : au moins c'est un col
homologué !


cestdurlevelo 14/10/2011 12:11



Ah ça oui - le col de Saint Genix et le col Alexandre sont les deux seuls dans le coin qui sont bas (donc en théorie pas trop durs) et que je n'ai pas franchis ! Et j'en suis à 89 cols passés
depuis mai... donc tout ce qui paye en rentabilité, j'y passerai à coup sur ! D'ailleurs cet aprem je risque d'aller tourner vers la Cote St André pour faire les deux ratés la semaine dernière !


Sportivement,



Archives

À propos

Cyclotourisme en Rhône Alpes / Suisse